Masser son bébé : nourrir l'amour

L'idée pouvait sembler farfelue il y a quelques années. Aujourd'hui, les mamans comme les papas retrouvent de plus en plus souvent ces gestes instinctifs et spontanés...

Viesaineetzen.com - Masser son bébé : nourrir l'amour

"Tout le monde peut masser son bébé, cela ne requiert aucune technique particulière. C'est un geste naturel que font de plus en plus de parents", affirme Isabelle Gambet Drago*, kinésithérapeute et formatrice auprès des parents et des soignants.

Pour l'enfant et pour le parent
Le massage a des bienfaits significatifs pour le bébé en terme de bien-être, de détente, de prise de confiance en soi. Il participe aussi à son développement musculaire et articulaire.




L’hypnose périnatale pour préparer son accouchement

Une multitude de méthodes existent pour préparer un accouchement. Parmi elles, l’hypnose périnatale. Elle permet d’aborder sereinement la venue d’un enfant par la relaxation, l’écoute de ses sensations et la confiance en soi.

Viesaineetzen.com - L’hypnose périnatale pour préparer son accouchement

Depuis une dizaine d’années, l’hypnose périnatale est de plus en plus choisie par des futures mères pour préparer leur accouchement. Loin de l’hypnose de spectacle, elle est basée sur l’hypnose Ericksonienne qui allie relaxation physique et mentale et visualisations positives.

En savoir plus

Le rôle du partenaire

L’hypnose périnatale n’exclut par le partenaire de la future mère, bien au contraire. En assistant aux séances, il va pouvoir mieux comprendre sa femme et la soutenir le jour de l’accouchement.
"D’abord, il pourra veiller à ce que le calme règne en salle d’accouchement afin que sa compagne puisse se concentrer, être dans sa bulle", souligne Lise Bartoli. "Il pourra également lui suggérer des images positives, lui rappeler ses symboles de détente, ses lieux "ressource", etc."

Le Jour J, Stéphanie a ainsi pu compter sur son mari. "Lors des séances, je lui avais donné des clés pour m’aider, à savoir que mon lieu "ressource" était un pommier, avec une rivière et de l’eau fraîche. Il m’a rappelé ce lieu lorsque je me sentais débordée par mes sensations. En le visualisant, je me suis sentie mieux."

La méthode Hypnonatal
"Nous réveillons intérieurement la personne plutôt que nous ne l’endormons", s’amuse Lise Bartoli*, psychologue et précurseur de l’hypnose périnatale en France. Elle a créé la méthode Hypnonatal qui permet aux futures mères de "se recentrer sur elles-mêmes et de trouver des ressources personnelles pour accoucher."




Haptonomie : communiquer avec bébé pendant la grossesse

Afin d’inclure davantage les pères pendant la préparation à l'accouchement, certains couples optent pour l’haptonomie. Cette méthode "psychotactile" permet, à travers la parole et l’application des mains sur le ventre de la future maman, de créer un lien avec le fœtus.

Viesaineetzen.com - Haptonomie : communiquer avec bébé pendant la grossesse

Yoga, chant prénatal, sophrologie, aquagym… Quelle méthode choisir pour se préparer à l'accouchement ? Certains parents choisissent l’haptonomie.
"Grâce au toucher et à la parole, cette méthode crée un contact affectif entre le père, la mère et le bébé", résume Brigitte Breton, gynécologue formée notamment en haptonomie prénatale au Centre International de Recherche et de Développement de l’Haptonomie. "Elle est incompatible avec d’autres techniques de préparation à l’accouchement car pour développer ce lien affectif, il ne faut pas se concentrer sur sa respiration ou la poussée par exemple."

En savoir plus

Science de l'affectivité

Au milieu du 20e siècle, Frans Veldman, chercheur et thérapeute, a créé l'haptonomie, une nouvelle approche pour accompagner les malades définie comme "science de l'affectivité". Déclinée autour de la périnatalité, elle est dite "psychotactile" et permet d’entrer en contact avec le fœtus dès les premiers mois de la grossesse.

