Yogathérapie : prévenir et se soigner avec le yoga

Postures physiques, exercices de respiration, hygiène de vie, le yoga peut permettre d'éviter voire de soigner de nombreux troubles et maladies.

Viesaineetzen.com - Yogathérapie : prévenir et se soigner avec le yoga

Le mot "yogathérapie" est de plus en plus employé, même s'il est précisé à chaque fois qu'il ne s'agit en aucun cas d'un substitut aux thérapies médicales modernes mais d’un outil complémentaire. Selon Lionel Coudron, médecin et enseignant de yoga qui a fondé l'Institut de Yoga Thérapie : "La yogathérapie part de l’idée essentielle que le corps est capable d’autorégulation et que de nombreux maux sont avant tout liés à une dérégulation de l’organisme. Le yoga permet de maintenir un équilibre et la yogathérapie vise à utiliser ces outils pour développer ses ressources personnelles, et restaurer cet équilibre naturel, tant physique que mental."

En savoir plus

Précautions indispensables

Tout le monde peut pratiquer le yoga, y compris les personnes stressées, peu souples, âgées, handicapées…
Mais s'il est pratiqué sans les précautions d'usage ou sur des sujets présentant certaines fragilités (notamment hypertension artérielle ou pathologies musculo-squelettiques), le yoga peut avoir des effets délétères : luxations, entorses, lésions musculaires et tendineuses, fractures.**
Il peut donc être utile de demander l'avis d'un médecin avant de débuter dans la discipline.

Par ailleurs il est important de choisir avec soin son enseignant, en vérifiant notamment s'il est attentif au placement corporel de ses élèves et s'il n'a pas été contaminé par le culte de la performance qui a malheureusement gagné parfois le yoga. Ensuite il ne faut pas hésiter à l'informer de vive voix des fragilités que l'on peut avoir. Et pourquoi pas commencer par un cours particulier avant de rejoindre la séance collective ?

Pendant la séance : pratiquer de manière modérée, ne jamais aller au-delà de ses possibilités et, sans attendre le signal du professeur, quitter tout exercice ou posture qui procure un quelconque inconfort.




Hypertension : l'alimentation peut éliminer le besoin de médicaments

Alimentation plus saine et pratique régulière d'exercices physiques : première étape pour diminuer la tension artérielle, selon l'American College of Cardiology... Une nouvelle étude états-unienne vient d'être réalisée auprès d'environ 130 personnes non soumises à un traitement médicamenteux, avec une tension artérielle entre 130/80 et 160/99 mmHg.

Source : Psychomédia
 

Pourquoi manger des champignons pourrait réduire le risque de diabète

On y trouve des fibres qui modifient le microbiote intestinal, ce qui favorise la production d’acides gras à courte chaîne et diminue le risque de diabète de type 2. Une nouvelle étude a été réalisée sur deux groupes de souris, l'un avec un microbiote intestinal classique et l'autre sans microbiote. Les deux groupes ont reçu chaque jour une portion de champignons crus.

Source : La Nutrition, par Juliette Pouyat
 

Vingt minutes de marche par jour suffisent pour limiter les risques de maladie

1 femme sur 3 et 1 homme sur 4 ne bougent pas assez, en France et dans le monde. Ce sont les chiffres que révèle une étude de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) qui vient de paraître.

Source : 20 Minutes
 

Halogènes, "sécu" étudiante, gaz, normes antipollution : ce qui change au 1er septembre

Tous ces changements peuvent nous concerner. Ils entrent en vigueur au 1er septembre 2018…
- Les néonicotinoïdes (clothianidine, thiaméthoxame, imidaclopride, thiaclopride et acétamipride), tueurs d'abeilles, sont interdits dans les champs français.

Source : Le Monde
 

Des perturbateurs endocriniens dans nos assiettes ?

"Plus de six résidus de pesticides sur dix quantifiés dans l'alimentation européenne sont des perturbateurs endocriniens suspectés", alerte l'ONG Générations futures.

Source : L'Express
 

La pollution de l’air nous rendrait stupides, selon une étude

La pollution de l'air nuirait au quotient intellectuel, en plus de ses effets néfastes sur les systèmes respiratoires, cardiovasculaires et cognitifs.

Source : 20 Minutes
 

Le tabac tue, mais pas simplement les fumeurs

Déforestation, désertification, déchets riches en substances toxiques pour l'environnement… Selon un récent rapport de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), la culture du tabac est fortement consommatrice d'engrais et pesticides. Le séchage de la feuille nécessite d'importante quantité de bois.

Source : Enviro2B
 

Nanoparticules : un danger pour le cerveau

Dangereuses pour les neurones et la barrière hémato-encéphalique qui sert à protéger le cerveau… Une étude française réalisée sur l'animal apporte de nouvelles preuves de la nocivité pour les centres nerveux des nanoparticules de zinc, présentes notamment dans certaines crèmes solaires. "Les résultats sont alarmants !

Source : Futura Sciences , par Marie-Céline Ray
 

Alimentation : l'ANSES met en garde contre la consommation excessive d'algues

Attention à l'iode contenu dans les algues ! Un apport excessif peut provoquer un dysfonctionnement de la thyroïde, une insuffisance rénale ou des maladies cardiaques. C'est l'avertissement que vient de lancer l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail). Wakamé, kombu, laitue de mer, nori… Les algues commencent à envahir nos assiettes.

Source : Pratique.fr, par Louisa Bourgeois
 
Syndiquer le contenu