"Les faux aliments sont la première cause de décès dans les pays occidentaux"

Les produits ultra-transformés ressemblent à des aliments mais n'en sont pas. C'est le verdict d'Anthony Fardet, chercheur en alimentation préventive et holistique, dans son livre Halte aux aliments ultra-transformés! Mangeons vrai, éditions Thierry Souccar.

Source : La Nutrition, par Marc Gomez
 

Un Français sur cinq n'a pas assez d'argent pour manger sainement

21% des Français disent ne pas pouvoir s'offrir une alimentation saine leur permettant de faire trois repas par jours et 27 % déclarent ne pas avoir les moyens financiers de s'acheter quotidiennement des fruits et légumes. C'est le verdict alarmant du dernier baromètre Ipsos-Secours populaire.

Source : Huffington Post
 

Hypertension : l'alimentation peut éliminer le besoin de médicaments

Alimentation plus saine et pratique régulière d'exercices physiques : première étape pour diminuer la tension artérielle, selon l'American College of Cardiology... Une nouvelle étude états-unienne vient d'être réalisée auprès d'environ 130 personnes non soumises à un traitement médicamenteux, avec une tension artérielle entre 130/80 et 160/99 mmHg.

Source : Psychomédia
 

Pourquoi manger des champignons pourrait réduire le risque de diabète

On y trouve des fibres qui modifient le microbiote intestinal, ce qui favorise la production d’acides gras à courte chaîne et diminue le risque de diabète de type 2. Une nouvelle étude a été réalisée sur deux groupes de souris, l'un avec un microbiote intestinal classique et l'autre sans microbiote. Les deux groupes ont reçu chaque jour une portion de champignons crus.

Source : La Nutrition, par Juliette Pouyat
 

Des perturbateurs endocriniens dans nos assiettes ?

"Plus de six résidus de pesticides sur dix quantifiés dans l'alimentation européenne sont des perturbateurs endocriniens suspectés", alerte l'ONG Générations futures.

Source : L'Express
 

Alimentation : l'ANSES met en garde contre la consommation excessive d'algues

Attention à l'iode contenu dans les algues ! Un apport excessif peut provoquer un dysfonctionnement de la thyroïde, une insuffisance rénale ou des maladies cardiaques. C'est l'avertissement que vient de lancer l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail). Wakamé, kombu, laitue de mer, nori… Les algues commencent à envahir nos assiettes.

Source : Pratique.fr, par Louisa Bourgeois
 

Se méfier des additifs alimentaires

Sur les centaines d'additifs autorisés dans l'industrie agro-alimentaire, très peu sont utiles et sans effets dommageables pour la santé. Des conseils pour s'orienter dans cette jungle, du E100 au E1451…

Viesaineetzen.com - Se méfier des additifs alimentaires

Les humains ont toujours cherché à conserver plus longtemps leur nourriture et à lui donner meilleur goût. C'est ainsi qu'au cours de l'Histoire, on a utilisé des produits naturels, le sel, le sucre, le vinaigre ou l'huile, sans nuisance pour la santé.

Avec l'avènement de l'alimentation industrielle, après la 2de Guerre Mondiale, sont arrivées sur le marché les molécules de synthèse rejointes il y a peu par leur version microscopique, les nanoparticules (voir encadré). Certaines de ces substances sont fortement suspectées de toxicité pour la santé et l'environnement (voir : Les maladies liées à l'environnement) et il semblerait que les mailles de la réglementation soient assez lâches.

En savoir plus

Environ 300 additifs alimentaires autorisés

"Les additifs sont des substances qui sont ajoutées aux aliments dans un but technologique : améliorer leur conservation, réduire les phénomènes d'oxydation, colorer les denrées, renforcer leur goût… etc.", explique la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes).

Il en existe environ 300, officiellement autorisés par l'Union Européenne sur avis de l'EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments). Ces additifs doivent figurer obligatoirement sur les étiquettes soit en clair comme par exemple "bicarbonate de sodium", soit sous la forme d'un code précédé du nom de la catégorie, comme par exemple "colorant E102".

Leur rôle : modifier en profondeur la texture d'une préparation, allonger sa durée de conservation mais aussi simplement rendre attractif son aspect extérieur.

En voici la liste abrégée :
- les colorants : du E100 à 180
- les conservateurs : du E200 à 297
- les antioxydants : du E300 à 321
- les acidifiants : du E325 à 380
- les agents de texture (gélifiants, stabilisants, épaississants…) : du E400 à 495
- les "multitâches" : du E500 à 585
- les exhausteurs de goût : du E620 à 650
- les agents d'enrobage : E900 à 914
- les gaz : E938 à 949
- les édulcorants : du E950 à 999
- les enzymes alimentaires : E1100 à 1105
- les amidons modifiés : du E1404 à 1451.

Pas toujours utiles
La question de l'utilité et de l'innocuité des additifs alimentaires fait débat. Les industriels jurent leurs grands dieux qu'on ne peut pas s'en passer. De nombreux experts ont une autre vision de la chose.




Les émissions de CO2 menacent notre alimentation

Des carences en protéines et minéraux chez des centaines de millions de personnes supplémentaires pourraient être provoquées par l’augmentation du taux de CO2 dans l'air. C'est le cri d'alerte que vient de lancer une étude états-unienne de l'université Harvard.

Source : Le Monde, par Pierre Le Hir
 

L’agriculture bio est plus efficace contre les maladies que les techniques conventionnelles

De quoi remettre en cause des certitudes ancrées depuis des décennies dans le monde agricole… Une étude de l'INRA (Institut Nationale de Recherche Agronomique) vient de montrer que l’agriculture biologique résiste mieux aux maladies que la conventionnelle. Les chercheurs ont constaté que le bio, qui n'utilise pas d'intrants chimiques, est moins infesté par des agents pathogènes (champignons ou bactéries).

Source : Novethic, par Marina Fabre
 

Petit guide des aliments qui protègent de la chaleur

Pour aider le corps à faire face à la chaleur, voici les aliments à privilégier :
- Les aliments riches en eau : concombre, courgette, pastèque, melon, radis, céleri, tomate, laitue, eau de noix de coco pure…
- Les aliments riches en vitamine C pourraient réduire le stress métabolique dû à la chaleur : cassis, citron, poivron, fraise…

Source : La Nutrition, par Priscille Tremblais
 
Syndiquer le contenu