Faire de notre chambre à coucher une chambre d’hôtel 4 étoiles

C'est la rentrée. Difficile de redémarrer après de si merveilleuses vacances ! Alors chaque matin, nous nous demandons comment améliorer notre quotidien.
Que nous soyons célibataire ou en couple, avec ou sans enfant, il existe une solution : faire de sa chambre à coucher un lieu de calme et de bien-être.

Vie saine et zen-Faire de notre chambre à coucher une chambre d’hôtel 4 étoiles

Avec de quoi décompresser et nous couper du monde qui nous entoure, nous pouvons créer un monde à part, une petite "bulle d'oxygène". Pour ça, il suffit juste de transformer notre chambre à coucher en chambre d’hôtel de luxe, genre 4 étoiles. Bonne idée, non ! Allez suivons le guide…

Le rangement
Première chose à faire, ranger notre chambre. C’est simple, mais essentiel. Pour ne pas avoir l’esprit torturé, il est nécessaire de vivre dans un environnement clair et propre.

Ramassons les choses inutiles, faisons les poussières au-dessus des armoires et en dessous du lit. Pensons à passer l’aspirateur une fois par semaine sur notre matelas de manière à nous débarrasser des acariens. Nous n’en dormirons que mieux.




Faire de notre chambre à coucher une chambre d’hôtel 4 étoiles (suite)

Des huiles, des crèmes…
Une chose est sûre, que nous soyons un homme ou une femme, notre corps mérite de l’attention. Les hôtels de luxe proposent toujours à leurs hôtes de merveilleux petits kits beauté : des soins, des cosmétiques, des parfums, etc … Et tout ça, sous forme d’échantillons.
Alors utilisons tous ces échantillons dont nous ne savons en général pas quoi faire, mais n’oublions pas les grands formats, car nous ne sommes pas de passage dans cette somptueuse chambre, nous allons y revenir encore de nombreux soirs.




Le joli mois de juin

Au mois de juin, nous pouvons regarder Roland Garros, profiter des jours de beau temps, admirer la végétation florissante, et si nous avons l’âme d’un jardinier, nous occuper de notre potager ou de nos balconnières.

Vie saine et zen - Le joli mois de juin

Le 21 juin, c'est le jour le plus long de l’année. C’est en musique que nous fêtons le début de l’été en profitant d’une belle et longue soirée. C'est aussi le jour de l’année où les ombres sont les plus courtes car le soleil atteint le point le plus haut dans le ciel.

Le mois du coquelicot
La saison du coquelicot débute en mai et se termine en juillet. Le coquelicot pousse sur les terrains vagues et le long des chemins, il a une durée de vie très courte. Dès que la fleur se fane, une nouvelle tige pousse du même pied. Chaque pied produit des fleurs pendant toute la saison de floraison.




Le guide des plantes dépolluantes

Elles peuvent embellir notre intérieur mais aussi réduire sérieusement les pollutions domestiques ! Revue de détail…

Vie Saine et zen, Le guide des plantes dépolluantes

Une plante n'a pas la capacité, seule, d'éliminer tous les types de polluants. Différentes variétés doivent être utilisées et placées judicieusement dans les pièces exposées (voir : De l'air des plantes).

Aglaonéma
Elle élimine le benzène et le toluène.
Très facile à vivre, sa croissance est lente mais elle atteint facilement 50 cm de hauteur. Son feuillage est superbe. Originaire des forêts tropicales, elle apprécie d'être brumisée à l'eau tiède. Elle se satisfait d’une lumière tamisée, supporte le chauffage et la climatisation.





Le guide des plantes dépolluantes (suite)

Ficus benjamina (figuier pleureur)
Il lutte contre le formaldéhyde.
Un classique qu'on trouve très souvent dans nos intérieurs. Ressemblant à un petit arbre élégant, il offre une grande surface filtrante à moindre coût. Disposer dans un endroit lumineux, sans soleil direct ; arroser avec une eau de préférence non calcaire quand la terre est sèche en surface ; brumiser son feuillage les jours les plus chauds.

Lierre
Il filtre les solvants des peintures, le monoxyde de carbone dégagé par les appareils de chauffage, et le benzène.
C’est plutôt une plante d’extérieur, mais elle s’adapte à un intérieur frais et peu lumineux. Lorsque le lierre est cultivé en suspension, les tiges s’allongent assez vite. Comme la vigne vierge le lierre peut devenir envahissant : à surveiller et à tailler régulièrement.





Dépolluer son intérieur avec des plantes

Tabagisme, peintures, revêtements, colles en tout genre, appareils et produits ménagers… Chez nous, l'air intérieur a de multiples raisons d'être pollué. Il semblerait qu'une des solutions serait d'intégrer certaines plantes à notre décor quotidien…

Vie saine et zen, Dépolluer son intérieur avec des plantes

Les premiers travaux sur la question dateraient de 1980. Le Dr Bill Wolverton de la NASA, étudie alors le recyclage de l’air dans les navettes spatiales. Il teste l'efficacité des plantes sur les polluants tels que le formaldéhyde, le xylène, l'ammoniaque, le benzène et découvre qu'elles ont la capacité de dépolluer l’air de façon significative.

Depuis, de nombreuses équipes de chercheurs à travers le monde auraient confirmé ces résultats.
En Australie, une université à Sydney a démontré l'efficacité de certaines plantes sur le benzène et le n-hexane.

