Environnement : la France vit de plus en plus au-dessus de ses moyens

Depuis le 5 mai, la France a dépassé sa capacité annuelle à absorber les émissions de CO2 et à se régénérer. Son empreinte écologique s'alourdit après une décennie de progrès : selon le dernier rapport du WWF France avec le Global Footprint Network, elle augmente de 5 % depuis 2015, l'année de la COP21.

Source : La Tribune, par Dominique Pialot
 

Le tourisme fait s’envoler le réchauffement planétaire

Le tourisme serait responsable de 8 % des émissions de gaz à effet de serre (et non des 2,5 % à 3 % estimés précédemment). C'est le résultat d'une étude de scientifiques australiens, chinois et indonésiens qui ont analysé sur la période 2009-13 les données des flux touristiques de 160 pays.

Source : Le Monde, par Pierre Le Hir
 

Bien-être animal : Gap, Zara et H&M vont bannir la laine mohair d’ici à 2020

Suite à la diffusion d'une vidéo montrant des chèvres angoras maltraitées en Afrique du Sud, des groupes internationaux de l'habillement (dont Gap, Zara, H&M et Topshop) ont annoncé le 2 mai dernier qu'ils banniront la laine mohair de leurs produits d'ici 2020.

Source : Le Monde
 

SOS Vélib' : retour sur un plantage industriel historique

Un plan d'urgence a été mis en place le 3 mai face aux nombreuses difficultés rencontrées par l'opérateur Smovengo dans l'installation des nouveaux vélos en libre service à Paris. Il n'y a plus aujourd'hui que 10 000 courses par jour (comparées aux 100 000 de l'ancien Vélib'), la plupart des stations sont inutilisables et le personnel s'est mis en grève !

Source : L'Obs, par Claude Soula
 

L'UFC-Que Choisir demande d'intégrer le coût de la pollution dans les produits non bio

L'agriculture conventionnelle n'est pas aussi concurrentielle qu'on le croit… L'UFC-Que Choisir demande la vérité des prix. Et pour cela, elle réclame que soient intégrés dans le coût de fabrication des produits non bio les coûts liés à la dégradation de la ressource (pollution des sols, de l'eau…).

Source : Bioaddict.fr, par Zoé Fauré
 

Les agriculteurs bios peuvent enfin vendre leurs semences paysannes (et ça ne va pas plaire à Monsanto)

Un nouveau règlement sur l'agriculture biologique vient d'être adopté le 19 avril par le Parlement européen. Il inclut l'autorisation pour les agriculteurs bio de réutiliser leurs propres semences et la possibilité de commercialiser des semences traditionnelles. Jusqu'ici, seules celles enregistrées dans un cahier officiel pouvaient être vendues, une démarche inaccessible pour un agriculteur.

Source : Novethic, par Marina Fabre
 

L’Europe interdit trois néonicotinoïdes jugés dangereux pour les abeilles

Une majorité d'États membres de l'union Européenne, parmi lesquels la France, a voté le 27 avril dernier pour l'interdiction de trois néonicotinoïdes (clothianidine, imidaclopride, thiaméthoxame). Ces trois insecticides jugés dangereux pour les abeilles avaient déjà fait l'objet d'un moratoire en 2013. Ce dernier est donc prolongé et généralisé à toutes le cultures de plein air.

Source : Le Monde, par Stéphane Horel
 

La pollution de l’air aurait aussi des effets sur le développement du cerveau des enfants

Le développement du cerveau du fœtus serait impacté par les particules fines, même à des niveaux conformes aux seuils réglementaires. C'est le verdict d'une étude hispano-néerlandaise qui vient d'être publiée dans la revue Biological Psychiatry.

Source : Le Monde, par Stéphane Mandard
 
 

Agriculture bio : le ministre annonce plus d'1 milliard pour le plan 2018-2022

15 % de surface agricole en bio ou en conversion en 2022, 20 % de produits bio en restauration collective publique… Le ministre de l'Agriculture a présenté ses objectifs pour le nouveau plan "Ambition Bio 2022" qui sera mis en place en juin prochain, après concertation avec les différents acteurs.

Source : Actu-Environnement, par Laurent Radisson
 
Syndiquer le contenu