En dehors de la préparation à l’accouchement, l'haptonomie peut être appliquée à d’autres pratiques médicales et paramédicales. Elle peut aider notamment des soignants à accompagner des malades et des mourants. En touchant un patient avec cette méthode "psychotactile", le soignant lui donnerait le sentiment d’être davantage respecté. Sentant ce message, son corps se détendrait, sa respiration s'ouvrirait, sa tolérance aux interventions médicales et sa capacité à guérir seraient accrues.

De l’affectif plutôt que de la technique
Les séances, réalisées par des professionnels de la santé et de la psychothérapie formés en haptonomie, se déroulent au moins une fois par mois en présence des deux parents.




Après l’accouchement, on s’organise !

Ça y est ! La grossesse est arrivée à son terme, l’accouchement s’est bien passé, et quelques jours après, nous voilà chez nous. Comment affronter les inévitables difficultés du démarrage ? Pas de panique, si l’on sait s’organiser et s'entourer…

Viesaineetzen.com - Après l’accouchement, on s’organise !

Le retour de la maternité, surtout s'il s'agit du premier enfant, peut être déstabilisant pour les parents et nécessiter un temps d’adaptation.

En savoir plus

Connaître ses droits

Pour aider les nouveaux parents à s’organiser, une sage-femme peut intervenir durant les 10 premiers jours de la vie d’un enfant, la sécurité sociale prenant en charge sa visite à domicile.

On peut également bénéficier des services d’une auxiliaire de vie sociale pour les tâches ménagères selon ses droits. Pour les connaître, il faut contacter sa Caisse d’Allocations Familiales ou une PMI (Protection Maternelle et Infantile).
Des puéricultrices de PMI peuvent aussi conseiller à propos des soins, de l’allaitement, de la sécurité domestique, etc.
Enfin, des psychologues de PMI aideront à répondre à certaines questions relatives à l’enfant en intervenant à domicile ou lors de réunions collectives.

Liens utiles :
Périnatalité

Centres de PMI à Paris
Auféminin.com : Forum congé maternité, congé parental

Savoir anticiper
Pour partir dans de bonnes conditions, il faut anticiper l’arrivée du bébé. Préparer sa chambre et quelques vêtements, acheter des produits de toilette en quantité suffisantes, faire des provisions de bouche : l’objectif est de ne pas multiplier les sources d’angoisse, comme la perspective d’un manque de couches ou d’un frigo vide.




Les pères "enceintes"

De plus en plus d'hommes avouent leur désir d'enfant et accompagnent activement la grossesse de la future maman jusqu'à l'accouchement où ils prennent une part active ! Ces nouveaux pères découvrent des émotions nouvelles et captivantes…

Viesaineetzen.com - Les pères "enceintes"

Depuis une quarantaine d'années la fonction de père connaît une évolution importante, avec la remise en cause dans la société de l'autoritarisme absolu et l'atténuation chez l'homme de la peur de la femme et de la féminité. Il était impensable il y a cinquante ans qu'un père assiste à l'accouchement, c'est aujourd'hui chose courante.

En savoir plus

Coutumes ancestrales

La couvade n'est pas une invention récente. Lise Bartoli, psychothérapeute, explique dans son ouvrage Venir au monde que certains aborigènes d'Australie restent couchés quand s'approche l'heure de la naissance.

Chez nous aussi, à l'époque médiévale, dans la région basque, les pères restaient couchés, se plaignaient d’avoir les douleurs liées à l’accouchement, recevaient les cadeaux et donnaient les premiers soins au nourrisson alors que leur femme déjà debout reprenait le cours normal de la vie !

Ces traditions montrent que l'homme a besoin d'une manière ou d'une autre de s'impliquer physiquement dans la grossesse de sa femme. 