30 %

c’est le taux de risques en moins d’attraper un rhume, si l’on a des plantes dépolluantes à la maison


3

plantes suffisent à assainir
une pièce de 20 m2


90 %

des français possèdent un espace de jardinage lié à leur habitat principal (jardin, balcon, terrasse, et fenêtres fleurissables)






Laisser venir à soi les petits oiseaux (suite)

Varier les plaisirs
Chaque catégorie d’oiseaux a son met préféré. Les pigeons adorent le blé, pour ceux qui voudraient en avoir plein le balcon ou le jardin (vous aurez en prime tout ce qui va avec le pigeon : d’énormes fientes). Les fringillidés aiment les graines comme le niger et le tournesol, les mésanges raffolent des arachides et des amandes, les grives aiment les fruits, et les pics tout ce qui est à base de graisse.
Pensez à mettre de l’eau à proximité, les oiseaux ont soif et ils ont besoin de prendre un bain entre deux repas.

 

Où installez les mangeoires ?
L’idéal est de trouver un endroit dégagé avec une zone abritée à proximité. Ainsi vous pourrez observer les oiseaux pendant qu’ils se restaurent, et ils pourront se mettre à l’abri si un prédateur débarque à l’improviste.




Laisser venir à soi les petits oiseaux

Lorsque les beaux jours reviennent, pourquoi ne pas profiter de nos week-ends pour observer les petits oiseaux ? Le grand air, l'observation de la nature, rien de tel pour nous sortir de notre stress du quotidien !

Vie saine et zen - Laisser venir à soi les petits oiseaux

Je ne vous propose pas d’enfiler vos bottes et votre tenue de camouflage et de rester tapi dans les buissons pendant des heures en espérant les voir s’approcher. Je vous propose de laisser venir à vous ces petites merveilles.

En savoir plus

ZICO

C'est une Zone Importante pour la Conservation des Oiseaux. Cette appellation renvoie à un inventaire scientifique dressé en application d'un programme international visant à recenser les zones les plus favorables pour la conservation des oiseaux sauvages.
Pour être classé comme ZICO, un site doit remplir au moins une des conditions suivantes :
- pouvoir être l'habitat d'une certaine population d'une espèce internationalement reconnue comme étant en danger ;
- être l'habitat d'un grand nombre ou d'une concentration d'oiseaux migrateurs, d'oiseaux côtiers ou d'oiseaux de mer ;
- être l'habitat d'un grand nombre d'espèces au biotope restreint.
De façon générale, les ZICO doivent aussi permettre d'assurer la conservation et la gestion des espèces.

 

La confiance d’un oiseau passe par son estomac
Le meilleur moyen de choisir la distance à laquelle vous observerez les oiseaux est de définir le lieu où vous leur servirez de quoi se restaurer. Ils ont besoin de manger, ils iront donc où vous leur déposerez de la nourriture.

4 octobre

Journée mondiale des animaux


8,1 %

c'est la surface moyenne au sol en France que représente les ZICO


15 ans

durée de vie moyenne d'un rouge gorge






Réduire sa facture d'électricité

Aujourd’hui, la tendance est plutôt aux restrictions budgétaires. Alors comment faire des économies sans se priver et sans stresser ? L’électricité est un des postes de dépenses les plus importants dans le budget d’une famille. Avec un peu de bon sens, des équipements adaptés, et une toute petite dose d’effort, il est très simple de diminuer sa consommation d’énergie, et donc de faire baisser sa facture. En plus, nous ferons du bien à la planète.

Vie saine et zen - Réduire sa facture d'électricité

En France, une famille de 4 à 5 personnes vivant dans une maison individuelle consomme environ 4 000 kWh/an soit 434 €/an. Si cette même famille maîtrise l’utilisation de son énergie, grâce à des gestes simples, elle ne consommera plus que 2 200 kWh/an, c’est-à-dire 238 €/an.

En savoir plus

Un label "électricité verte"

Le WWF et le Comité de Liaison Energies Renouvelables (CLER) se sont associés en 2007 pour créer un label "électricité verte".
Tous deux espèrent que le label EVE saura enthousiasmer les fournisseurs d’énergie et encourager tous les citoyens à être vigilants et exigeants sur la qualité du courant qu’ils consomment au quotidien. Il en va de notre avenir à tous !

Bien choisir son contrat
Bleu Ciel d’EDF propose sur son site des conseils pour économiser l'énergie, avec des outils simples à utiliser. Dans "économiser l'énergie ensemble" à la rubrique "éco-gestes", vous pourrez tester votre niveau et publier votre éco-badge sur votre mur Facebook.  




Réduire sa facture d'électricité (suite)

L’eau chaude
Encore une fois, c’est le bon sens qui est de mise. Voici les 3 règles à respecter :
- Prenons plus de douches que de bains (une douche coûte environ 2,5 fois moins qu’un bain en électricité).
- Si nous utilisons un chauffe-eau, pensons à le faire détartrer tous les 2 ans.
- Pensons aux robinets thermostatiques. Il en existe de très nombreux modèles sur le marché, ils nous permettent de régler l’eau très vite, fini le gaspillage (en électricité et en eau) !

Le chauffe-eau solaire est très couru en ce moment. Rassurez-vous, vous n’êtes pas obligés d’habiter le sud de la France pour pouvoir l’utiliser. Pour preuve, l’Allemagne et de nombreux pays nordiques les utilisent. Sur le site de l’ADEME, le système du chauffe-eau solaire individuel ou collectif est très bien expliqué.


                
Syndiquer le contenu