Des médecins et politiques appellent à la reconnaissance de l'électro-hypersensibilité

Pour une recherche indépendante, pour une validation de la pathologie comme handicap, pour une réduction de l'exposition des Français aux champs électromagnétiques, pour la création de "zones blanches"… C'est l'appel qu'ont lancé des médecins, des professionnels de santé et des politiques à l'occasion d'un colloque sur l'électro-hypersensibilité, le 11 fé

Source : Actu-Environnement, par Dorothée Laperche
 

Origine de la viande : Les produits et marques qui ne jouent pas le jeu, selon l'UFC-Que Choisir

Daunat, Père Dodu et Sodebo ne mentionnent jamais l'origine de leur viande sur l'étiquette, selon la dernière enquête de l'UFC-Que Choisir portant sur 245 plats préparés pour 13 marques françaises et 7 enseignes de la grande distribution. À l'opposé, Le Gaulois, Charal, Marie, Findus ou Zapetti la mentionnent sur 100 % de leurs produits.

Source : Huffington Post
 

Gaspillage alimentaire : la loi définitivement votée au Parlement

La loi comprend des mesures de récupérations des invendus pour la consommation humaine, animale ou à des fins énergétiques ainsi que des mesures de prévention. Elle rend obligatoire le recours à une convention pour les dons entre distributeurs et associations caritatives. Elle prévoit également des sanctions en cas de destruction volontaire de denrées encore consommables.

Source : Dossier Familial, par M. Dagman
 

L'interdiction des sacs en plastique repoussée au 1er juillet 2016

Le décret d'application de la loi sera publié au Journal Officiel fin mars et la mesure prendra effet le 1er juillet. Seront alors interdits aux caisses des magasins les sacs en plastique gratuits ou payants d’épaisseur inférieure à 50 micromètres. Les commerçants devront proposer des sacs réutilisables (plus de 50 micromètres) ou des sacs en papier.

Source : 20 Minutes
 

Les vêtements de sport sont truffés de substances chimiques toxiques, selon Greenpeace

90 % des articles de sports testés contenaient des PFC (composés perfluorés ou polyfluorés), un gaz à effet de serre considéré comme dangereux qui sert à rendre ce type de produits imperméables et antitaches.

Source : Les Échos, par Leila Marchand
 

Construire une maison écolo : séduisant, mais cher

Elle coûterait de 15 à 20 % plus cher qu'une maison classique, seulement 5 à 7 % si elle est située dans une région forestière où la filière est performante. Le surcoût est censé être amorti par les économies d'énergie générées et l'on trouve de nombreuses possibilités de financement.

Source : Le Monde, par Colette Sabarly
 

Acheter bio en vrac

Le vrac, c'est tendance ! Mais est-on sûr que la démarche est vraiment écolo, que les produits sont toujours moins chers, toujours bio et qu'on va trouver tout ce qu'on cherche ?

Viesaineetzen.com - Acheter bio en vrac

Avant les sixties, nos parents achetaient tout en vrac. Mais voilà ! Avec l'essor inexorable des grandes surfaces en libre service, les produits ont été préemballés voire suremballés : le biscuit dans la barquette, dans un sachet transparent, dans une boîte en carton ! Aujourd'hui, retour à la case départ : le vrac est tendance ! Pour limiter le volume des déchets, éviter le gaspillage alimentaire et payer moins cher, il est en effet logique d'acheter uniquement la quantité dont on a besoin dans un emballage simple, écolo, de préférence réutilisable. Est-ce qu'on a raison ?

En savoir plus

Les produits en vrac

Fruits et légumes, fruits secs (amandes, noisettes, noix, abricot, raisin…), épicerie salée (légumes secs, pâtes, céréales, épices, condiments, amuse-gueule pour l'apéritif, mélanges divers…) et sucrée (produits pour le petit-déjeuner ou la pâtisserie, biscuits, confiserie…), plantes aromatiques, tisanes, thé, café…

"À Biocoop, nous travaillons également sur le vrac liquide en épicerie. Nous sommes en train d'avancer sur les huiles, le vin, le miel", se réjouit Benoît Roger.

