Le tabac tue, mais pas simplement les fumeurs

Déforestation, désertification, déchets riches en substances toxiques pour l'environnement… Selon un récent rapport de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), la culture du tabac est fortement consommatrice d'engrais et pesticides. Le séchage de la feuille nécessite d'importante quantité de bois.

Source : Enviro2B
 

Nanoparticules : un danger pour le cerveau

Dangereuses pour les neurones et la barrière hémato-encéphalique qui sert à protéger le cerveau… Une étude française réalisée sur l'animal apporte de nouvelles preuves de la nocivité pour les centres nerveux des nanoparticules de zinc, présentes notamment dans certaines crèmes solaires. "Les résultats sont alarmants !

Source : Futura Sciences , par Marie-Céline Ray
 

Se méfier des additifs alimentaires

Sur les centaines d'additifs autorisés dans l'industrie agro-alimentaire, très peu sont utiles et sans effets dommageables pour la santé. Des conseils pour s'orienter dans cette jungle, du E100 au E1451…

Viesaineetzen.com - Se méfier des additifs alimentaires

Les humains ont toujours cherché à conserver plus longtemps leur nourriture et à lui donner meilleur goût. C'est ainsi qu'au cours de l'Histoire, on a utilisé des produits naturels, le sel, le sucre, le vinaigre ou l'huile, sans nuisance pour la santé.

Avec l'avènement de l'alimentation industrielle, après la 2de Guerre Mondiale, sont arrivées sur le marché les molécules de synthèse rejointes il y a peu par leur version microscopique, les nanoparticules (voir encadré). Certaines de ces substances sont fortement suspectées de toxicité pour la santé et l'environnement (voir : Les maladies liées à l'environnement) et il semblerait que les mailles de la réglementation soient assez lâches.

En savoir plus

Environ 300 additifs alimentaires autorisés

"Les additifs sont des substances qui sont ajoutées aux aliments dans un but technologique : améliorer leur conservation, réduire les phénomènes d'oxydation, colorer les denrées, renforcer leur goût… etc.", explique la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes).

Il en existe environ 300, officiellement autorisés par l'Union Européenne sur avis de l'EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments). Ces additifs doivent figurer obligatoirement sur les étiquettes soit en clair comme par exemple "bicarbonate de sodium", soit sous la forme d'un code précédé du nom de la catégorie, comme par exemple "colorant E102".

Leur rôle : modifier en profondeur la texture d'une préparation, allonger sa durée de conservation mais aussi simplement rendre attractif son aspect extérieur.

En voici la liste abrégée :
- les colorants : du E100 à 180
- les conservateurs : du E200 à 297
- les antioxydants : du E300 à 321
- les acidifiants : du E325 à 380
- les agents de texture (gélifiants, stabilisants, épaississants…) : du E400 à 495
- les "multitâches" : du E500 à 585
- les exhausteurs de goût : du E620 à 650
- les agents d'enrobage : E900 à 914
- les gaz : E938 à 949
- les édulcorants : du E950 à 999
- les enzymes alimentaires : E1100 à 1105
- les amidons modifiés : du E1404 à 1451.

Pas toujours utiles
La question de l'utilité et de l'innocuité des additifs alimentaires fait débat. Les industriels jurent leurs grands dieux qu'on ne peut pas s'en passer. De nombreux experts ont une autre vision de la chose.




Rentrée scolaire 2018 : le guide pour des fournitures d'occasion ou écolos

Des produits chers, rarement écolos, contenant souvent des substances toxiques (comme celles trouvées dans la moitié des produits testés par Que Choisir), la rentrée scolaire mérite qu'on y regarde à deux fois. Quelques conseils…

Source : Huffington Post
 

Les émissions de CO2 menacent notre alimentation

Des carences en protéines et minéraux chez des centaines de millions de personnes supplémentaires pourraient être provoquées par l’augmentation du taux de CO2 dans l'air. C'est le cri d'alerte que vient de lancer une étude états-unienne de l'université Harvard.

Source : Le Monde, par Pierre Le Hir
 

L’agriculture bio est plus efficace contre les maladies que les techniques conventionnelles

De quoi remettre en cause des certitudes ancrées depuis des décennies dans le monde agricole… Une étude de l'INRA (Institut Nationale de Recherche Agronomique) vient de montrer que l’agriculture biologique résiste mieux aux maladies que la conventionnelle. Les chercheurs ont constaté que le bio, qui n'utilise pas d'intrants chimiques, est moins infesté par des agents pathogènes (champignons ou bactéries).

Source : Novethic, par Marina Fabre
 

Pollution lumineuse : les enseignes doivent désormais éteindre leurs lumières entre 1h00 et 6h00

Depuis le 2 juillet, les boutiques doivent éteindre panneaux publicitaires et éclairages commerciaux la nuit entre 1h et 6h. Le décret date de 2012 et entre en vigueur au 1er juillet 2018. Près de 3,5 millions d’enseignes sont concernées à l'exception des panneaux d’affichage lumineux publics et ceux qui ont trait à la santé, comme les pharmacies.

Source : Enviro2B
 

Des députés pointent les failles du nucléaire : sous-traitance, vieillissement et risque terroriste

Les 33 recommandations du rapport de la commission d'enquête sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires ont été remises le 5 juillet au président de l'Assemblée Nationale. Parmi les failles détectées :

Source : Actu-Environnement, par Philippe Collet
 

1,3-butadiène, particules ultrafines, carbone suie... Que sont ces nouveaux polluants de l'air mis sous surveillance ?

Une surveillance réglementaire pour trois nouveaux polluants… C'est ce que préconise l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire), qui a été saisie récemment par les ministères de la Transition écologique et de la Santé.

Source : Huffington Post
 

Total veut installer 10 gigawatts d'énergie solaire d'ici dix ans en France

Des panneaux solaires sur 800 stations-service et l'ensemble des sites de Total en France… Le PDG du groupe pétrolier français a annoncé un objectif d'installation, d'ici 10 ans, de 10 gigawatts (GW) de capacités d'énergie solaire et souhaiterait également exploiter certaines de ses friches industrielles.

Source : Novethic
 
Syndiquer le contenu