L'amande, un porte-bonheur

Elle est idéale pour les goûters et les collations et au cours de nos repas elle accompagne aussi bien le salé que le sucré. Très nutritive, elle a de nombreux effets bénéfiques pour notre santé, du fait de sa haute teneur en minéraux et en oligo-éléments.

Viesaineetzen.com - L'amande, un porte-bonheur

Originaire d'Asie centrale et orientale, elle est cultivée par sélection des amandes douces depuis plusieurs milliers d'années. Les Égyptiens utilisent son huile comme produit de beauté, et mettent des amandes dans le pain qui est servi au Pharaon. Dans la Bible elle est symbole d’espoir. Les Romains en jettent sur les mariés pour leur porter bonheur, santé et fertilité, une coutume qui est probablement à l'origine chez nous de la tradition des dragées.

En savoir plus

Amygdalus

Le mot vient du latin populaire "amandula", altération de "amygdalus", dérivé du grec "amugdale", qui a donné également le terme amygdale, en référence à la forme en amande de cet organe.

Par extension, on appelle amande toute graine contenue dans le noyau d'un fruit.

Cousine de la prune
Elle est le fruit de l'amandier, cousine de l'abricot, de la cerise, du coing, de la fraise, de la framboise, de la mûre, de la poire, de la pomme, de la prune… Tous de la famille des rosacées.

232 mg

de magnésium
pour 100 g***


25 mg

de vitamine E
pour 100 g***


2,32 mg

de manganèse
pour 100 g***






La noix de coco : l'offrande des dieux

Elle apporte de l'exotisme à de nombreux plats salés ou sucrés. Elle regorge de minéraux, d'oligo-éléments, de fibres, elle a donc une place de choix dans une alimentation santé. Et son huile est intéressante aussi bien à la cuisine qu'à la salle de bain.

Viesaineetzen.com - La noix de coco : l'offrande des dieux

La noix de coco est le fruit du cocotier. Vert ou orange lorsqu'il n'est pas encore mûr, il est entouré de son enveloppe, la "bourre", qui permet de fabriquer notamment des cordages et des tapis. Il contient environ un demi-litre d’un liquide laiteux : l’eau de coco. Plus il mûrit, plus ce liquide se transforme en chair, qu'on appelle aussi le "coprah". De ce coprah, on fait le lait, la crème, la farine et l'huile de coco.

En savoir plus

Croquemitaine

Originaire du sud-est asiatique, la noix de coco contient un liquide considéré comme un cadeau des dieux dans des régions côtières où il n'y a pas toujours de l'eau potable. Il faut attendre le 14e siècle et Marco Polo pour qu'elle arrive en Europe.

Le mot vient du portugais puis de l'espagnol "coco", croquemitaine, en référence à sa coque qui évoque un visage à l'allure hirsute.

La noix de coco décortiquée et séchée s'appelle "coprah" ou "copra", dérivé d'un mot tamoul "koppara".

Du fait de l'importance de la noix de coco dans de nombreuses civilisations tropicales, le cocotier a été baptisé localement "arbre de vie", "arbre de richesse" ou "joyau des tropiques".

3,3 mg

de fer
pour 100 g de lait de coco***


220 mg

de potassium
pour 100 g de lait de coco***


96 mg

de phosphore
pour 100 g de lait de coco***






La sarriette : l'herbe de l'amour

C'est une des fameuses herbes de Provence, elle donne du parfum et du piquant à nos plats. C'est aussi une plante médicinale qui a, par exemple, des vertus antibactériennes et stimulantes…

Viesaineetzen.com - La sarriette : l'herbe de l'amour

Originaire d’Asie centrale et occidentale, elle est très répandue dès l'Antiquité dans tout le bassin méditerranéen. Les Égyptiens, les Grecs et les Romains l'utilisent en cuisine et en médecine.
Pendant certaines périodes de l'Histoire, notamment la Seconde Guerre mondiale, elle sert de substitut au poivre.

