L'addiction aux jeux vidéo est une maladie, selon l'OMS (et ça ne plait pas à tout le monde)

Reconnue comme une maladie, comme l'addiction à la cocaïne ou aux jeux d'argent, le "trouble du jeu vidéo" a rejoint la 11e version de la Classification internationale des maladies mise en place par l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Trois symptômes le définissent :
- un comportement qui se caractérise par une perte de contrôle sur le jeu,

Source : Huffington Post, par Gregory Rozieres
 

Dépression : Le travail est une cause majeure pour 58 % des Français, selon un sondage

La pression au travail et les problèmes de management sont cités par plus d'un Français sur deux comme les principaux éléments déclencheurs d'une dépression, selon un sondage Odoxa réalisé en avril dernier auprès de plus de 2 000 personnes. 28 % des sondés ont déclaré souffrir ou avoir souffert de dépression.

Source : 20 Minutes
 

Pour une éducation constructive

Comment armer nos bouts de chou contre les aléas de la vie en tenant compte des exigences du monde dans lequel nous vivons ? Il est possible d'aller vers une éducation constructive…

Viesaineetzen.com - Pour une éducation constructive

Quel parent ne souhaiterait pas rendre son enfant heureux ? Le problème, c'est que, même animés de bonnes intentions, il nous arrive d'aller à l'encontre de cet objectif. Marie Gilbert, psychologue et docteur en sciences de l'éducation, propose une démarche tournée vers l'avenir pour aider l'enfant à se construire*.

Publicité

En savoir plus

Transmettre des valeurs ?

L'adaptation au monde d'aujourd'hui n'est pas une tache des plus faciles pour les parents eux-mêmes, et encore moins quand il faut orienter ses rejetons :
- apprendre à déjouer les injonctions de la publicité et à privilégier une consommation raisonnée,
- familiariser avec les écogestes,
- résister à la tyrannie de l'éphémère et au dressage à la performance,
- savoir se recentrer sur le bonheur d'exister au présent, sur les valeurs de l'être,
- réenchanter l'altruisme…
Et n'exiger de l'enfant "que ce qui le construit".

Par ailleurs, de plus en plus fréquemment, les familles ont à traverser des zones de turbulence : divorce, chômage…
Pour Marie Gilbert, le secret de l'équilibre réside alors dans "la capacité de déplacer le centre de gravité du bonheur, de l'extérieur vers l'intérieur de soi".  




Bac : comment gérer le stress à l’approche des examens ?

8 lycéens sur 10 se disaient stressés en juin 2017, à l'approche du bac. Le stress serait généré non seulement par l'examen "mais il s’inscrit dans un contexte plus large d’anxiété lié au passage à l’âge adulte", selon Marion Lesgourgues, psychologue.

Source : Le Figaro, par Sarah Terrien
 

La contraception naturelle : quelles alternatives à la pilule ?

Les méthodes de contraception naturelles, sans hormone de synthèse, seraient très efficaces, d'après les experts.

Source : Alternative Santé, par Claire Sergent
 

Méditation de pleine conscience : comment approfondir ?

Après un stage de méditation, la plupart des participants ont acquis une certaine autonomie et poursuivent une pratique régulière. Quelles sont pour eux les pistes possibles pour aller plus loin ?

Viesaineetzen.com - Méditation de pleine conscience : comment approfondir ?

S'agit-il simplement d'une technique de bien-être pour soi, pour favoriser son égo et améliorer ses performances ? Ou d'un chemin qui mène à une amélioration des relations avec les autres, à une ouverture au monde ? Au-delà du protocole mis en place par Jon Kabat-Zinn (voir encadré), comment les pratiquants de la pleine conscience peuvent-ils aller de l'avant ?

Publicité

En savoir plus

Pratiques non religieuses de méditation : bref historique

Le mouvement est né aux États-Unis, dans les années 1970. Un scientifique, docteur en biologie moléculaire, Jon Kabat-Zinn, décide d'adapter les techniques de méditation bouddhistes et de yoga et de les proposer pour traiter les douleurs des patients du département de cancérologie de l'hôpital du Massachussetts.
"Dès le début, il a l'idée de le faire de manière non religieuse, non confessionnelle, sans aucun mot étranger, simplement avec une approche scientifique", raconte Christian Miquel. "Son programme comptait dix semaines au début, puis est passé à huit semaines. Il l'a développé à l'hôpital, pour les particuliers, pour les entreprises, dans les milieux sportifs, dans les universités, etc."

