Cette année, je commence Feldenkrais

À partir de mouvements très simples, il s'agit de mieux prendre conscience de son corps, d'explorer et de libérer de nouvelles potentialités. Créée dans les années 40, la méthode Feldenkrais permet de se sentir mieux dans son corps, de recouvrer de la mobilité ou de booster une autre pratique…

Viesaineetzen.com - Cette année, je commence Feldenkrais

Elle porte le nom de son fondateur, Moshe Feldenkrais (1904-84), ingénieur et physicien, collaborateur de Frédéric Jolliot et Irène Curie, et l'un des premiers européens à obtenir une ceinture noire de judo en 1936. En une phrase, Vladimir Latocha, ancien nageur de haut niveau et actuellement président de Feldenkrais France, définit ainsi la méthode Feldenkrais : "C'est une méthode pour aider à mieux se sentir dans son corps et à explorer ses possibilités."

En savoir plus

La différence qui fait tout

Du haut de ses deux mètres, Vladimir Latocha a découvert Feldenkrais en 2001 grâce à un article de presse. Nageur de haut niveau pendant 15 ans dont 10 ans à l'international, il avait participé aux Jeux Olympiques d'Atlanta en 1996. "Ce qui a attiré mon attention, c'était l'idée qu'avec Feldenkrais on partait à la recherche de petites différences. Le genre de petites différences qui changent tout… En natation on est très habitué à ça : une petite différence permet d'être en finale voire sur le podium."
Aujourd'hui président de Feldenkrais France, il se souvient de ses sensations après son premier stage. "Je me sentais très bien mais je ne me rendais pas compte à quel point c'était puissant. Quand je suis allé à la piscine, je me sentais beaucoup plus souple, plus puissant, je faisais moins d'efforts pour une efficacité beaucoup plus grande, je prenais plus de plaisir dans l'eau." 

Site de Vladimir Latocha




Cette année, je commence le kyudo

L'art japonais du tir à l'arc ne consiste pas seulement à envoyer une flèche dans une cible. C'est aussi une pratique méditative et un art de vivre. Intéressant si l'on veut s'extraire du stress quotidien…

Viesaineetzen.com - Cette année, je commence le kyudo

Avec seulement quelques centaines de pratiquants en France (dont 40 % de femmes), le kyudo, l'art japonais du tir à l'arc, est encore peu connu. Pourtant c'est une équipe française qui a remporté la Coupe du Monde de Kyudo à Tokyo en 2010 et la FFKT (Fédération de Kyudo Traditionnel – France) vient d'organiser à Paris en juillet dernier la première Coupe du Monde se tenant hors du Japon.

En savoir plus

La voie de l'arc

Le kyudo puise ses origines dans les techniques guerrières des samouraïs. Depuis l'arrivée des armes à feu, il s'est développé comme un état d'esprit et une culture à part entière, un art de vivre zen.

Les trois valeurs qui le fondent sont :
- "Shin", vérité ;
- "Zen", bonté ;
- "Bi", beauté.

La pratique du kyudo relève d'une étiquette stricte.
Rater la cible n'est pas un échec en soi. L'objectif n'est pas la victoire sur un adversaire mais sur soi-même. Il s'agit de réaliser une unité harmonieuse entre le corps, l'esprit, le cœur et l'arc.

Les 8 étapes du tir sont :
- "Ashibumi", enracinement des pieds ;
- "Dozukuri", affermissement de la posture ;
- "Yugamae", éveil ;
- "Uchiokoshi", élévation de l'arc ;
- "Hikiwake", extension répartie ;
- "Kai", union ;
- "Hanare", lâcher ;
- "Zanshin", persistance de l'esprit.

Comment on vient au kyudo
Cela fait seulement 10 mois que Carole pratique. "J'ai découvert le kyudo au cours d'une journée d'initiation avec mon compagnon et j'ai constaté quelque chose d'assez extraordinaire : on travaille sur l'énergie en tirant à l'arc. Ça permet de relâcher tout, de se recentrer, de ne penser à rien, sauf au geste et à la posture."




Cette année, je commence l'antigym

Travail en profondeur sur toutes les parties du corps, l'antigymnastique a été créée dans les années 1970 par une kiné française, Thérèse Bertherat. Alternative à la gymnastique traditionnelle, cette discipline permet d'apprendre à mieux écouter son corps et à rectifier ses mauvaises postures à l'aide de mouvements simples et puissants.

