La canneberge : les pouvoirs d'un superfruit

Elle apporte une touche originale à de nombreux plats et fait partie des fruits qui contiennent le plus d'antioxydants. Ses qualités nutritionnelles lui donnent un rôle protecteur en matière d'infections urinaires et de plaque dentaire, mais aussi de cancer et de maladies cardio-vasculaires…

Viesaineetzen.com - La canneberge : les pouvoirs d'un superfruit

Originaire de l'est de l'Amérique du Nord, elle est consommée depuis des millénaires par les populations amérindiennes qui l'utilisent à des fins rituelles et médicinales. Elle fait également partie de leur alimentation, notamment dans le traditionnel "pemmican", une pâte faite de viande séchée, de graisse animale, d'oignons sauvages et de canneberge.

Les colons européens sont initiés dès leur arrivée sur le nouveau continent. Et les marins prennent l'habitude de la consommer pour éviter la maladie du scorbut.

En savoir plus

Canne de berger

Le terme apparaît au 17e siècle dans la langue française, probablement du fait que la tige terminale qui supporte la fleur ressemble à une canne de berger.

On utilise souvent l'appellation anglaise "cranberry" imposée en France par le marketing agroalimentaire et cosmétique. "Crane" signifie la grue, et "berry" la baie, la fleur rose de la plante rappelant la tête et le bec d'une grue.

Ses autres noms sont : pomme des prés, airelle cousinette, "atoca" ou "ataca" en langue iroquoise.

Ces dernières années, elle est devenue très à la mode et son jus s'est imposé dans des cocktails en vogue comme le "Cosmopolitan" ou le "Cointreaupolitan".

Une cousine de la myrtille
C'est une cousine de la myrtille, de l'airelle, de l'arbousier, de la bruyère, du rhododendron, car elle fait partie de la famille des éricacées.




Le curcuma : le safran des Indes

Épice essentielle dans la composition du curry, il donne une belle couleur et un parfum agréable au riz et à de nombreuses préparations à base de légumes et céréales.
Il aide à la digestion et parmi les aliments anticancer, grâce à ses fortes propriétés anti-oxydantes, il fait partie des stars…

Viesaineetzen.com - Le curcuma : le safran des Indes

Cela fait plus de 4 000 ans qu'on l'utilise en Inde pour la cuisine, la médecine et certaines cérémonies religieuses. Il servait autrefois à teindre le costume des moines hindouistes et bouddhistes.
Probablement originaire de l'Inde, il s'est diffusé dans toute l’Asie, au Proche et au Moyen-Orient mais est resté peu connue en Occident jusqu'à ces dernières années où il a fait une entrée remarquée pour ses propriétés anticancer.

En savoir plus

Safran des Indes

Son nom français vient du sanskrit "kunkuma" qui désignait le safran et qui a donné en arabe "kurkum", jaune, puis en espagnol "curcuma". On l'appelle aussi Safran des Indes.

Cousin du gingembre
La plante ressemble à une tulipe. C'est une cousine du gingembre, de la cardamome, du galanga ou du poivre de Guinée, tous de la famille des Zingibéracées.
On en utilise le rhizome (tige souterraine horizontale) de couleur orange qui est nettoyé, bouilli, pelé et séché au soleil avant d'être réduit en poudre.




Le thym : l'offrande du parfum

Symbole de courage, le thym est une plante aromatique qui donne une touche méridionale aux légumes ou aux fruits, aux viandes ou aux poissons. Il accompagne notre santé comme plante médicinale aux nombreuses vertus et c'est aussi un produit de beauté.

Viesaineetzen.com - Le thym : l'offrande du parfum

Originaire du sud de l'Europe, du bassin méditerranéen, de l'Asie Mineure et de l'Asie centrale, il est utilisé depuis des millénaires comme plante médicinale ou rituelle. Chez les Égyptiens il entre dans le mélange d'onguents pour l'embaumement des morts. Chez les Grecs il parfume les temples et l'eau des bains. Chez les Romains il purifie les demeures et apaise le sommeil.