En savoir plus

Herbe de l'amour et poivre d'âne

Le mot vient du latin "satureia", en référence aux satyres, les divinités mythologiques mi-hommes mi-boucs connues pour leur vigueur sexuelle. Sa réputation d'aphrodisiaque lui vaut au Moyen-Âge le surnom "herbe de l'amour" ou "herbe du diable".

On l'appelle aussi en provençal "pèbre d'ai", poivre d'âne, ou en Suisse "poivrette" du fait de son caractère piquant.

En Allemagne, on la nomme "Bohnenkraut", herbe aux haricots, sa présence dans la cuisson de ces derniers permettant d'éviter ballonnements et flatulences.

Cousine de la lavande
C'est une cousine de la lavande, de la menthe, du romarin, de la sauge, du thym, tous de la famille de Lamiacées.

Il en existe plus de 150 espèces dont les principales sont :
- la sarriette des jardins (sarriette d'été ou sarriette commune),
- la sarriette des montagnes (sarriette d'hiver ou sarriette vivace).

Son arôme rappelle à la fois la menthe et le thym, il s'agit d'une plante à la fois aromatique, condimentaire et médicinale.




Graines et huile de courge

Délicieuse quand on la déguste nature à l'apéritif ou dans de multiples salades, la graine de courge est aussi utilisée pour ses propriétés médicinales depuis des millénaires…

Viesaineetzen.com - Graines et huile de courge

Originaire d'Amérique, la grande famille des courges envahit le monde à partir du 16e siècle. Les graines de citrouille ou de courge (de la variété Cucurbita pepo) sont utilisées traditionnellement pour leurs vertus médicinales : diurétiques chez les amérindiens depuis environ 10 000 ans, elles sont officiellement reconnues aux Etats-Unis jusqu'au 20e siècle, dans les années 30, afin de lutter contre les parasites du système digestif.
En Allemagne, des préparations à base de graines de courge servent à traiter les troubles du système urinaire, l’énurésie (pipi au lit) et l’irritation de la vessie.

En savoir plus

Potion russe

Faire mijoter pendant 20 minutes 100 g de graines pour 75 cl d'eau. En Russie, certains hommes consomment 3 tasses par jour de cette potion pour lutter contre les problèmes de prostate.

Lipides, vitamines et oligo-éléments
Les graines de courge contiennent de la vitamine E ainsi que du sélénium, du manganèse, du zinc, du cuivre*.




L'origan et la marjolaine

Très proches l’un de l’autre, l’origan et la marjolaine parfument de nombreux plats et sont indispensables notamment dans la cuisine méditerranéenne. Ils contiennent beaucoup d’antioxydants et sont des remèdes puissants en phyto- et en aromathérapie…

Viesaineetzen.com - L'origan et la marjolaine

Originaire de l'ouest de l'Asie et du bassin méditerranéen, on les utilise depuis des millénaires. Dès l'Antiquité on apprécie notamment leurs propriétés médicinales.

En savoir plus

Aime la montagne

"Origan" dérive du latin "origanum", venant du grec "origanon", "qui aime la montagne", en référence à la préférence de la plante pour les régions montagneuses de la Méditerranée.

"Marjolaine" dériverait de l’ancien nom latin de la plante, "amaracum", venant du grec "amarakos", du nom d’un domestique du roi de Chypre qui, selon la légende, fut transformé en marjolaine par les dieux, en guise de punition.
Selon une autre légende, la plante aurait été créée par Vénus pour soigner une blessure qui lui avait été infligée par une des flèches de Cupidon. Ainsi les grecs et les romains lui conféraient des vertus aphrodisiaques et l’offraient aux jeunes mariés.

Cousines germaines
L'origan (origanum vulgare) et la marjolaine (origanum majorana) ou marjolaine des jardins sont des espèces du même genre dans la famille des Lamiacées. Ce sont des cousines plus éloignées du thym, du romarin, de la sarriette, de la sauge, de la menthe, de la lavande…

L’origan se différencie de la marjolaine par ses fleurs plus foncées, de couleur pourpre.