Viesaineetzen.com - Cette année, je commence l'antigym

Je suis debout sur une moquette blanche, pieds nus. J'ai une petite balle sous le pied droit, j'essaie de la prendre avec mes orteils puis je relâche. Je recommence l'opération plusieurs fois. J'écarte ensuite la balle et pose mon pied sur le sol. J'ai une meilleure sensation de contact au sol, ma jambe droite me semble plus légère, mon épaule droite est plus basse. Je viens d'expérimenter dans mon corps la notion de chaîne musculaire chère à Françoise Mézières, créatrice de la méthode éponyme, et reprise par Thérèse Bertherat quand elle a fondée l'antigymnastique dans les années 70 (voir encadré).

En savoir plus

Les origines de l'antigymnastique

Formée à la gymnastique par Suze Lalou, puis diplômée de kinésithérapie, Thérèse Bertherat se forme en 1972 à la méthode de Françoise Mezières. Elle explore ensuite de nombreuses thérapies corporelles ou psychocorporelles : l'Eutonie de Gerda Alexander, l'Intégration structurale d'Ida Rolf, la méthode de Moshe Feldenkrais, la Végéto-thérapie de Wilhelm Reich, la Gestalt thérapie de Fritz Perls…

En 1976 elle publie un livre qui devient un best-seller : Le corps a ses raisons, auto-guérison et Antigymnastique, éditions du Seuil.

Au fil des années elle précise et affine sa méthode.
Elle la développe en France et à l'étranger.
"Ma mère est allée former des praticiens au Brésil, au Canada, en Argentine, en Suède, en Allemagne, en Suisse, en Espagne, en Italie. Aujourd'hui il y a une équipe de formateurs dans une quinzaine de pays", explique Marie Bertherat.

Une méthode de bien-être
"L'antigymnastique est une méthode de bien-être qui commence par le corps. Il y a un travail musculaire. Ce sont des mouvements mais cela peut avoir des effets sur la personne dans son entier, parce qu'on ne peut pas séparer le corps de l'esprit c'est un tout", explique Marie Bertherat*, fille de Thérèse.




Cette année, je commence le body karaté

Mélange de karaté et de fitness, le body karaté est une activité sportive qui se pratique en musique. Les enchaînements chorégraphiés exigent une grande concentration, de la mémoire et de l'endurance. Cette discipline est aussi bénéfique pour le corps que pour l'esprit, et permet de prendre du plaisir dès le début. Alors laissons nous happer par ce nouveau sport très tendance…

Vie saine et zen - Cette année, je commence le body karaté

Le body karaté a été mis au point il y a 5-6 ans par la Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées (FFKDA), pour rendre le karaté plus accessible à la majorité. Il n'est donc pas nécessaire d'être ceinture noire pour pouvoir espérer pratiquer cette activité.

En savoir plus

Où pratiquer le body karaté

Vous pouvez vous renseigner auprès de la Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées, la FFKDA ou FFKAMA.

Le site de l'Association body karaté France peut aussi vous fournir la liste des clubs qui pratiquent cette activité un peu partout en France.

Pour qui ?
"Tout le monde peut pratiquer le body karaté" m'explique le professeur. Je constate très vite que le cours comporte une grande majorité de femmes (il n'y a que deux hommes). Lorsque j'en fais la remarque, Xavier Furio, notre coach, me confie que le côté "fitness" fait fuir la gente masculine.




Cette année, je commence le Wutao

Le Wutao est le fruit d’un métissage récent de différentes disciplines : prenez une base de Taiji, mélangez avec un peu de Kung-fu, de danse et de yoga et vous obtiendrez le Wutao. Ce mot chinois pourrait être traduit par "la Voie de la danse de la vie". Il est dit de cette discipline à la fois artistique et énergétique qu’elle permet de mieux connaître son corps, de travailler tous les muscles et de retrouver aisance et tonicité. Allons-y voir de plus près…

Vie saine et zen - Cette année, je commence le Wutao

Le Wutao, contrairement à ce qu’on pourrait croire, est une discipline française. Elle fête d’ailleurs cette année ses dix ans. Tout a commencé par une rencontre amoureuse entre Pol Charoy, ancien champion du monde de Kung-fu, et Imanou Risselard qui, elle, venait du Yoga, de la danse et du théâtre. Inspirés par leurs expériences, ils ont ensemble mis au point le Wutao dont les mouvements sont basés sur le relâchement du bassin.

