Accompagner la fin de vie

Prendre soin d'un parent, d'un conjoint ou d'un proche en fin de vie est une période difficile à traverser. D'autant qu'elle nous renvoie à notre propre fragilité. Quelques repères pour éviter les écueils les plus courants…

Viesaineetzen.com - Accompagner la fin de vie

L'arrivée du grand âge et/ou le diagnostic d'une maladie grave chez un parent, un conjoint ou un(e) ami(e), peuvent nous transformer en accompagnant, parfois du jour au lendemain. Nous ne sommes généralement pas préparés à cette situation et la confrontation à la maladie et à la mort est une épreuve qui n'est pas facile à surmonter.

"Comment naviguer, éviter les icebergs, surfer parfois sur nos impossibles, sans jugements, dans ce non-savoir qui peut nous faire si peur et où, si l'on tente de reprendre la barre du contrôle, on se heurte aux récifs. La passage vers le lâcher prise sera indispensable", affirme Annick Danielle Bruyneel, psychologue, qui propose quelques repères pour baliser cette période où règne l'inconnu.

En savoir plus

Personne de confiance

"La loi prévoit que chacun puisse désigner une personne de confiance pour l'accompagner dans son parcours de santé."*

Conjoint, parent, enfant, ami proche… La personne de confiance accompagnera le patient dans son parcours médical et, le cas échéant, se fera son porte-parole quand celui-ci ne pourra plus s'exprimer.

Il n'est pas question que la personne de confiance prenne une quelconque décision pour le patient.
"Concrètement, les décisions d'ordre médical sont par essence sous la responsabilité du médecin", affirme Annick Danielle Bruyneel. "Famille et proches, comme la personne de confiance, sont rencontrés et consultés pour recueillir des informations sur la volonté du patient."*

Penser à soi
Lorsqu'on devient accompagnant, il est tout d'abord impératif de ne pas hésiter à… penser à soi-même ! Faire un point sur sa propre situation personnelle et professionnelle, ainsi que sur ses besoins…




L'allaitement change la façon dont le corps utilise l'insuline

L'allaitement augmente la sensibilité à l'insuline dans les organes sensibles à cette hormone comme le foie et le tissu adipeux.

Source : La Nutrition, par Suzanne Lovell
 

Coronavirus : la France à l’heure du retour à une vie "presque normale"

Les bars, cafés et restaurants des zones vertes sont enfin autorisés à rouvrir, depuis le 2 juin dernier. Les règles sanitaires sont strictes : 10 personnes maximum par table, 1 m au moins entre chaque groupe, consommation debout interdite dans les bars. Environ 17 % des restaurateurs ont affirmé ne pas être en mesure de rouvrir et certains établissements vont attendre septembre.

Source : Le Monde
 

Déconfinement et gestes barrières : ce qu'il faut savoir

Comment respecter les gestes barrières lors des rassemblements en famille ou entre amis, sachant que 20 à 30 % de Français porteurs du virus ne présentent aucun symptôme ? Les conseils de Jean-Christophe Nogrette, médecin généraliste :
- respecter la distanciation physique : mettre de l'espace ente les tables ou les chaises ;
- porter le masque, notamment dans la voiture ;

Source : Le Point, par Valentine Amara
 

Coronavirus : cuisine, courses, télévision… 8 effets du confinement sur le comportement des Français

Apprentis cuisiniers, joueurs de poker en herbe ou amateurs de bières… Les Français ont adapté leur mode de vie, depuis le 17 mars, sous les effets du confinement.

Source : Les Echos, par Yann Duvert
 

Cuisine, ménage, enfants... Le confinement exacerbe les inégalités hommes-femmes

Hausse des violences conjugales, surcroit de travail pour le ménage, la cuisine, les enfants avec la charge mentale que cela implique… Pour les femmes, la vie familiale confinée n’est pas toujours facile !

Source : Reporterre, par Émilie Massemin
 

Du yoga en famille

Enfants ou ados, le yoga peut être une activité à pratiquer en famille avec, à la clé, de nombreux bienfaits comme l'apaisement du stress, l'apprentissage de la sérénité et de la bienveillance.

Viesaineetzen.com - Du yoga en famille

Le yoga peut se pratiquer facilement à la maison, seul ou à plusieurs, par exemple avec son conjoint et/ou ses enfants (voir : Du yoga à la carte). Pratiquer en famille permet de proposer des moments de calmes à ses bouts de chou, de les relaxer avant de dormir, de leur donner une boîte à outils dans la vie pour mieux se connaître et faire face aux évènements stressants.
Catherine Bouru, naturopathe et professeure de yoga pour les enfants et les ados, nous explique comment procéder et quelles sont les précautions à prendre.

Est-ce que le yoga est accessible aux enfants ? Aux ados ?
Catherine Bouru : Le yoga, sous une forme ludique, est complètement accessible aux enfants qui ont un imaginaire permettant une adhésion totale et rapide. En ce qui concerne les adolescents, j'aborde des sujets qui touchent leur quotidien et ils apprécient cette aide.




Comment bien dormir pendant le confinement

74 % des adultes auraient des problèmes de sommeil, la moitié estimant qu'ils sont apparus avec le confinement, selon un sondage Ifop mené sur 1 004 personnes. Réveils fréquents, cauchemars terrifiants, endormissement difficile... Sylvie Royant-Parola, médecin du sommeil et présidente du réseau Morphée, conseille de :

Source : Le Point, par Johanna Amselem
 

Coronavirus : comment porter un masque correctement ?

On se dirige vers une généralisation du port du masque "grand public" en France. Mais encore faut-il savoir l'utiliser comme il faut !
1) Avant utilisation
- Se laver les mains avec du savon ou du gel hydroalcoolique.
- Mettre le masque de manière à ce qu’il couvre la bouche et le nez en limitant le vide au niveau du nez et du menton.
2) Pendant utilisation

Source : La Nutrition
 

Coronavirus : 5 façons de se rendre utile pendant le confinement

Préparer un repas pour les soignants, écrire une lettre à une personne âgée, faire un don à la recherche contre le Covid-19 ou autre, en tout 5 façons de se rendre utile…

Source : We Demain, par Sofio Colla
 
Syndiquer le contenu