En savoir plus

Thym, serpolet, farigoule

Le mot thym viendrait du grec "thumon" qui veut dire offrande (à brûler) et parfum, du fait de l'odeur agréable que la plante dégage quand elle brûle.

La version sauvage du thym s'appelle le serpolet, du latin "serpillum", "serpare" signifiant ramper, la plante étant effectivement rampante.

En Provence, le thym commun est joliment appelé "farigoule" ou "frigoule" et le thym sauvage "farigoulette", du latin populaire "fericula" qui les désignait autrefois. La Farigoulette est aussi une liqueur de thym.

Né d'une larme de princesse
Selon la légende, l'enlèvement de la Belle Hélène par Pâris, à l'origine de la guerre de Troie, attrista la princesse et à chaque larme de ses yeux qui tombait sur le sol naissait une touffe de thym.




Le vinaigre : simple et bon marché (suite)

Le vinaigre pour la santé
Le vinaigre a été utilisé en médecine autrefois, on l'a vu. La Pompadour commandait jusqu'à 37 vinaigres différents pour stimuler l'appétit du roi Louis XV.
Il est encore utilisé aujourd'hui en Chine pour lutter contre plusieurs types de pneumonie et est à la base de nombreux remèdes de grand-mère.

D'une manière générale, on conseille de ne jamais prendre du vinaigre pur mais dilué.

Quelques exemples :

- Une boisson au vinaigre (eau, vinaigre et miel) serait apéritive et régulariserait la digestion, à condition de la prendre 1/2h avant les principaux repas.




Le vinaigre : simple et bon marché

Indispensable en cuisine, c'est aussi un produit d'entretien qui est bon pour la planète. Il a des vertus irremplaçables en cosmétique, au jardin, et même comme remède de grand-mère…

Viesaineetzen.com - Le vinaigre : simple et bon marché

C'est au vin que le vinaigre doit d'exister.
Il n’a pas d’inventeur : laissez une bouteille de vin débouchée, il tournera en vinaigre.
Heureusement, le hasard devenu art a appris aux hommes la manière d’utiliser ce "vin aigre".

En savoir plus

Du paléolithique à la guerre de Sécession

Les origines du vin - et donc du vinaigre - datent de la nuit des temps, à l'époque où nos ancêtres du paléolithique cueillaient et consommaient des fruits qui, forcément, fermentaient à l’occasion, et dont les jus pressés se transformaient ainsi en vinaigre.
La première utilisation qui en fut faite fut certainement la conservation des fruits et légumes : on avait constaté que lorsqu’ils étaient plongés dans du vinaigre, ils ne se putréfiaient plus. C’est de toute évidence ainsi que l’on y prit goût et que l’usage s’en répandit en cuisine.

Chez les Romains, comme chez les Grecs, le breuvage le plus usité reste longtemps l'eau additionnée d'un vinaigre léger. Il sert à tout, non seulement de boisson rafraîchissante, mais également de condiment. On l'aromatise avec des herbes, des fleurs ou des fruits. Le vinaigre est aussi apprécié pour conserver le gibier et pour ses propriétés thérapeutiques…

La légende dit qu'il fut utilisé lors des grandes épidémies de peste au Moyen-Âge. À l'époque, aucun médecin ne se serait rendu au chevet d’un malade sans avoir dans sa poche un peu de vinaigre "des quatre voleurs", réputé pour la protection qu’il était censé assurer contre la contagion et pour ses propriétés bactéricides.

Renommé pour guérir les plaies et les blessures infectées, il aurait permis de sauver la vie de milliers de soldats blessés au cours de la guerre de Sécession aux Etats-Unis en raison de ses propriétés antiseptiques et antibiotiques.

Fabrication : le secret du vinaigre
C'est au Moyen-Âge qu’apparurent les premiers "vinaigriers", constitués en corporation en 1394, et qui se spécialisèrent dans la fabrication des vinaigres, jusqu’alors confiée aux seuls vignerons.




