Le ginseng : La racine de longue vie

Panacée à l'usage ancestral, le ginseng est souvent considéré comme un stimulant des fonctions sexuelles. Mais il a beaucoup d'autres vertus intéressantes pour notre santé, notamment au niveau du système immunitaire. Partons donc à sa découverte, apprenons à le choisir et à l'utiliser à bon escient…

Vie saine et zen Le ginseng : La racine de longue vie

Le ginseng est une plante rare originaire des vallées montagneuses humides de la Chine du Nord, de la Mandchourie, de la Corée, du nord des Etats-Unis et du sud du Canada.
À l'époque impériale, en Chine et en Corée, le "ginseng sauvage" de sous-bois est déjà si rare qu’il est réservé à l’empereur, sa cour et quelques grands seigneurs qui le considèrent comme un remède miracle à tous leurs maux. D’ailleurs, tout braconnier surpris à déterrer du ginseng a immédiatement la tête tranchée !

En savoir plus

Panacée

Le nom générique du ginseng "Panax" vient du grec "pan", tout, et "akos", remède. En français cela a donné le mot "panacée" qui désigne le remède universel.

Une racine à forme humaine
La médecine chinoise l'utilise depuis plus de 2 000 ans ! Son nom vient du mandarin "ren shen", racine en forme d'homme.

Au XVIe siècle, le ginseng sauvage se raréfiant, les coréens mettent au point les bases de sa culture.
Ce sont les pères Jésuites qui le font connaître en Occident.
Le ginseng entre à la cour de France sous le règne de Louis XIV qui en consomme jusqu'à la fin de sa vie.




La spiruline : l'or vert (suite)

Moins chère en poudre
Le prix de la spiruline en poudre est plus intéressant. On peut facilement multiplier par trois son prix au kilo si on l'achète sous forme de gélules ou de comprimés.

En savoir plus

Ce qu'il faut éviter

Elle ne doit contenir que de la spiruline. Il vaut mieux éviter les conservateurs, les colorants ou autres agents.

Éviter aussi les mentions du genre "algues bleu-vert" ou "superaliment bleu-vert" : il existe des centaines d'espèces d'algues bleues, qui viennent d'on ne sait où et qui risquent d'être contaminées par des bactéries toxiques.

Vérifier le taux des métaux lourds facilement accumulés dans les algues : arsenic, cadmium, mercure et plomb doivent rester en dessous des normes. Généralement les spirulines vendues dans le commerce sont cultivées artificiellement et donc soumises à des contrôles.

Ajouter à notre alimentation
On peut la consommer de plusieurs façons, saupoudrée sur des salades de crudités, ajoutée à la soupe, mélangée dans un jus de fruit ou à des céréales.
Quelques exemples de recettes…

À voir en vidéo




La spiruline : l'or vert

Facilité de culture, de récolte, de préparation, équilibre nutritionnel impressionnant et hautement assimilable, certains experts prétendent que la spiruline pourrait constituer une solution à la malnutrition pour les populations démunies du tiers-monde… Ce qui est sûr c'est qu'elle contient plus de protéines, de fer, de vitamine B12, de bétacarotène qu'aucun autre aliment connu !
Alors, la spiruline : algue miracle ou simple mirage ?

Vie Saine et Zen, La spiruline : l'or vert

Le conquistador espagnol Cortès rapporte dans ses mémoires cette curieuse habitude qu'avaient les indiens de promener à la surface des lacs des filets très serrés pour récolter une sorte de boue verte qu'ils faisaient sécher au soleil pour la consommer ensuite sous forme de galette. Les aztèques, déjà, consommaient de la spiruline.

En savoir plus

Les cyanobactéries

3,5 milliards d'années, c'est à peu près la date d'apparition sur terre des cyanobactéries, c'est-à-dire des bactéries réalisant la photosynthèse. Grâce à l'énergie lumineuse, ce type de bactérie est capable de transformer le gaz carbonique en matière organique, au cours d'un processus complexe qui dégage de l'oxygène.

La spiruline en fait partie et traverse le temps jusqu'à nous, identique à elle-même pour l'essentiel. Elle est souvent considérée comme une algue microscopique, de la famille des algues bleu-vert.

Au milieu des années 1960, Jean Léonard, botaniste belge, découvre la spiruline sur les marchés indigènes au Mexique et met en lumière ses qualités nutritives. Dès lors on commence à la cultiver soit dans des fermes géantes pour la production mondiale (Californie, Hawaï…) soit dans des fermes artisanales pour lutter contre la malnutrition dans les pays en voie de développement.

