Santé cardiovasculaire : est-il toujours recommandé de consommer autant de poisson ?

Deux repas de poisson ou de crustacés non frits par semaine sont recommandés par la dernière publication de l'AHA (American Heart Association). Cela permettrait de prévenir "non seulement les maladies cardiaques, mais aussi les accidents vasculaires cérébraux (AVC), l'insuffisance cardiaque, la mort cardiaque subite et l'insuffisance cardiaque congestive".

Source : Psychomédia
 

Apéritif : 6 idées d’accompagnements bons pour le cerveau

L'apéro est important pour le lien social mais le passage par les amuse-gueules industriels, chips et autres cacahuètes salées, n'est pas obligatoire. On peut avantageusement leur substituer des accompagnements bons pour le cerveau…
- Mélange de graines : noix, noisettes, amandes, pistaches, noix de cajou (non salées).

Source : La Nutrition, par Marie-Charlotte Rivet Bonjean
 

Alimentation : éviter l'acidité ?

Bien équilibrer acide et base dans notre organisme serait largement bénéfique pour notre santé. Il y aurait des aliments à privilégier et ce ne sont pas toujours ceux qu'on croit…

Viesaineetzen.com - Alimentation : éviter l'acidité ?

L'acidité trop importante de notre sang serait à l'origine de nombreuses perturbations de l'organisme. Selon certains experts (voir encadré), nous aurions donc tout intérêt à équilibrer acide et base dans notre corps. Pour cela, il nous faudrait opter pour une alimentation à dominante alcaline (base).

En savoir plus

Une notion controversée

L'équilibre des saveurs alimentaires a une importance fondamentale dans les médecines traditionnelles orientales. Par exemple, la médecine traditionnelle chinoise et l'âyurveda recommandent de trouver une combinaison harmonieuse entre les saveurs acide, amère, douce, piquante, salée et astringente.

La théorie de l'équilibre acido-basique a été développée en Occident par Franz Xaver Mayr, gastro-entérologue autrichien (1875-1965), et Howard Hay, médecin états-unien (1866-1940). C'est un des principes de base de la naturopathie.
Elle a été approfondie et popularisée plus récemment par les travaux de Catherine Kousmine et de Christopher Vasey mais n'est, pour l'instant, pas encore étayée par des études scientifiques. À chacun de faire sa propre expérience…***

Perturbations dues à l'hyperacidité
Selon Christopher Vasey*, naturopathe, trop d'acides dans notre sang ralentirait le fonctionnement enzymatique et pourrait donc, par voie de conséquence, entraîner une fatigue chronique, une irritabilité ou une tendance dépressive. 




Le monde entier se ligue contre les mauvaises graisses

10 millions de vie pourraient être sauvées en éliminant les acides gras trans (AGT) de l'alimentation, selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Présents comme stabilisateurs et conservateurs dans les margarines, la pâtisserie industrielle ou les barres chocolatées, les AGT seraient responsables dans le monde de 500 000 décès prématurés chaque année par maladie cardiovasculaire.

Source : Le Monde, par Paul Benkimoun
 

Pourquoi manger moins de sucre permet de vivre plus longtemps en meilleure santé

Consommer trop de sucre favorise le diabète, le syndrome métabolique et la surcharge de graisse dans le foie, selon Édouard Pélissier, chirurgien spécialisé en cancérologie. "Ce n'est pas un aliment dont on a besoin, contrairement à ce que beaucoup de gens pensent." Car il ne faut pas confondre les glucides et les sucres qui ne sont qu'une famille des glucides.

Source : Le Figaro, par Christophe Doré
 

Yoga, méditation : le lien entre respiration et meilleures capacités mentales expliqué

La respiration régule directement les niveaux de production d'un neurotransmetteur, la noradrénaline, qui aide notamment à développer de nouvelles connexions dans le cerveau. C'est la conclusion d'une étude irlandaise qui vient d'être publiée dans la revue Psychophysiologie.

Source : Psychomédia
 

Santé : focus sur la bigorexie, l'addiction au sport

Culte du corps, obsession de la minceur, nécessité de combler un vide affectif ou professionnel… La bigorexie (de l'anglais "big", grand, et du grec "orexis", désirs) est une maladie à part entière qui se manifeste par une dépendance excessive à l'activité sportive, avec le risque de se couper de son cercle d'amis et de sa famille.

Source : Pratique.fr, par Pauline Habib
 

Fabriquez votre propre vernis à ongles naturel et bio

Les produits du commerce sont principalement composés de substances de synthèse toxiques pour la santé. Il est possible de faire soi-même un vernis à ongles avec des ingrédients pour la cuisine qui peuvent être ingérés sans risque (idéal pour les enfants).

Source : Kaizen, par Valérie Desgardin-Bourdeau
 

Le clou de girofle : champion pour les antioxydants !

Reconnaissable à son odeur caractéristique qui évoque irrésistiblement le cabinet du dentiste, il parfume de nombreux plats et desserts. Son huile essentielle soulage les douleurs dentaires et possède bien d'autres propriétés.

Viesaineetzen.com - Le clou de girofle : champion pour les antioxydants !

Originaire de l'archipel des Moluques, en Indonésie, il arrive en Europe vers le 4e siècle. Il est alors aussi recherché que le poivre (voir encadré). Aujourd'hui, le clou de girofle de meilleure qualité est toujours produit principalement en Indonésie mais aussi en Tanzanie.

En savoir plus

Depuis des millénaires

Des archéologues ont découvert un clou de girofle sur un site mésopotamien vieux de 1 700 ans avant J.C.
On en trouve la trace en Inde dans des écrits ayurvédiques vieux de plusieurs millénaires ainsi que dans le Ramayana, écrit vers 200 av. J.C.
En Chine, on l'utilise déjà sous la dynastie des Han (206 av. J.C. – 220 après J.C.) pour ses propriétés médicinales et culinaires. Avant de se présenter devant l'empereur, un courtisan devait purifier son haleine en mâchant un clou de girofle.
Il était apprécié dans l'Antiquité, chez les Grecs et les Romains.
Chez nous, il devient à la mode au Moyen-Âge où il est considéré comme un remède universel : les oranges cloutées de girofle étaient censées, par exemple, protéger contre la peste. À l'époque de Shakespeare, on le portait à la ceinture contre les mauvaises odeurs.

Au 18e siècle, Pierre Poivre, missionnaire français devenu Intendant des Isles de France (Île Maurice) et de Bourbon (La Réunion), prend conscience de l'intérêt du commerce des épices, monopolisé par les néerlandais. Il parvient à casser ce monopole en introduisant sur ces îles des plants de muscadiers et girofliers.

Cousin de l'eucalyptus
Le giroflier, qui peut atteindre jusqu'à 20 mètres de hauteur, est cousin de l'eucalyptus, du myrte ou du goyavier, tous de la famille des myrtacées.
On en consomme le bouton floral, blanc rosé, qui, une fois séché au soleil, prend une teinte brun foncé : le clou de girofle.




L’alcool déséquilibrerait le microbiote buccal

Inflammation des gencives, parodontites, problèmes cardiaques voire certains cancers seraient favorisés par les bactéries nocives présentes dans la bouche et qui se trouvent en surnombre chez les gros consommateurs d'alcool.

Source : La Nutrition, par Marie-Céline Ray
 
Syndiquer le contenu