Gaspillage alimentaire : chaque Français jette 20 kilos de nourriture par an

12 à 20 milliards €, soit 100 à 160 € par personne, le coût du gaspillage alimentaire en France, selon les derniers chiffres de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie)… Rappel : les dates limites de consommation ("à consommer jusqu’au") sont différentes des dates de durabilité minimale ("à consommer de préférence avant le&quo

Source : We Demain, par Sofia Colla
 

Comment expliquer la présence de pesticides dans des carottes bio ?

Trois pesticides interdits en bio, retrouvés sur des carottes de la marque BioC'Bon par des journalistes de France 3 qui ont testé 8 marques dont 4 certifiées bio... Contamination extérieure ou fraude ? François Veillerette, directeur de l'ONG Générations Futures, privilégie l'hypothèse de la fraude, émanant soit du producteur soit du distributeur.

Source : 20 Minutes, par Fabrice Pouliquen
 

Régime sans gluten : pourquoi est-il si populaire ?

Dans la foulée des "people", Novak Djokovic, Lady Gaga ou Oprah Winfrey, les témoignages des convertis au "sans gluten" affluent : ils ont supprimé les pâtes et le pain et fini les maux de ventre, ballonnements, diarrhées, migraines, douleurs articulaires ou problèmes de peau !

Source : Le Figaro, par Anne Prigent
 

Bio : la mutation en marche

Dans le secteur du bio, les grandes manœuvres ont commencé ! Arrivée en force de la grande distribution, acquisitions stratégiques, orientation vers le e-commerce, émergence de nouveaux acteurs plus bio que bio…

Viesaineetzen.com - Bio : la mutation en marche

Depuis plusieurs années, nous sommes en présence d'un taux de croissance digne des Trente Glorieuses : +21,7 % en 2016 après deux années à +15 %. Même si, globalement, le bio ne représente qu'une part modeste (3,5 % de la consommation alimentaire à domicile), il n'en reste pas moins vrai que les ventes de produits bio progressent de manière spectaculaire pour atteindre un total de 7,1 milliards €* en 2016.

Publicité

En savoir plus

Bio : 7 sur 10

71 % de produits français
Le mouvement de la consommation est suivi par le développement de la production. Depuis début 2017, 19 fermes bio se créent chaque jour et la surface agricole cultivée en bio atteint au 30 juin les 6,5 %*.
"C'est moins la conséquence des aides économiques que des prises de conscience individuelles des agriculteurs qui développent des surfaces en bio. À l'avenir, le recours à l'importation qui est de l'ordre de 29 % sera sans doute revu à la baisse ", se réjouit Benoît Soury.

70 % des Français
Côté consommateur, la population concernée se généralise avec environ 7 Français sur 10 qui consomment bio régulièrement. Il existe toujours parmi elle une surreprésentation des foyers aisés, parisiens, sans enfant et plutôt âgés. Mais depuis deux ans la progression la plus rapide concerne les jeunes, les familles avec enfant et les foyers modestes**.

2e marché européen en terme de consommation
"C’est l’équivalent du marché du champagne", précise Benoît Soury, président de Natexbio (Fédération des professionnels de la filière bio). "Nous sommes le deuxième marché européen derrière l’Allemagne."

45 %

la part de marché
de la grande distribution
dans le bio en 2016***


+22,5 %

la croissance du bio
en grande distribution
en France en 2016***


+24 %

la croissance du bio
en magasins spécialisés
en France en 2016***






Perturbateurs endocriniens : des gestes simples pour limiter son exposition

Notamment pour protéger les enfants et les femmes enceintes, quelques mesures simples contre les perturbateurs endocriniens :
- manger bio et limiter la consommation des poissons les plus pollués par les métaux lourds ;
- préférer les produits frais stockés dans le carton ou le verre, ou les surgelés ;
- ne pas réchauffer les aliments dans des contenants en plastique ;

Source : Le Figaro, par Aude Rambaud
 

Pour baisser la glycémie : les glucides en fin de repas, et une promenade juste après

30 % moins de sucre dans le sang avec des glucides consommés à la fin du repas plutôt qu'au début… C'est le résultat d'une nouvelle étude réalisée auprès de 16 personnes atteintes de diabète de type 2 ayant consommé le même repas pendant 3 jours dans un ordre différent :

Source : La Nutrition, par Juliette Pouyat
 

La moule : populaire et raffinée

Très facile à cuisiner, la moule se décline du populaire "moules-frites" au plat gastronomique. Bourrée de vitamines, minéraux et oméga-3, c'est un atout pour notre santé…

Viesaineetzen.com - La moule : populaire et raffinée

Présente à l'état sauvage dans presque tous les océans, c'est depuis toujours l'un des animaux marins les plus consommés (voir encadré).

Publicité

En savoir plus

Petite souris

Elle est consommée par l'homme depuis la préhistoire. Sur de nombreux chantiers de fouilles, notamment en Amérique du sud et dans le nord de la France, on a retrouvé sa coquille. Cette dernière a pu, dès cette époque, servir de cuillère.

Dans l'Antiquité, les Romains entretenaient des "moulières". Du reste, le nom actuel vient du latin "musculus", petite souris. Ce nom apparaît au moment où l'on commence à pratiquer l'élevage de moule, au 13e siècle.

Mollusque bivalve
C'est un coquillage comportant deux coquilles bleues-noires (bivalve), lisses, oblongues et légèrement bombées. Sa chair peut être blanche ou orangée, selon les variétés.

221 mg

de phosphore
dans 100 g de moule cuite à l'eau**


21,2 μg

de sélénium
dans 100 g de moule cuite à l'eau**


352 μg

d'iode
dans 100 g de moule cuite à l'eau**






L’État supprime les aides au maintien de l’agriculture bio

Dès 2018, L'État consacrera le budget du bio uniquement au soutien à la conversion, cette période de trois ans pendant laquelle l'exploitant ne peut pas encore vendre au prix du bio. Le ministre de l'agriculture vient d'annoncer la suppression de l'aide au maintien qui était attribuée juste après la certification.

Source : Le Monde, par Laurence Girard
 

Des traces de glyphosate trouvées dans des produits de consommation courante

Céréales du petit déjeuner, lentilles, pois chiches… Parmi 30 produits de consommation courante, 16 contiennent des traces de glyphosate, principe actif du Round-Up, le fameux herbicide controversé. Et ce à des taux pouvant atteindre 2 microgrammes/kg, ce qui présenterait des risques pour l'organisme. C'est le résultat du test que vient de rendre public l'ONG Génération Future.

Source : La Nutrition
 

Pourquoi nous consommons de moins en moins de viande

Une baisse d'environ 10 % de la consommation de viande en France depuis 25 ans, toutes viandes confondues. Seule celle de volaille a augmenté de 20 %. Celle de porcs, bœufs, chèvres et moutons a plongé.

Source : Le Monde, par Camille Gillet et Elisa Bellanger
 
Syndiquer le contenu