Perturbateurs endocriniens : des gestes simples pour limiter son exposition

Notamment pour protéger les enfants et les femmes enceintes, quelques mesures simples contre les perturbateurs endocriniens :
- manger bio et limiter la consommation des poissons les plus pollués par les métaux lourds ;
- préférer les produits frais stockés dans le carton ou le verre, ou les surgelés ;
- ne pas réchauffer les aliments dans des contenants en plastique ;

Source : Le Figaro, par Aude Rambaud
 

"Au supermarché, un tiers des aliments pour enfants sont à éviter"

234 produits sont à éviter parmi les 800 testés par le guide 2017 "Le bon choix pour vos enfants".

Source : La Nutrition
 

Route des vacances : Cinq conseils pour passer un bon trajet

Ils durent plusieurs heures souvent par grandes chaleurs... Voici cinq conseils pour optimiser les trajets des vacances.
- Anticiper les maux de transport : manger léger avant de partir, prévoir les remèdes qui conviennent (allopathie, homéopathie ou bracelet d'acupuncture), s'asseoir à l'avant, fixer l'horizon, ne pas lire.

Source : 20 Minutes, par Anissa Boumediene
 

Comment se protéger des algues toxiques ?

Sous forme de fleurs d'eau, d'écume ou de pellicule huileuse, les algues toxiques sont vert vif et se répandent à la surface de l'eau. Les algues non toxiques, elles, ressemblent à des plantes et se regroupent en bouquets isolés. Le mieux est de s'éloigner de la zone touchée, ne pas y nager, ne pas y avaler l'eau ni s'éclabousser avec. En cas de contact, se laver les mains le plus rapidement possible.

Source : Santé Magazine
 

Sage femme devant le Conseil de l'Ordre : Pourquoi l'accouchement à domicile est-il dans le viseur ?

Du fait du coût exorbitant des assurances (25 000 € par an contre 1 000 € en Belgique), seules une soixantaine de sages-femmes acceptent de pratiquer (sans assurance) des accouchements à domicile. En France, moins de 1 % des accouchements ont lieu hors maternité. Accoucher chez soi est légal mais, au moindre problème, c'est la radiation qui menace les professionnelles.

Source : 20 Minutes, par Anissa Boumediene
 

Crème solaire pour enfants : "Que du marketing", dénonce 60 millions de consommateurs

Souvent plus chères, elles n'apportent aucune valeur ajoutée et contiennent parfois des ingrédients controversés… C'est la conclusion d'un test qui vient d'être effectué par 60 Millions de consommateurs sur dix crèmes solaires pour adultes et neuf pour enfants. Résultats : peu ou pas de différence en terme d'indice de protection et de composition.

Source : 20 Minutes
 

Hypnose, méditation, yoga… Faites le plein de bien-être avant le bac !

Des méthodes pour améliorer sa concentration, doper sa mémoire, atténuer son stress…
- L'hypnose ou l'autohypnose : une bonne alternative pour apprendre à déconnecter et à adopter des pensées positives. Il existe une application, Zenfie, basée sur l'autohypnose.

Source : 20 Minutes, par Océane Marache
 

Examens : les huiles essentielles à adopter

Certaines renforcent la vigilance mentale, d'autres ont des effets antistress… Il n'est pas inutile de penser aux huiles essentielles (HE) en période d'examen.
Selon plusieurs études scientifiques :
- L'HE de petitgrain bigaradier permet d'augmenter les performances de travail ;
- L'HE de menthe poivrée améliore la mémoire et accroit la vigilance, parfaite en cas de "coup de barre" ;

Source : La Nutrition, par Priscille Tremblais
 

Les ados et la méditation

Gérer son stress, être plus d'efficace dans ses apprentissages, savoir décrocher des écrans, améliorer ses relations avec ses parents et son entourage… Avec quelques adaptations, la méditation de pleine conscience apporte aussi ses bienfaits aux ados.

Viesaineetzen.com - Les ados et la méditation

Pas toujours facile de gérer un contrôle de maths, une dispute avec ses parents ou une rupture amoureuse ! David Dewulf*, médecin et fondateur en Belgique de "l'Institute for Attention and Mindfulness", a pu vérifier sur le terrain l'efficacité de l'aide apportée aux adolescents par la pratique de la méditation de pleine conscience. (Voir : La méditation de pleine conscience, réduire le stress)

Publicité

En savoir plus

La pleine conscience, c'est tendance

David Dewulf* remarque que ce sont souvent les parents qui informent les ados de l’existence de la méthode. Ce sont également des médecins généralistes ou des psy. Certains jeunes se sont renseignés par internet ou par le biais d'un livre. Il existe aussi des écoles qui proposent la pratique dans un cadre scolaire.

Heureusement, par les temps qui courent, la méditation est tendance. Elle considérée par les jeunes comme quelque chose de plutôt "cool".
"Dans mon travail avec les écoles j'ai été surpris par le nombre de jeunes intéressés. Dans une classe de 20 personnes il y en a généralement au moins 16 qui souhaitent franchir le pas. Les réactions sont variées : certains sont curieux d’apprendre quelque chose de nouveau ou heureux de retrouver plus de paix intérieure. D’autres ont besoin de plus de temps pour être convaincus avant de commencer à pratiquer. Il faut être patient car ce moment de découverte est vécu différemment par chacun."

Quand ils décident de s’y mettre, David Dewulf trouve qu'ils sont assez ouverts. "La douceur et l’approche non-jugeant de cette méthode correspondent bien à la demande des ados d’être entendu, de devenir indépendants et responsables d’eux-mêmes. La méditation les aide à mieux comprendre leur propre fonctionnement intérieur pour pouvoir construire cette indépendance."




Perturbateurs endocriniens : un risque sérieux pour les enfants

Entre 20 et 54 substances toxiques dans les cheveux de tous les enfants testés… Le magazine 60 Millions de consommateurs a cherché des traces de bisphénol A, de phtalates ou de pesticides dans les cheveux de 43 enfants et adolescents de 10 à 15 ans venus de différentes régions de France.

Source : Passeport Santé, par Martine Rondot
 
Syndiquer le contenu