À voir en vidéo




Le citron : un zeste de soleil

Rafraîchissant, antiseptique, astringent, tonifiant, cicatrisant, il a plusieurs usages. On en trouve toute l'année et c'est un produit bon marché !
"Voyage voyage" dans le monde du citron et quelques trucs pour en profiter jusqu'à la dernière goutte…

vie Saine et Zen, Le citron : un zeste de soleil

Son origine est incertaine, il pourrait être le résultat d'hybridation naturelle entre le cédrat, la lime et le pamplemousse.

En savoir plus

Citrus Limonum

Le citronnier (Citrus limonum) est un arbuste de 5 à 10 m de haut, à feuilles persistantes vert-foncé, ovales, luisantes sur le dessus.
Sa fleur blanche donne un petit fruit vert sombre allongé qui devient vert de plus en plus pâle pour finir jaune vif au fur et à mesure de la croissance.

À savoir : le citron vert n'est pas une variété de citron mais celle d'un agrume très proche, la lime.

Venu de l'Himalaya
On pense que le citron vient de l'est de la région himalayenne, au sud de la Chine, plus précisément de la Haute Birmanie.
Il voyage ensuite vers l'orient où il est introduit en Chine au Xe siècle de notre ère ; et vers l'occident, la Perse, l'Asie Mineure, le Proche-Orient où les hébreux l'utilisent lors de certaines cérémonies religieuses puis jusqu'en Grèce et en Italie du sud.





Le citron : un zeste de soleil (suite)

Quelques soins de beauté à base de citron
Rien de tel que le citron pour rajeunir la peau. Celui-ci contribue à maintenir l'équilibre du PH de la peau.
Mais il fait faire attention : le citron est aussi photosensibilisant, lors de l'application du jus de citron sur la peau, des taches peuvent apparaître suite à une exposition au soleil.

En savoir plus

L’amarena : recette de cocktail sans alcool

Ingrédients (pour un verre) :
- 75 g de pêches blanches
- 85 g de jus de grenade
- 10 g de jus de citron
- 10 g de framboises
- 2 g de sucre de canne

- Laver et éplucher les fruits.
- Dans le mixer, avec de la glace, verser les framboises, le jus de citron, les pêches et le jus de grenade.
- Mixer et passer le mélange dans un grand verre.

Ce cocktail fait 23 calories, tchin tchin !

- Contre la peau grasse et les comédons : pressez un citron sur du coton que vous passez ensuite sur les endroits affectés. Astringent, le citron a également la propriété de resserrer les pores de la peau.




Le savon d'Alep : pur et noble par excellence (suite)

Les différents dosages
- Le savon d'Alep 5% laurier : le plus économique ; son parfum est un peu typé.
- Le savon d'Alep 25% laurier : son usage est plus agréable car il a un meilleur parfum.

En savoir plus

Sec et ancien : plus doux pour la peau

Pour le conserver plus longtemps, après chaque utilisation, il est préférable de stocker le savon d'Alep dans un endroit sec.

Plus un savon est ancien, meilleur il est. En effet, pendant sa maturation, il expulse de l'intérieur vers sa surface les sels qu'il renferme, c'est ainsi qu'il devient de plus en plus doux pour la peau.

- Le savon d'Alep 40% laurier : il n'a plus l'odeur typée du 5% ; il est extrêmement agréable.
- Le savon d'Alep 80% laurier : le Royal ; un peu cher, mais économique à l'usage, un savon de 200 g bien sec dure 6 fois plus longtemps qu'une savonnette.
- Le savon d'Alep Blanc : obtenu par réaction de saponification à froid, il a un parfum frais de laurier, très différent de l'odeur typée du savon d'Alep classique.




Le savon d'Alep : pur et noble par excellence

Il a du succès, le savon d'Alep. Paré de toutes les vertus, l'ancêtre du savon de Marseille est à l'heure actuelle le savon naturel hypoallergénique par excellence. Il aurait même des propriétés médicales et dermatologiques…

Vie Saine et Zen, savon d'Alep

On trouve les premières traces de fabrication de savon chez les Sumériens qui savent déjà que les cendres de plantes brûlées (la soude) ont un effet alcalin. Mélangées à des huiles végétales et à de la soude caustique, elles sont la base de la fabrication du savon, tout d´abord sous forme de pâte (savon noir) utilisée dans des buts curatifs.

En savoir plus

Éviter les savons à base de graisse animale

La plupart des savons du commerce sont fabriqués à base de graisse animale.
Si vous regardez la composition d'un savon ordinaire, vous trouvez des noms savants comme "sodium tallowate", qui est en réalité du suif, c'est-à-dire de la graisse de bœuf ou "sodium lardate" qui est de la graisse de porc.
Les graisses animales dans les savons ont la particularité de boucher les pores, et peuvent entraîner des boutons, des rougeurs, une peau rugueuse...