Proche de la vente en vrac et dans la même logique d'éviter le suremballage : la vente à la coupe de pain, fromage et charcuterie.

En non-alimentaire, la palette est plus réduite mais on peut trouver du liquide vaisselle, de la lessive ou du liquide multi-usages.




Copropriétés : comment financer la rénovation énergétique

Ce sera une nécessité dans les années qui viennent : il va falloir rénover les passoires thermiques dans lesquelles nous habitons. Cela va coûter cher. Mais il existe de nombreux dispositifs d'aides individuelles et collectives ou des solutions d'autofinancement…

Viesaineetzen.com - Copropriétés : comment financer la rénovation énergétique

Si l'on prend l'exemple des deux millions de copropriétés de l'Île de France, la moitié est considérée comme énergivore, classée dans les trois classes les plus faibles du diagnostic de performance énergétique (E, F, G). "Il faudrait rénover 50 000 logements par an", explique Julien Berthier, directeur d'Énergies Posit'If, une agence spécialisée dans la rénovation énergétique. Le mouvement est encore embryonnaire. Alors comment faire si l'on veut se lancer dans la rénovation énergétique de son immeuble ?

En savoir plus

Le financement par la surélévation

L'Agence Parisienne de l'Urbanisme a répertorié à Paris 12 000 bâtiments potentiellement concernés.

- Principe : "Tous les lots créés en toiture ou en extension sur le foncier de l'immeuble appartiennent à la copropriété. Leur vente peut financer les travaux de requalification avec un bénéfice qui revient aux copropriétaires", explique Dominique Sevray, président de Planète Surélévation.  

- Autres avantages : les charges sont minorées puisqu'on a créé des lots supplémentaires et revu à la baisse les tantièmes ; dans le même temps on a augmenté le confort et la valeur patrimoniale des logements.

- Trois préalables :
l'immeuble a-t-il le droit à surélever,
en a-t-il les capacités en terme de construction,
l'équation financière est-elle rentable ?

- Vote simple : "Aujourd'hui la majorité requise est de deux tiers, sauf dans les grandes villes comme Paris, Lyon, Marseille ou Strasbourg où la majorité simple suffit", explique Olivier Brane, avocat, membre de Planète Surélévation. "Depuis un an, il n'est plus obligatoire de réunir l'unanimité des copropriétaires du dernier étage. Ces derniers n'ont qu'un droit de priorité pour réaliser eux-mêmes les travaux ou pour acheter les lots créés à cette occasion."

Ensuite le syndicat peut faire lui-même la maîtrise d'ouvrage des travaux ou, ce qui est préférable, confier l'ensemble de l'opération à un promoteur immobilier.

Démarche à suivre
Il faut savoir au départ qu'il se passera de 2 à 5 ans entre l'émergence de l'idée au sein du conseil syndical et la réalisation des travaux.




16,5 % des jouets sont non conformes selon la répression des fraudes

Près de 300 000 jouets remis en conformité ou détruits par la DGCCRF (Direction Générale du Commerce, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) en 2014.
Les manquements principaux : absence du marquage CE, absence d’avertissements réglementaires, usage abusif du logo de restriction d’âge.

Source : Dossier Familial
 

10 gestes simples pour réduire nos déchets

590 kg de déchets par an, c'est ce que chacun d’entre nous produit en moyenne ! Voici 10 gestes qui permettent de consommer de manière plus responsable :
1) Utiliser des sacs réutilisables ou des cabas ;
2) Bien choisir les emballages : recyclables et écologiques ;
3) Acheter en vrac et à la coupe ;
4) Éviter le gaspillage alimentaire ;

Source : La Nutrition , par Priscille Tremblais
 
Syndiquer le contenu