La sauge : l'herbe sacrée

Elle aromatise une grande variété de plats et elle est parfaite en infusion du soir. Longtemps associée à l'immortalité et à la longévité, c'est une des fines herbes les plus riches en antioxydants…

Viesaineetzen.com - La sauge : l'herbe sacrée

Originaire du sud de l'Europe, d'Asie Mineure, d'Amérique centrale et du sud, la sauge est l'une des herbes les plus anciennement cultivées. Au Moyen-Âge on la considère comme une panacée du point de vue médicinal. Les Chinois échangent alors leurs feuilles de thé les plus précieuses contre des feuilles de sauge, pour bénéficier des nombreuses vertus qu'on lui attribue à l'époque.
Le proverbe provençal dit : "Qui a de la sauge dans son jardin, n'a pas besoin d'un médecin".

En savoir plus

Salvia

Le mot vient du latin "salvia", du verbe salvare, sauver, guérir, en référence aux propriétés médicinales de la plante.

Dans la Bible, c'est elle qui dissimule dans ses feuilles de velours Marie et l'enfant Jésus de la vue des soldats qui sacrifiaient les nouveaux-nés.

On l'appelle aussi : "herbe sacrée", "thé de Provence", "thé de Grèce", "thé d'Europe", "langue de chameau".

Cousine de la menthe
C'est une cousine de la menthe, de la lavande, du romarin, de la sarriette et du thym, toutes de la famille des Lamiacées. C'est généralement la feuille, à la saveur amère, épicée, piquante, à l'odeur de camphre, qui est utilisée en cuisine et pour un usage médicinal.




L'estragon : le dragon vert

Il parfume les volailles à merveille, c'est la star des sauces béarnaise, ravigote, gribiche et tartare et, comme les autres "fines herbes", il aromatise une grande variété de plats. Ce serait aussi un bon anti-allergique, un stimulant et un digestif. Il faut toujours avoir de l'estragon chez soi…

Viesaineetzen.com - L'estragon : le dragon vert

Originaire d’Asie, il est utilisé pendant des millénaires comme plante médicinale. Les Grecs et les Romains s'en servent contre les morsures de serpent et le mal de dents, les Arabes contre la peste et le choléra. Il arrive en France autour du 15e siècle et entre petit à petit dans la cuisine aux côtés des autres "fines herbes".

En savoir plus

Petit dragon

Son nom vient de l'ancien français "targon", dérivé du latin "dracunculus" et du grec "drakon", petit dragon, du fait de la forme de ses racines qui font penser à un serpent.

On l'appelle également "herbe dragon" ou "armoise âcre". 

Cousin de la laitue
C'est un cousin de la laitue, de la chicorée, de l'artichaut, du salsifis, du topinambour dans la grande famille des Astéracées.

Il existe plus de 300 variétés parmi lesquelles les deux plus courantes sont :
- l'estragon russe : peu parfumé ;
- l'estragon français : très parfumé.




La ciboulette : bon appétit !

Elle parfume nos salades et nos crudités toute l'année. On peut en user et en abuser car, comme toutes les fines herbes, consommée en quantité substantielle, elle apporte à notre organisme des antioxydants intéressants sur le plan nutritionnel.

Viesaineetzen.com - La ciboulette : bon appétit !

Originaire de l'Est du bassin méditerranéen, du Sud-Ouest asiatique et d'Amérique du Nord, on la trouve à l'état sauvage dans de nombreuses régions du monde.
Dans nos contrées, on la cultive depuis le début du Moyen-Âge. À l'époque, on l'appelle "appétits", en référence à ses vertus apéritives.

En savoir plus

Petite ciboule

Plante voisine de la ciboule, dont le nom vient du latin "caepulla", elle était autrefois confondue avec cette dernière. On l'appelait donc "petite ciboule" ou "ciboulette".
On la désigne également par d'autres noms : "appétit", "brelette", "civette", "fausse échalote".

Cousine du poireau
C'est la cousine de l'oignon, de l'ail, des poireaux, des asperges, du lys et du muguet… Tous de la famille des liliacées.

