Le boom du bio fait décoller les magasins Biocoop

25 % de hausse sur les ventes de Biocoop, en 2016, qui atteignent 950 millions € dans un marché du bio lui-même en croissance de 20 %. Pour La Vie Claire le chiffre est de 27 % (220 millions €), pour Naturalia, de 28 % (200 millions €). Conclusion : "les spécialistes progressent plus vite que les généralistes", selon Gilles Piquet-Pellorce, directeur général de Biocoop.

Source : Les Echos, par Philippe Bertrand
 

"60 Millions de consommateurs" épingle une quarantaine de produits d’entretien

Sprays assainissants, produits désodorisants, anti-acariens, désinfectants… Un test du magazine 60 Millions de consommateurs sur 46 produits montre qu'une majorité d'entre eux contient des composés organiques volatiles (COV) qui constituent une "pollution majeure de l'air intérieur".

Source : Le Monde
 

Bio : le marché français a bondi de 20 % en 2016

Avec 7 milliards € en 2016, la marché du bio a connu une croissance de 20 % par rapport à l'année précédente, selon les derniers chiffres de l'Agence Bio. Dans le même temps, le nombre d'exploitation a augmenté de 12 %. Les Français sont maintenant à 70 % des consommateurs réguliers (au moins une fois par mois). 15 % en font leur quotidien (contre 10 % l'an dernier).

Source : Les Echos, par Marie-Josée Cougard
 

Dites-le avec des fleurs... Mais des fleurs bio !

Des pesticides dans les roses… Le revue 60 Millions de Consommateurs a testé dans son numéro de février les roses de dix grands fleuristes : toutes contenaient des pesticides dont certains interdits en France.

Source : Reporterre, par Justine Knapp
 

Étude UFC-Que Choisir : Votre eau du robinet est-elle polluée ?

96 % des Français bénéficient d'une eau de qualité, notamment en ville. C'est le verdict de la dernière enquête de l'UFC-Que Choisir, basée sur 50 critères réglementaires. La revue publie une carte interactive sur ce sujet.

Source : 20 Minutes, par Delphine Bancaud
 

Simples, pas chères, efficaces : 
nos 10 éco-résolutions pour 2017

Vivre plus écolo, c'est facile, il suffit de changer quelques habitudes...
- Je skie écolo en repérant les stations arborant le label Flocon Vert.
- Je transforme l'air en eau avec des bouteilles spéciales Airo ou Ryde.

Source : We Demain, par Olivier Cabréra
 

Gaz et électricité : comment réduire sa facture

Une vingtaine de fournisseurs alternatifs (Direct Energie, Lampiris, ENI, Antargaz…) proposent des offres jusqu’à 10 % moins chères que les tarifs réglementés d’EDF (électricité) et d'Engie (gaz).

Source : Le Monde, par Frédérique Lehmann
 

Pollution intérieure et allergies

Allergies ou symptômes d'irritation, la qualité de l'air intérieur est l'un des éléments clés pour comprendre et traiter un nombre croissant d'affections.

Viesaineetzen.com - Pollution intérieure et allergies

Le cabinet des allergologues ne désemplit pas de patients qui se plaignent d'éternuer, d'avoir du mal à respirer, d'avoir des douleurs de gorge ou d'être malade en permanence. Il se peut qu'ils aient une allergie, il se peut aussi qu'ils aient simplement des symptômes d'irritation…

En savoir plus

Les acariens

On les trouve dans la literie, les oreillers et les matelas, dans les rideaux, les peluches, les canapés, les tapis, les moquettes, les vêtements, les meubles rembourrés. Environ la moitié des allergies respiratoires sont dues aux acariens, ce qui en fait la deuxième source d'allergie après les pollens.

Comment ça marche
"Les acariens pondent les œufs à l'intérieur du matelas. Ces derniers, en mûrissant, remontent les allergènes à la surface, notamment les déjections, qui se retrouvent ainsi dans l'atmosphère", explique Madeleine Epstein. "Mécaniquement vous en retrouvez dans la poussière. C'est pour cela qu'on dit que c'est l'allergène de poussière de maison."

Saisonnalité
Comme pour la plupart des allergènes, il y a une saisonnalité pour les acariens. Compte tenu du climat et de leur cycle de reproduction, ils prolifèrent plus dans les maisons en automne, à la fin de l'hiver et au début du printemps.

Conseils
- Changer régulièrement ses oreillers.
- Laver sa literie toutes les semaines à 60°C.
- Mettre les peluches au congélateur puis les laver à 30°C.
- Utiliser une housse de matelas médicale si besoin. 




Mon beau sapin, roi de l’écologie ?

Naturel ou artificiel ? 4,8 millions de sapins naturels sont vendus chaque année en France dont les 3/4 sont produits sur le territoire, à l'origine de 1 000 emplois permanents et 5 000 saisonniers. Les sapins artificiels représentent aujourd'hui 20 % du marché français. Ces derniers sont-ils moins écolo que les naturels ? Il faut dire que leur bilan carbone n'est pas excellent.

Source : Zegreenweb
 

Les femmes, moteurs du bio ?

Les femmes seraient en pointe dans la consommation de bio, d'après les enquêtes. Mais dans le monde de la production, il reste du chemin à parcourir… Des initiatives comme le Prix des Femmes Marjolaine y contribuent.

Viesaineetzen.com - Les femmes, moteurs du bio ?

Le bio est en plein boom et cela se confirme. Après une croissance de 15 % en 2014 puis en 2015, les ventes de produits bio ont augmenté de 20 % au premier semestre 2016, selon les derniers chiffres de l'Agence Bio. Aujourd'hui le mouvement a changé d'échelle et gagne toutes les couches de la société : deux tiers des Français achètent du bio au moins une fois par mois et affichent à 93 % leur intention de continuer à le faire. Leurs principales raisons : la santé, qui arrive juste devant la protection de l'environnement.

Consommateurs : une tendance de fond
Cette tendance est confirmée par la dernière étude Ethicity (GreenFlex/TNS Sofres) : "Le développement durable est devenu une nécessité pour 71,9 % des Français."

24,7 %

des consommatrices bio
"consomment systématiquement
moins de viande"**


40,7 %

des consommatrices bio
"se méfient de la nourriture
industrielle"**


38,5 %

des consommatrices bio
"préparent le plus souvent leurs repas
à partir de produits frais"**




                
Syndiquer le contenu