L'huile d'argan : l'huile aux trésors

L’huile d’argan a le vent en poupe ! Elle est qualifiée d’or berbère par certains, d’huile aux trésors par d’autres… C'est qu'elle possède des propriétés cosmétiques et médicinales précieuses.

Viesaineetzen.com - L'huile d'argan : l'huile aux trésors

Tout est bon dans l'arganier !
Son bois sert à la menuiserie et pour le chauffage. Ses feuilles et sa pulpe sont utilisées comme fourrage. Ses tourteaux nourrissent le bétail. Ses amandons fournissent une huile que l’on emploie en cuisine, dans les soins de beauté et en thérapie.

En savoir plus

L'arganier

L'arganier (argania spinosa) est un arbre épineux d'une particularité forestière et fruitière exceptionnelle qui appartient à la famille des sapotacées.

Il daterait de l'ère tertiaire, serait répandu sur une grande partie du Maroc et aurait été refoulé alors au sud-ouest par l'invasion glaciaire. Ce qui expliquerait l'existence actuelle de quelques colonies un peu partout au Maroc. Mais les forêts d'arganiers s'étendent aujourd'hui dans les zones arides et semi-arides près d'Agadir et Essaouira dans le sud-ouest du Maroc.

L’arganier représente environ 65 % (700 000 ha) de la surface boisée de la région du sud-ouest du Maroc. Dans cette région classée par l'Unesco patrimoine de l'humanité, l'arganier représente à lui seul le symbole de la vie écologique et socio-économique. Il joue un rôle majeur dans la lutte contre la désertification des zones arides et assure la subsistance de près de 3 millions de ruraux.

Une huile artisanale pressée à la main
Le fruit de l’arganier cache sous sa pulpe la noix d’argan, à la coque très dure, qui renferme une à trois amandes appelées amandons. Ces derniers contiennent jusqu’à 55 % d’une huile à la texture très fine.

20 kg

de fruits par arbre
récoltés en moyenne


38 kg

de fruits
pour 1 litre d'huile


2 000

personnes au Maroc
travaillent pour l'huile d'argan






Le thé vert : la boisson zen par excellence

SanTHÉ, beauTHÉ et également générosiTHÉ et convivialiTHÉ…
Le thé vert a le vent en poupe. Tant mieux ! C'est une boisson riche en antioxydants, tonique sans être toxique, on lui attribue toutes les vertus…

Viesaineetzen.com - Le thé vert : la boisson zen par excellence

En France, on a longtemps dégusté le thé vert très sucré, mélangé à la menthe, dans la tradition maghrébine. Aujourd'hui, on le sert de plus en plus souvent nature, à la manière chinoise ou japonaise.

La culture du thé est née en Chine et sa renommée en tant que plante médicinale s’est développée au Japon, il y a deux millénaires. Dans les deux pays la cérémonie du thé est un rituel traditionnel qui requiert des années d’entraînement et de pratique : la sophistication à la recherche de la simplicité.

En savoir plus

Le temps d'infusion

La théine est très soluble dans l'eau, elle se libère donc en premier. En moins de 30 secondes toute la théine est sortie des feuilles.
Donc si l'on veut un thé sans théine, il suffit de jeter la première infusion au bout de ce délai.

Ensuite sortent les composées aromatiques, s'étalant sur plusieurs minutes.

Puis vient le tanin, qui donne une sensation d'âcreté en bouche et qui modère l’action de la théine sur l'organisme.

Les différentes variétés
Cultivé principalement en Asie, le théier (Camellia Sinensis) est un arbre de 5 à 10 m ramené à 2 ou 3 m pour les besoins de la récolte.

2 calories

pour une tasse de 25 cl
de thé


240 g

de thé consommés en France
par habitant et par an


3 fois

plus de thé consommé
en France depuis 25 ans






La spiruline : l'or vert (suite)

Moins chère en poudre
Le prix de la spiruline en poudre est plus intéressant. On peut facilement multiplier par trois son prix au kilo si on l'achète sous forme de gélules ou de comprimés.

En savoir plus

Ce qu'il faut éviter

Elle ne doit contenir que de la spiruline. Il vaut mieux éviter les conservateurs, les colorants ou autres agents.