Il y a de nombreuses variétés dont principalement :
- la ciboulette oignon : la plus courante, qui ressemble à de l'herbe ;
- la ciboulette à l'ail : connue aussi sous le nom d'ail tubéreux, ciboulette chinoise ou orientale, à feuille plate.

48 mg

de vitamine C
pour 100 g**


78 mg

de calcium
pour 100 g** 


1 996 µg

de bêta-carotène
pour 100 g**






Le yaourt : le velours de l'intestin

On peut l'acheter tout fait ou le fabriquer à la maison, il est simple à consommer seul en collation ou à la fin du repas. On peut aussi l'ajouter à de nombreuses recettes. Ses effets bénéfiques sur la santé sont connus depuis des millénaires.

Viesaineetzen.com - Le yaourt : le velours de l'intestin

C'est à la fin du 19e siècle que Pasteur découvre les bactéries et qu'un de ses assistants, Metchnikoff, isole les deux ferments lactiques qui transforment le lait en yaourt et qui sont encore utilisés aujourd’hui.
D'abord considéré comme un médicament et vendu en pharmacie dans des pots en porcelaine, il ne devient un aliment de consommation courante qu'après la seconde guerre mondiale. 

En savoir plus

Yaourt, yogourt ou yoghourt

Le mot vient du truc "yogurt" qui vient de "yogurmac", pétrir, épaissir.
Le terme "yogourt" apparaît en France au 15e siècle, "yaourt" au 18e.  L'orthographe "yoghourt" est une variante qui est admise.

On trouve les traces du lait fermenté dès le 3e millénaire avant JC. Il apparaît vraisemblablement de manière accidentelle en Mésopotamie après la domestication de la chèvre, il y a environ 10 000 ans, et prend vite une grande importance chez les peuples pastoraux de l’Asie centrale, de l’Inde, de la Mongolie, de la Grèce et du Moyen-Orient. Chacun a sa recette à base de lait de chèvre, d’ânesse, de jument, de chamelle et plus tard de vache, ensemencé avec la flore bactérienne locale. C'est le lait Ribot en Gaule, le kéfir au Moyen-Orient, le koumys en Asie centrale, le lassi en Inde…

En France, au 16e siècle, l'histoire raconte que François 1er résout ses désordres intestinaux en faisant une cure de yaourt de lait de brebis sur les conseils d'un médecin venu de Constantinople.

Une fabrication simple
Il suffit de faire fermenter du lait entier, demi-écrémé ou écrémé, de vache, de chèvre ou de brebis, à l'aide de deux bactéries lactiques : streptococcus thermophilus qui aromatise et lactobacillus bulgaricus qui acidifie.

126 mg

de calcium
pour 100g de yaourt nature***


3,8 g

de protéines
pour 100g de yaourt nature***


100 mg

de phosphore
pour 100g de yaourt nature***






Le gingembre : du chaud et du piquant

Il relève et donne une touche d'exotisme à de nombreux plats. Ses vertus digestives, son effet contre les nausées et vomissements, ses propriétés anticancer sont aujourd'hui reconnues.

Viesaineetzen.com - Le gingembre : du chaud et du piquant

Originaire du sud de l'Inde et de la Chine, il est utilisé depuis plus de 5000 ans pour ses vertus culinaires et médicinales. Dès l'Antiquité, c'est une des premières épices orientales à arriver en Europe.

En savoir plus

En forme de bois de cerf

Le mot est dérivé du sanscrit "shringavera", qui signifie "en forme de bois de cerf". Passé par le grec "ziggiberis" et le latin "zingiber", il devient en français "gingibre", puis "gingembre" au 13e siècle.

Cousin du curcuma
C'est un cousin du curcuma, de la cardamome, du galanga, du poivre de Guinée, tous de la famille des Zingibéracées. On utilise son rhizome (tige souterraine) comme épice ou plante médicinale.

26,5 mg

de manganèse
pour 100 g**


1 343 mg

de potassium
pour 100 g**


148 mg

de phosphore
pour 100 g**




                
Syndiquer le contenu