Désir d'enfant
Traditionnellement la plupart des hommes ne commençaient à découvrir le plaisir d'avoir un enfant que quand il était là. Aujourd'hui, c'est souvent le jour de la première échographie que le choc se produit. "On voit l'œuf, savoir qu'il y a un cœur qui bat, savoir qu'il marche à 180 pulsations minutes (…) ça s'est imposé", raconte Jean-Yves*.




Le bain de bébé, un moment d'échange

Voici un moment de la vie de bébé que papa et maman peuvent partager à égalité. Même si le style change d'un parent à l'autre, tendre ou sportif, le bain est un moment d'échange. C'est un face-à-face extraordinaire dont il vaut mieux connaître les règles du jeu.

Vie saine et zen - Le bain de bébé, un moment d'échange

Nous pouvons tous donner un bain au bébé de la famille. Et pourquoi pas à deux si c'est pour le bonheur des trois ! Ce qui compte, c'est de prendre son temps, de cajoler son enfant et de lui parler.
Il suffit de profiter de ce moment en respectant quelques règles de bon sens et voilà de beaux et tendres souvenirs en perspective !

En savoir plus

Inutile d'avoir des milliers de produits !

Les produits bio sont vivement conseillés car ils respectent la peau de bébé.
"L'épiderme des tout-petits absorbe tout ce que nous lui appliquons, explique Jackie Péric, auteur de Jeune maman la nature est votre alliée !, éditions Souffle d'Or, "il est donc impératif d'oublier tous les cosmétiques présents dans le commerce car ils contiennent des parfums, des éthers de glycol…"
Un savon à base d'ingrédients naturels comme l'huile olive devrait pouvoir faire l'affaire.

Une pièce bien chauffée
Les bébés adorent l'eau, c'est dans l'élément liquide qu'ils se sont développés et le bain leur rappelle la vie in utero. Période extraordinaire car dénuée de frustration : jamais faim, jamais froid, jamais soif…

2,5 cm

d'eau suffisent
pour se noyer


37°C

c'est la température idéale
d'un bain


23 %

des pères donnent le bain à leur enfant quand ils rentrent du travail






Parler à son bébé, c'est essentiel !

Aujourd'hui, tous les spécialistes le crient haut et fort : il est bon et nécessaire de parler à nos enfants dès le plus jeune âge ! Fini le règne des "mais il ne comprend pas", "il est trop jeune", "ce n’est qu’un bébé", etc. Nos bouts de chou ont droit au meilleur, de belles phrases bien construites !
Alors comment communiquer avec eux ? Quels sont les risques à ne pas le faire ? Et si la communication s'avérait difficile, vers quelles solutions devrions-nous nous tourner ?

Vie saine et zen - Parler à son bébé, c'est essentiel !

Dès le cinquième mois de grossesse, le système nerveux périphérique du fœtus se connecte au cerveau et lui permet de ressentir le toucher, le goût, la vue, et d’entendre les sons. En conséquence la communication est déjà possible ! Et pourtant à la naissance beaucoup de parents ne pensent pas à stimuler leur bébé.

En savoir plus

Quand s’inquiéter ?

Voici des exemples de situations qui peuvent vous mettre sur la piste d’un éventuel trouble du langage chez votre enfant.

- De 0 à 2 ans, votre enfant ne semble pas réagir aux sons ou en produire, il ne semble pas manifester de goût pour la communication.
- À 2 ans 1/2, il n’utilise jamais aucun mot.
- Vers 2 ans 1/2, il ne semble pas acquérir de vocabulaire nouveau. Ou à 3 ans, il ne fait ou ne comprend jamais de phrases.

Ces critères peuvent vous aider à vous situer et vous décider à faire la démarche d’une consultation chez un professionnel. Cela ne veut pas dire que le problème est grave et irréparable, mais qu’il doit être détecté à temps et pris en charge par la bonne personne.

