Comment lutter contre la pollution chez nous ? (suite)

Les COV
Ce sont les Composés Organiques Volatils. Ils sont présents dans de nombreux produits et matériaux : désodorisants, colles, parquets, solvants, cires, laques, vernis, peintures, produits ménagers… Et ils sont nombreux !
Nous en connaissons quelques-uns comme le formaldéhyde, le trichloréthylène et le benzène.
D'autres sont moins connus comme le limonène, le toluène et le styrène. Leurs effets réels sont encore mal connus mais on leur attribue des irritations de la peau, des muqueuses et du système pulmonaire, des nauséees maux de tête et vomissements. Certains comme le benzène et le formaldéhyde sont des cancérogènes certains, d’autres comme le trichloroéthylène et le tétrachloroéthylène sont des cancérogènes probables, et enfin les éthers de glycol sont suspectés de nuire aux capacités reproductives.

En savoir plus

316 000 décès par an

Selon une enquête de l'ADEME, la pollution atmosphérique génère vers l'âge de 78 ans des décès prématurés. L'exposition sur le long terme à la pollution entraînerait différentes affections. Les résultats parlent d’eux-mêmes, 316 000 décès par an.

L’amiante
Si elle est inhalée, elle peut provoquer des fibroses pulmonaires, et des cancers pulmonaires ou de la plèvre. On en trouve dans les dalles de vinyl-amiante et certains matériaux en fibro-ciment.




Une maison écolo, sans surcoût ?

Aujourd’hui, lorsque nous pensons à l’habitation de nos rêves, que ce soit une maison ou un appartement, deux choses nous semblent essentielles : aspirer à un maximum de confort et de sécurité, et maîtriser nos prélèvements de ressources naturelles et d’énergies. Vouloir une habitation qui offre une meilleure qualité de vie et de préservation de la planète, c’est vouloir un logement qui répond à la démarche HQE.

Vie saine et zen - Une maison écolo, sans surcoût ?

HQE, ça veut dire quoi ?
H comme Haute, Q comme Qualité et E comme Environnementale, la démarche Haute Qualité Environnementale permet de réaliser des logements sains, et confortables dont les impacts sur l’environnement sont limités. Cette démarche correspond à 14 cibles, notons toutefois qu’il est nécessaire de répondre seulement à 7 cibles pour pouvoir dire d’un bâti qu’il est HQE.

En savoir plus

Les 14 cibles de la démarche HQE

1) Relation harmonieuse des bâtiments avec leur environnement immédiat
2) Choix des produits (produits durables, et recyclables) et procédés de construction (projet évolutif)
3) Chantier à faible impact environnemental (tri des déchets, produits locaux, etc…)
4) Gestion de l’énergie
5) Gestion de l’eau
6) Gestion des déchets d’activité
7) Gestion de l’entretien et de la maintenance
8) Confort hygrométrique
9) Confort acoustique
10) Confort visuel
11) Confort olfactif
12) Qualité sanitaire des espaces
13) Qualité sanitaire de l’air
14) Qualité sanitaire de l’eau 

La démarche HQE n’implique pas l’obligation d’une certification. Toutefois, dans le cas de la maison individuelle, un certificat "démarche HQE" pour l’habitat individuel (NF Maison Individuelle Démarche HQE), peut être fourni par l’organisme mandaté CEQUAMI.

1980

première maison écologique en Suède

 


8000

le nombre de maisons écologiques
construites en France par an en moyenne


+ 7 à 17%

le surcoût d’une maison passive
par rapport à une maison traditionnelle






Bien choisir son frigo

Notre frigo-congélo représente à lui seul à peu près le tiers de nos consommations électriques (20% pour le congélateur et 12% pour le réfrigérateur). Nous avons donc intérêt à bien le choisir. Une fois de plus, contrairement aux apparences, faire des économies et limiter notre impact sur la planète vont de pair…

Vie saine et zen - Bien choisir son frigo

Un appareil électroménager récent consomme beaucoup moins d’électricité qu’un modèle ancien. Mais des équipements de même génération peuvent être plus ou moins gourmands.
L’étiquette énergie, apparue en 1994 à l’initiative de la Commission européenne, renseigne sur les consommations des différents modèles : elle est devenue un outil indispensable pour bien choisir un équipement électroménager.

En savoir plus

Éco-label européen

Le saviez-vous ? Certains réfrigérateurs sont porteurs de l’éco-label européen. Celui-ci vous assure des appareils peu gourmands en énergie, en réduisant votre consommation de 60% par rapport aux appareils les moins efficaces. Ils ont enfin l’avantage d’être bien plus silencieux. N’attendez plus !

