Obsolescence programmée : la durée d'usage des lave-linge est passée de 10 à 7 ans en quelques années

La durée d'usage des lave-linge a diminué de 30 % en moins de dix ans, entre 2010 et 2018. C'est le verdict d'une étude de l'association HOP (Halte à l'Obsolescence Programmée), réalisée à partir de 3 000 diagnostics et d'un sondage auprès de 900 personnes.

Source : Futura Sciences, par Marc Zaffagni
 

Les Français veulent vraiment limiter l'impact de leur consommation

Vivre dans une société où la consommation prendrait moins de place, c'est ce que souhaiteraient près de 90 % des Français, selon le baromètre de la consommation responsable 2019 GreenFlex-Ademe. Réduire les achats est devenu une priorité pour 27 % des sondés (contre seulement 14 % en 2017). Deux personnes sur trois affirment avoir changé leurs achats au quotidien pour réduire leur impact sur l'environnement.

Source : Les Échos, par Clotilde Briard
 

60 millions de consommateurs alerte sur les produits ménagers toxiques

Un "Ménag-Score" sur le modèle du "Nutri-Score", c'est ce que réclame le magazine 60 millions de consommateurs. L'objectif serait de mettre en place un système de notation des risques potentiels concernant les détergents et autres nettoyants ménagers destinés à l’entretien de la maison.

Source : Huffington Post
 

Pour le climat, résistons à la climatisation

Il va falloir s’adapter intelligemment aux nouveaux épisodes caniculaires, "sans suivre le réflexe classique et potentiellement catastrophique du tout climatisation".

Source : We Demain, par Serge Orru
 

Cosmétiques : fini les étiquettes "sans parabènes" et "sans sulfates"

Depuis le lundi 1er juillet dernier, les allégations "sans" sont interdites. Sont concernées : les mentions "sans phtalates", "sans parabènes" ou "sans sulfates" et, d'une manière générale, toute publicité basée sur des substances qui ne sont pas contenues dans le produit et non sur les éléments qui entrent dans sa composition.

Source : 20 Minutes, par Anissa Boumediene
 

Comment survivre à la canicule sans climatiseur (et de façon écolo)

Les climatiseurs sont énergivores et polluants, comment les éviter en période de canicule ?

Source : We Demain, par Albane Guichard
 

Les lignes à haute tension représentent un risque "possible" de leucémie chez les enfants

Les champs magnétiques à basses fréquences pourraient représenter un risque "possible" de leucémie, à long terme, pour les enfants vivant à proximité, selon l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire).

Source : 20 Minutes
 

Mieux vivre en consommant moins

Alléger son impact sur l'environnement, gagner en liberté et en indépendance, s'émanciper du confort matériel et du consumérisme… Les raisons sont nombreuses pour apprendre à consommer moins !

Viesaineetzen.com - Mieux vivre en consommant moins

Qu'on le veuille ou non, la crise écologique que nous vivons nous amène à changer nos manières de consommer. Ce changement sera-t-il subi ou choisi ? C'est toute la question. Et c'est la raison pour laquelle il n'est pas inutile de se questionner dès maintenant sur notre relation à l'argent et sur une meilleure façon d'utiliser nos ressources.

En savoir plus

La "fièvre acheteuse"

En quoi consiste la "fièvre acheteuse" ?
Un sentiment de manque
entraîne une envie irrépressible
qui mène au passage à l'acte ("craquage"),
suivi d'une courte période de jubilation
puis d'un sentiment de honte, de dévalorisation de soi, de culpabilité
qui va déboucher de nouveau sur un manque
et recommencer le cercle vicieux.




Un potager bio chez soi

Pourquoi pas créer un potager bio dans son intérieur ? Il suffit de choisir des plantes qui s'adaptent aux températures de nos logements. Conseils et tours de main…

Viesaineetzen.com - Un potager bio chez soi

Il est tout à fait possible de cultiver des plantes alimentaires à l'intérieur de son logement. Léon-Hugo Bonte, jardinier urbain, propose un choix de solutions assez large*. On peut opter pour un microjardin design qu'on trouve clés en main dans certains magasins d'ameublement. Mais on peut aussi le réaliser soi-même à moindre coût avec quelques pots ou jardinières. L'idéal est de l'intégrer dans la décoration du logement.
"La présence de plantes apporte une respiration supplémentaire, au propre comme au figuré."* 
(Voir : Dépolluer son intérieur avec des plantes)

En savoir plus

L'entretien au jour le jour

Quotidiennement :
- vérifier qu’aucune plante ne manque d’eau,
- contrôler l’état des plantes et vérifier l’absence de parasites,
- enlever les feuilles et fleurs mortes, sèches ou malades des plantes ou de la surface des pots.

Une fois par semaine :
- vérifier que les plantes ne présentent pas de signes de carences et appliquer un ajout d’engrais si c’est le cas,
- retirer les plantes des soucoupes, plateaux et nettoyer ces derniers.

Une fois par mois :
- rempoter les plantes qui en ont besoin,
- récolter et planter de nouvelles plantes selon la disponibilité et les besoins.*

Choisir ses plantes
Les herbes aromatiques sont les plantes reines du jardin d’intérieur : peu encombrantes, de croissance rapide, quelques feuilles suffisent à embaumer un plat, sublimer une recette, égayer une salade. Parfaites également : la tomate cerise, le piment…




Les Français de plus en plus tentés par les vêtements de seconde main

30 % des Français ont acheté des vêtements d'occasion en 2018 (deux fois plus qu'en 2010). Le marché de la seconde vie des vêtements a représenté 1 milliard € en France : revente entre particuliers, mode du vintage et de l'upcycling... C'est un volume qui s'accroîtrait 20 fois plus vite que celui de l'habillement. Les consommateurs de moins de 30 ans sont les plus concernés.

Source : Les Echos, par Valérie Leboucq
 
Syndiquer le contenu