Stimuler bébé, c’est déjà communiquer
Ce n’est pas parce que bébé ne prononce pas de mots qu’il ne les comprend pas. Un bébé utilise inconsciemment les signes qu’il reçoit et les associe à ses perceptions.




Bébé à l’épreuve des fêtes

Les fêtes de fin d’année sont une succession de repas et de retrouvailles. Pas toujours faciles pour nos tout-petits de suivre le rythme des grands. Pendant ces quelques jours de festivités, le bébé voit son rythme et ses habitudes chamboulés. Son inconfort jette une ombre sur notre réveillon. Comment passer de bonnes fêtes avec un bout de chou dans les bras ?

Vie saine et zen - Bébé à l’épreuve des fêtes

Les fêtes nous paraissent souvent idéales pour présenter le petit dernier à la famille et aux amis qui habitent loin de nous. Mais exténuantes pour tous, ces rencontres ne se révèlent pas toujours aussi agréables que prévues.

En savoir plus

Comment réagir face à une brûlure.

Une minute d’inattention est un drame est arrivée : l’eau bouillante s’est renversée sur le petit.

Le premier geste est d’enlever le vêtement s’il n’est pas collé à la peau.
"Ensuite, il faut mettre des serviettes humides sur les plaies. Le réflexe est parfois de mettre le bébé directement sous la douche. Mais ce n’est pas conseillé car cela fait trop descendre sa température", confie Christophe Prudhomme.

Contre la douleur, on peut aussi lui donner un suppositoire de paracétamol.
Et si les blessures sont importantes, allez aux urgences ou appelez les secours.

Petit bout résistant
Passer de bras en bras, dormir dans des lieux inconnus, manger plus tard, voir de nouvelles têtes… Pendant les fêtes, bébé est assez bousculé.




Allaiter sans douleur et sans stress (suite)

Quelles sont les maternités les plus à même de soutenir l’allaitement maternel, et où les trouver ?
MS-U : Il y a 5 maternités "amies des bébés" en France (label créé en 1991 à l’initiative de l’OMS ; pour plus d’infos, voir le site de la COFAM).

Mais il faut surtout discuter de votre projet d’allaitement avec l’équipe de la maternité où vous allez accoucher. Vous pouvez vous appuyer sur les recommandations officielles de la HAS (Haute Autorité de Santé), je les cite dans mon livre aux pages 53 et 54, c’est le réflexe n°17.

100 reflexes allaitement
100 réflexes allaitement
Éditions Leduc

Mélanie Schmidt-Ulmann 


Mélanie Schmidt-Ulmann


100 réflexes jeune maman
Éditions Leduc





Allaiter sans douleur et sans stress

Lorsqu’une maman décide d’allaiter, elle se pose de nombreuses questions. Comment allaiter sans douleur et sans stress ? Comment préparer et démarrer l’allaitement ? Où trouver un soutien, voire de l’aide ?...
Dans son livre, "100 réflexes d’allaitement", Mélanie Schmidt-Ulmann répond à toutes ces questions.

Vie saine et zen - Allaiter sans douleur et sans stress

Mélanie Schmidt-Ulmann, mère de trois enfants allaités, est une des premières "doulas" de France. La doula est une femme, ni sage-femme, ni médecin, qui accompagne les futures mamans et les futurs papas avant, pendant et après l’accouchement Cette profession, très répandue dans les pays anglo-saxons, se développe en France.

En savoir plus

Des associations

- Lactarium de Paris (01 40 44 39 14), du lundi au vendredi de 9h à 16h30.
- La Leche League (LLL) (01 39 58 45 84), un répondeur national.
- Solidarilait (01 40 44 70 70), répondeur, même principe que LLL.
- Vos questions en ligne sur www.info-allaitement.net
- Pour une consultante en lactation, www.consultantenlactation.com
- L’annuaire des doulas formées en France par l’école "Mère et Monde", www.mereetmonde.com


                
Syndiquer le contenu