C’est à Alep, au nord-ouest de l'actuelle Syrie, que les recettes sont perfectionnées. Au VIIe siècle, la technique de cuisson du savon est mise au point et les premiers savons utilisés pour la toilette corporelle et le nettoyage voient le jour.

Ce sont vraisemblablement les croisés qui introduisent les savons durs en Europe et les premières savonneries se créent au XIIe siècle en Espagne et en Italie (Naples, Alicante, Gênes, Bologne, Venise) puis, au milieu du XVe siècle, à Marseille.




L’extrait de pépins de pamplemousse : un anti-oxydant très puissant (suite)

Comme l'utiliser en externe
En usages externes, il est conseillé d'utiliser en même temps l'aloe vera qui favorise et accélère la régénérescence de la peau et des muqueuses. À quelques rares exceptions, il faut le diluer généralement dans de l'huile (amande douce, olive, sésame, avocat). S'il arrive qu'il entre en contact avec les yeux, rincer immédiatement avec de l'eau tiède.

- Bouches et Lèvres
- Aphtes : rinçage de la bouche 3 fois par jour avec 10 gouttes d'extrait de pépins de pamplemousse (EPP) dans un verre d'eau ou badigeonner l’aphte avec un bâtonnet trempé dans deux gouttes d’extrait diluées dans 1 cuillère à soupe d’eau.
- Mauvaise haleine : rinçage de la bouche 3 fois par jour avec 5 gouttes d'EPP dans un verre d'eau.




L’extrait de pépins de pamplemousse : un anti-oxydant très puissant

De nombreux praticiens des médecines douces annoncent des miracles quant aux vertus de l’extrait de pépins de pamplemousse !
Sans effets secondaires sur l'organisme, il serait efficace contre à peu près toutes les pathologies, d'origine infectieuse, allergique ou autre… Alors, le pépin de pamplemousse : idéal contre tous les pépins de santé ?

Vie Saine et Zen, pépins pamplemousse

En 1980 sous le soleil de Floride, un certain Dr Jacob Harich, selon les sources médecin, physicien, physicien nucléaire ou immunologiste mais sûrement jardinier amateur à ses heures, remarque que les pépins de pamplemousse qu'il avait jetés dans son compost ne pourrissaient pas. Il réalise alors des études et en tire des conclusions sur les propriétés de l'extrait de pépin de pamplemousse qui serait efficace contre les bactéries, les champignons pathogènes, les levures, les moisissures, les parasites, les vers et même certains virus.

En savoir plus

La trousse de voyage la plus petite du monde

Si vous voyagez un jour en aventurier en Afrique, Inde, Asie… Des médecins conseillent, à titre préventif, de boire tous les jours un verre d’eau additionné de 3 à 5 gouttes d’extraits de pépins de pamplemousse.
Si vous ajoutez des glaçons dans les boissons, n’oubliez pas qu’ils sont souvent porteurs d’innombrables agents pathogènes. Là aussi, quelques gouttes pourraient vous protéger contre certains risques d’infection.




Le sel : la puissance de l’or blanc (suite)

Quelques remèdes à base de sel
Les remèdes de grand-mère sont souvent bienfaisants…

En savoir plus

Pourquoi on sale les routes en cas de gel

Le sel a un nom plus savant : chlorure de sodium. Il est constitué de deux ions : un ion positif appelé cation qui correspond au sodium (Na+) et un ion négatif appelé anion, issu de l’atome de chlore (Cl-). Ces deux éléments, un peu à la façon d’un aimant, vont s’attirer grâce à leurs charges opposées et former ainsi une liaison dite ionique. C’est de cette manière que va se former la molécule de sel.

Du fait de cette liaison, le sel est facilement soluble dans l’eau. En effet, la molécule d’eau présente aussi des pôles électriques, l’un chargé positivement et l’autre négativement. Les molécules de sel vont donc se rapprocher et se lier très facilement aux molécules d’eau et cet assemblage a la propriété de diminuer la température de solidification de l’eau. Il faudra donc descendre en dessous de 0°C pour que l’eau salée gèle.

- Pour la gorge qui démange et la toux sèche : faire un gargarisme au gros sel dilué dans une tasse d’eau chaude ; appliquer un épais cataplasme d’argile froide sur le bas-ventre ; le garder deux heures ; renouveler ce cataplasme trois ou quatre fois dans le courant de la journée.


                
Syndiquer le contenu