En France, il faut attendre les années 2000 pour voir arriver la MBSR.
"L'Association pour le Développement de la Mindfulness (ADM) à laquelle j'appartiens, a été créée en 2010 pour structurer la discipline. C'est en quelque sorte le correspondant français du CFM (Center For Mindfulness in Medicine, Health Care and Society), l'organisme fondé par Jon Kabat-Zinn." 
Depuis environ six ans, on en entend beaucoup parler dans les médias français. Elle a été popularisée notamment par David Servan-Schreiber, Thierry Janssen ou Christophe André.
"Il y a plus d'une centaine d'instructeurs maintenant à l'ADM. La MBSR se développe beaucoup auprès des particuliers, dans l'entreprise ou dans les hôpitaux, comme à la Pitié Salpêtrière, à Saint-Anne, à Pompidou…"




Difficile d'être un "cerveau droit" !

Atypiques, intuitifs, créatifs, les "cerveaux droits" ont souvent du mal à trouver leur place car ils ne rentrent pas dans le moule. Mais ils peuvent profiter de leurs singularités et faire un travail sur eux-mêmes pour s'adapter au monde majoritaire des "cerveaux gauches"…

Viesaineetzen.com - Difficile d'être un "cerveau droit" !

Un peu comme le vilain petit canard du conte d'Andersen, il existe des personnalités qui sortent des sentiers battus, qui ont du mal à se faire entendre et à s'intégrer dans la société.

Publicité

En savoir plus

Neuf formes d'intelligence

Howard Gardner, psychologue états-unien, a répertorié neuf formes différentes d'intelligence.

L'intelligence logico-mathématique
Elle permet de calculer, de mesurer, de faire preuve de logique, d'analyser les causes et conséquences d'un phénomène ou d'une action, de catégoriser et d'ordonner. Le calcul du Q.I. (Quotient Intellectuel) permet de la mesurer.

L'intelligence verbale ou linguistique
Elle permet d'utiliser le langage pour comprendre les autres et exprimer ce que l'on pense. Le calcul du Q.I. permet aussi de la mesurer.

L'intelligence spatiale
Elle permet de se faire une représentation spatiale du monde.

L'intelligence intrapersonnelle
Elle permet de se comprendre soi-même, de décrypter ses émotions, d'être en contact avec ses besoins, ses désirs.

L'intelligence sociale ou interpersonnelle
Elle permet de comprendre les autres, de réagir avec eux de façon correcte et adaptée, elle favorise l'empathie, la coopération, la tolérance.

L'intelligence corporelle-kinesthésique
Elle permet de réaliser une activité physique, d'utiliser son corps pour exprimer une idée ou un sentiment.

L'intelligence musicale, rythmique
Elle permet de reconnaître les modèles musicaux, de les interpréter, de les créer.

L'intelligence naturaliste
Elle permet d'être sensible à l'environnement, à la nature, au vivant.

L'intelligence existentielle ou spirituelle
Elle permet de se situer dans le cosmos, de se questionner sur la destinée, le sens et l'origine des choses, de se construire des règles de vie.




Sylvothérapie : comment les arbres nous aident à aller mieux

Faire un câlin à un arbre aurait des effets apaisants ! La "sylvothérapie" commence à se développer en France.

Source : Santé Magazine, par Caroline Franc
 

Comment apprendre à être heureux

Il s'agirait essentiellement d'un apprentissage dans la manière de penser, selon le courant de la psychologie positive. Voilà pourquoi les "cours de bonheur", des initiations à l'épanouissement personnel, se développent un peu partout.

Source : Le Figaro, par Pascale Senk
 

Le "scandale d’État" du traitement de l’autisme en France

En France, seulement 20 % des enfants autistes suivraient une scolarité normale contre 70 % au Royaume Uni… Un article paru dans The Guardian pointe du doigt l'influence de la psychanalyse à cause de qui notre pays aurait "50 ans de retard en ce qui concerne l'autisme".

Source : L'Express, par Angélique Chrisafis
 
Syndiquer le contenu