En savoir plus

Tout sur le Wutao

- Prévoir une tenue confortable.
- Tarifs : autour de 350 € à l’année pour une heure de cours par semaine, 10 € pour un cours d’essai, stages à partir de 100 €. Il existe également des stages pour enfants en région parisienne.
- Pour savoir où pratiquer le wutao : www.wutao.fr

Différentes façons de pratiquer le Wutao
Cécile Bercegeay, professeur de Wutao et de Stretching dansé, m’explique d’abord que l’idée principale du Wutao est basée sur le déploiement d’une onde déclenchée par le relâchement du bassin, à partir de laquelle se décline tout un ensemble de mouvements.



 





Cette année, je commence le Yoga Bikram

Pour ceux qui pensent que le yoga est une discipline tout en douceur, le Yoga Bikram est là pour vous prouver le contraire ! En effet, c’est une pratique sportive qui allie yoga, gymnastique et… chaleur ! Partons à la découverte de cette discipline.

Vie saine et zen - Cette année, je commence le Yoga Bikram

Je me rends dans un des deux centres de Yoga Bikram à Paris et me prépare à 1h30 de combat avec moi-même pour bien vivre les 40°C ambiants.

En savoir plus

D'où vient le Yoga Bikram ?

Cette variante contemporaine du yoga classique a été mise au point en Inde par Bikram Choudury, ancien haltérophile et adepte de yoga.
Après une sérieuse blessure au genou, il crée une série de 26 poses provenant du hatha yoga qui lui permettront de se remettre rapidement sur pied.

Il fonde ensuite sa première école en Californie où il forme encore aujourd’hui tous les enseignants de Yoga Bikram à travers le monde.
Ainsi, depuis les années 70, de nombreuses célébrités ainsi que des athlètes vont suivre assidument ses enseignements.

À la découverte du "Sauna Yoga"
Un petit briefing est de rigueur avant de démarrer ce type d'activité. Cardiaque, asthmatique, jeune opéré ou femme enceinte s'abstenir ! Rassurant…
Ensuite, Shelly, le professeur, conseille de se mettre en tenue (tenue légère exigée) et de passer 10 minutes avant le cours dans la salle pour s’acclimater à la chaleur.




Cette année, je commence l'aquabiking

Ces dernières années ont vu fleurir dans les salles de sport de nombreuses activités pratiquées dans l'eau censées être efficaces pour se muscler, affiner la silhouette et combattre la cellulite.
Aquajogging, aquaboxing, aquastep, aquacombat, aquapalming... Finalement, j'ai jeté mon dévolu sur l'aquabiking !

Vie saine et zen - Cette année, je commence l'aquabiking

L'aquabiking est né en Italie. Ce nouveau sport aquatique à la mode n'a pas eu de mal à se faire une place de choix en Allemagne, en Belgique, et maintenant en France. Et pour cause : aussi bon pour le coeur que pour les jambes, l’aquabiking permet de redessiner sa silhouette en douceur. Autre avantage, faire du vélo dans l'eau est moins dangereux que de faire du vélo dans les rues des grandes villes ! Mais est-ce vraiment la solution miracle ? Pour le savoir, je suis partie à la rencontre de Candice Meiers, gérante d'un célèbre club d'aquabiking sur Paris.

En savoir plus

OÙ PRATIQUER ?

N'hésitez pas à vous renseigner auprès de la piscine municipale près de chez vous.
Le site aquabiking.fr répertorie un grand nombre de centres, partout en France.




Cette année, je commence le Pilates

La "gym des stars en douceur", lit-on dans la presse féminine. Et si la méthode Pilates était le secret pour obtenir un corps de rêve, modelé et musclé comme les acteurs hollywoodiens ? Mmmh…

Vie Saine et Zen, Cette année, je commence le Pilates

Direction : la salle de Pilates la plus proche de chez moi ! J'y rencontre Christine Meyst, responsable d'Élément, centre fondé par Carol Polakoff, une des pionnières de la méthode Pilates à Paris.
Elle m'explique la philosophie générale de la méthode : réveiller et renforcer notre état physique en prenant conscience de l’existence des muscles profonds du corps qui protègent et renforcent les articulations. Fastoche ?