 Décryptage de l’étiquette-énergie
- La première ligne renseigne sur les performances énergétiques de l’appareil sur une échelle allant de A à G. A étant réservé aux appareils les plus économes.
- Ensuite on trouve le niveau exact de consommation d’énergie en kWh/an sur la base d’une utilisation normalisée pour 24 heures,
- Puis le volume de stockage de l’appareil,

2

fois par an,
il faut dépoussiérer
l'arrière de nos réfrigérateurs


1/3

de la consommation énergétique
d'un ménage,
c'est l'impact de notre frigo-congelo


62 %

d’économie en électricité
entre un congélateur de classe A++
et de classe E






Les cheminées sans conduit

Voilà maintenant des années que vous rêvez d’une cheminée dans votre salon. Seulement vous êtes locataire, ou alors vous n'avez pas la place ou le budget pour en construire une. Maintenant vous avez la possibilité de vous faire plaisir sans déménager ou sans entreprendre des grands travaux…

Vie saine et zen - Les cheminées sans conduit

Une petite soirée au coin du feu, nous en rêvons tous. La cheminée sans conduit est peut-être la solution idéale. Alors comment ça marche, combien ça coûte, et surtout est ce vraiment écologique ?...

500 €

prix moyen
d'une cheminée sans conduit


3 heures

temps moyen d'autonomie d’une cheminée sans conduit


2 €

prix moyen
du litre de bioéthanol






Le portable est-il dangereux pour la santé ? (suite)

Surveiller l'indice "DAS"
Si vous regardez de plus près la notice de votre mobile, vous trouverez l’indice "DAS", cette valeur permet de mesurer la dangerosité potentielle de votre appareil. Mais le DAS, c’est quoi ? Le DAS (Degré d'Absorption Spécifique ou SAR, Specific Absorption Rate en anglais) est la valeur à ne pas dépasser concernant les ondes émises par les téléphones mobiles sur le corps humain. Le DAS s'exprime en puissance absorbée par kilogramme de tissus (W/kg pour watts par kilogramme).
En dessous de 0,7 W/kg les résultats sont bons, entre 0,7 et 1,3 les résultats sont moyens et au-delà ils sont mauvais.

Selon le CRIIREM (Centre de Recherche et d’Informations Indépendantes sur les Rayonnements ElectroMagnétiques, association fondée en 2005),  le DAS devrait être le premier facteur d’achat d’un mobile si l’on se soucie un tant soi peu de sa santé.




Le portable est-il dangereux pour la santé ?

Nous avons tous vu un reportage à la télévision, lu un article dans un magazine, ou simplement entendu dire que le portable avait des effets néfastes pour la santé. Alors quels sont les dangers, que trouve-t-on de si nocif dans un mobile pour que certaines personnes s’en inquiètent ? Et comment cette interrogation est-elle née ?

Vie saine et zen - Le portable est-il dangereux pour la santé ?

C’est aux Etats-Unis que la question s’est posée pour la première fois en 1991. Une femme, grande consommatrice de téléphone portable, est décédée à la suite d’une tumeur cérébrale. Sa famille s’est retournée contre le constructeur et CNN a fait 15 minutes d’émission à une heure de grande écoute pour relater les faits. Résultat, les constructeurs ont pris conscience qu’il fallait consacrer des crédits à la recherche.

Selon l’origine des consommateurs, des inquiétudes différentes
Les américains ne s’intéressent pratiquement pas aux dangers éventuels du portable, les brésiliens se sentent concernés par les radiations qui pourraient affecter leur rythme cardiaque ou leur virilité, et les britanniques, eux, se soucient des risques de cancer du cerveau.

50 %

des utilisateurs de téléphones portables n’en possédaient pas en 2000


24,3 millions

de téléphones portables devraient être vendus en France sur l'année 2008


50 cm

distance à respecter
par rapport à son portable
lorsqu’on le charge






Nettoyer, oui ! Polluer, non !

Les françaises passent 68 minutes par jour à accomplir des tâches ménagères. Nous sommes 69 % (questionnaire Simm 2006) à vérifier que nos produits ne sont pas nocifs pour l’environnement... Et pour notre santé !

Vie saine et zen - Nettoyer, oui ! Polluer, non !

Premier critère de choix : les produits nettoyants que nous achetons doivent être très efficaces. Hors de question de céder sur la qualité du résultat !
Le deuxième critère s’appuie sur les nouvelles sensibilités, c’est-à-dire tout ce qui touche de près, ou de loin parfois, à l’écologie, au développement durable, au bien-être et à la santé.
Si aujourd’hui la ménagère s’intéresse aux produits d’entretien bio, c’est certes pour protéger la planète, mais aussi et surtout, sa famille.

En savoir plus

Le marc de café

Le marc de café s'utile en général pour dégraisser, nettoyer et désodoriser l'évier de cuisine ou pour nettoyer le cuir.

Attention à la pollution domestique !
Dans les produits dits "classiques", on trouve de nombreuses substances chimiques toxiques, voire cancérogènes. L’augmentation de ces substances fragilise le bon fonctionnement de notre système immunitaire, contraint alors de s’adapter à ces agents étrangers pour les éliminer, ce qui entraîne la multiplication des allergies.

40%

taux d'augmentation
de l'asthme
dû aux désodorisants


10 minutes

temps minimum
nécessaire
à l'aération d'une pièce


31%

des françaises ne vérifient pas
l'impact de leurs produits
sur l'environnement




                
Syndiquer le contenu