Éviter aussi les mentions du genre "algues bleu-vert" ou "superaliment bleu-vert" : il existe des centaines d'espèces d'algues bleues, qui viennent d'on ne sait où et qui risquent d'être contaminées par des bactéries toxiques.

Vérifier le taux des métaux lourds facilement accumulés dans les algues : arsenic, cadmium, mercure et plomb doivent rester en dessous des normes. Généralement les spirulines vendues dans le commerce sont cultivées artificiellement et donc soumises à des contrôles.

Ajouter à notre alimentation
On peut la consommer de plusieurs façons, saupoudrée sur des salades de crudités, ajoutée à la soupe, mélangée dans un jus de fruit ou à des céréales.
Quelques exemples de recettes…

À voir en vidéo




La spiruline : l'or vert

Facilité de culture, de récolte, de préparation, équilibre nutritionnel impressionnant et hautement assimilable, certains experts prétendent que la spiruline pourrait constituer une solution à la malnutrition pour les populations démunies du tiers-monde… Ce qui est sûr c'est qu'elle contient plus de protéines, de fer, de vitamine B12, de bétacarotène qu'aucun autre aliment connu !
Alors, la spiruline : algue miracle ou simple mirage ?

Vie Saine et Zen, La spiruline : l'or vert

Le conquistador espagnol Cortès rapporte dans ses mémoires cette curieuse habitude qu'avaient les indiens de promener à la surface des lacs des filets très serrés pour récolter une sorte de boue verte qu'ils faisaient sécher au soleil pour la consommer ensuite sous forme de galette. Les aztèques, déjà, consommaient de la spiruline.

En savoir plus

Les cyanobactéries

3,5 milliards d'années, c'est à peu près la date d'apparition sur terre des cyanobactéries, c'est-à-dire des bactéries réalisant la photosynthèse. Grâce à l'énergie lumineuse, ce type de bactérie est capable de transformer le gaz carbonique en matière organique, au cours d'un processus complexe qui dégage de l'oxygène.

La spiruline en fait partie et traverse le temps jusqu'à nous, identique à elle-même pour l'essentiel. Elle est souvent considérée comme une algue microscopique, de la famille des algues bleu-vert.

Au milieu des années 1960, Jean Léonard, botaniste belge, découvre la spiruline sur les marchés indigènes au Mexique et met en lumière ses qualités nutritives. Dès lors on commence à la cultiver soit dans des fermes géantes pour la production mondiale (Californie, Hawaï…) soit dans des fermes artisanales pour lutter contre la malnutrition dans les pays en voie de développement.

À voir en vidéo




Le citron : un zeste de soleil

Rafraîchissant, antiseptique, astringent, tonifiant, cicatrisant, il a plusieurs usages. On en trouve toute l'année et c'est un produit bon marché !
"Voyage voyage" dans le monde du citron et quelques trucs pour en profiter jusqu'à la dernière goutte…

vie Saine et Zen, Le citron : un zeste de soleil

Son origine est incertaine, il pourrait être le résultat d'hybridation naturelle entre le cédrat, la lime et le pamplemousse.

En savoir plus

Citrus Limonum

Le citronnier (Citrus limonum) est un arbuste de 5 à 10 m de haut, à feuilles persistantes vert-foncé, ovales, luisantes sur le dessus.
Sa fleur blanche donne un petit fruit vert sombre allongé qui devient vert de plus en plus pâle pour finir jaune vif au fur et à mesure de la croissance.

À savoir : le citron vert n'est pas une variété de citron mais celle d'un agrume très proche, la lime.

Venu de l'Himalaya
On pense que le citron vient de l'est de la région himalayenne, au sud de la Chine, plus précisément de la Haute Birmanie.
Il voyage ensuite vers l'orient où il est introduit en Chine au Xe siècle de notre ère ; et vers l'occident, la Perse, l'Asie Mineure, le Proche-Orient où les hébreux l'utilisent lors de certaines cérémonies religieuses puis jusqu'en Grèce et en Italie du sud.



                
Syndiquer le contenu