En savoir plus

Pourquoi "Pilates" ?

Joseph Pilates est né en Allemagne en 1880. C’est lorsqu’il travaillait dans un hôpital en Angleterre, durant la Première Guerre mondiale, qu’il a inventé un système d’exercices pour les patients immobilisés, en fixant des ressorts à des lits.
Les puristes prononcent "pilatesse".

Le pilates c'est bon pour tout le monde
A priori, oui ! L'âge des élèves va de 14 à 85 ans. Et les personnes atteintes de pathologies trouvent là une des méthodes les plus accessibles. Certaines sont même dirigées vers le centre par des kinés qui la recommande en relais d'un traitement de rééducation.
Plutôt qu'une gymnastique douce, le Pilates serait une "méthode douce".




Cette année, je commence le Yoga

Je ne suis pas souple, je n'arrive pas à me détendre, je fuis les mystiques et les sectes comme la peste. Pourtant parmi mes bonnes résolutions de cette rentrée, j'envisage de commencer le Yoga. Est-ce que je fais le bon choix ? J'ai posé la question à Cyrus, directeur technique national auprès de la Fédération Française de Hatha Yoga.

Vie saine et zen Cette année, je commence le Yoga

Cyrus est formel : si je recherche un bien-être physique, si je veux chasser la fatigue, le stress ou remédier à des soucis de santé, je ne me suis pas trompé de discipline. Le yoga induit un changement de rythme, ce qui engendre un flux énergétique plus calme, plus posé. Il apporte une meilleure connaissance de soi et il a un aspect rééquilibrant.

En savoir plus

Contre les troubles du sommeil

Certaines postures de Yoga ont une action souveraine contre les troubles du sommeil.
Mais il vaut mieux en faire l'apprentissage sous le contrôle d'un professeur avant de les essayer chez soi.

Se réintérioriser
Dans notre vie d'aujourd'hui, on est happé par la vie extérieure, on ignore complètement le monde intérieur.
Exemple : on est incapable de discerner à quoi correspond psychologiquement une tension musculaire qui apparaît quelque part. Très peu de gens savent observer cela. D'après Cyrus, le yoga permettrait de rééquilibrer notre relation avec ce monde inconnu qu'est nous-même.




Cette année, je commence le Taiji Quan

Nous en avons tous vu dans les parcs ou pendant les J.O. de Pékin, lors de la cérémonie d'ouverture, des gens qui font des mouvements au ralenti. Et bien, ce sont des pratiquants de Taiji Quan (pour ne pas avoir l'air ridicule prononcer "Taille tchi tchuane")… Alors cette année, c'est décidé, j'envisage de commencer ! J'ai donc rencontré Erwan Astamor, porte-parole de la Fédération Française de Wushu et des arts énergétiques et martiaux chinois…

Vie saine et zen Cette année, je commence le Taiji Quan

La lenteur des mouvements a un caractère esthétique qui a séduit Erwan Astamor dès le départ. Et à l'usage, il s'est rendu compte que cette lenteur apporte du bien-être et une meilleure compréhension de soi. Le Taiji est un art. On y trouve la beauté du geste, le rythme, l'harmonie avec la nature ou avec les autres. En plus ça rend courageux, ce qui permet d'affronter des choses qu'on n'affronterait pas autrement !

En savoir plus

Le Taiji aiderait à l'épanouissement personnel

Une étude américaine a récemment prouvé que le Taiji diminuerait les symptômes de dépression et renforcerait l'estime de soi.
Cet art martial aurait un impact positif en matière de psychologie. Pratiquer précisément les mouvements de ce sport aurait permis aux sujets étudiés de réduire leur stress et leur anxiété mais également les symptômes de dépression. Leur estime de soi se serait de cette manière renforcée.

Le Taiji source de bien-être et d'énergie
Au fur et à mesure de la pratique, Erwan prétend qu'on peut même arriver à sentir ce qui ne va pas et à presque prévoir les maladies à l'avance. Par exemple si on a mangé n'importe quoi, on constate, non pas intellectuellement mais dans son corps, qu'on n'arrive plus à bouger correctement. On devient donc prudent dans son alimentation. Par ailleurs le Taiji donne de l'énergie. On n'en sort pas moulu comme d'un autre sport.


                
Syndiquer le contenu