Pourquoi le dépistage du cancer du sein fait débat

"La détection de masse par mammographie est inefficace", selon le président de l'Inca (Institut national du cancer), plusieurs études scientifiques à l'appui. Ce type de dépistage ne réduirait pas la mortalité par cancer du sein mais pourrait conduire à un surdiagnostic.

Source : Le Point, par Stéphane Demorand
 

Sphère ORL : quels antibiotiques naturels ?

Les plantes proposent des remèdes naturels efficaces pour la sphère ORL tout comme l'homéopathie. En voici quelques exemples…
- Maux de gorge et angine : la propolis ; l'huile essentielle (HE) de ravintsara ou tea tree (pour une angine virale) ; l'HE de lemongrass et de cannelle (pour une angine bactérienne) ; Belladonna et/ou Mercurius solubilis en 9CH.

Source : Alternative Santé, par Naïma Bauplé, Vittoria Siegel
 

Vitamine D : Sommes-nous tous carencés ?

75 à 80 % des Français présentent une carence en vitamine D, selon Laurent Chevallier, médecin. Apportée par l’alimentation (5 à 10 %) et synthétisée par l’organisme sous l’action du soleil, la vitamine D est stockée au niveau du foie, des muscles et du tissu adipeux. Mais nos nouveaux modes de vie urbains provoquent un déficit chronique.

Source : 20 Minutes, par Anissa Boumediene
 

Les somnifères entraînent de très nombreux effets secondaires

Somnolence, confusion, troubles visuels, problèmes cardiaques, problèmes de foie, agressivité et envies suicidaires… Une enquête du magazine 60 Millions de consommateurs alerte sur les effets secondaires indésirables des somnifères (Stilnox, Zolpidem, Donormyl).

Source : Passeport Santé, par Maylis Choné
 

Du thé naturellement sans caféine découvert en Chine

Le thé Hong Ya Cha ne contient pas de caféine, mais des flavonoïdes aux propriétés bénéfiques reconnues. Cette variété de thé, très connue localement, est rare et ne se trouve que dans la province chinoise de Fujian, sur la côte, entre 700 m et 1 000 m d'altitude.

Source : Futura Planète, par Céline Deluzarche
 

Surpoids et obésité : soigner avec les MAC

Largement associés au déséquilibre du microbiote intestinal, surpoids et obésité peuvent être pris en charge de manière efficace par les médecines alternatives et complémentaires (MAC).

Viesaineetzen.com - Surpoids et obésité : soigner avec les MAC

Sédentarité, malbouffe, pollution, médicaments… Nos nouveaux modes de vie perturbent l'équilibre des colonies de bactéries que nous hébergeons dans nos intestins. Ce déséquilibre est à l'origine d'une inflammation chronique qui se traduit chez certains individus par une surcharge pondérale (voir : Surpoids et obésité, le rôle du microbiote intestinal).

En savoir plus

Antioxydants : avec précaution

Il existe aujourd'hui, selon Michel Brack, des bilans fiables qui permettent d'évaluer le niveau de stress oxydant. Six biomarqueurs suffisent : rapport cuivre sur zinc, thiols plasmatiques, rapport glutathion réduit sur glutathion oxydé, MDA ou LDL oxydés.

"À Paris, seuls deux laboratoires ont adopté le protocole nécessaire : La Scala et Madeleine. En régions, c'est plus compliqué. On en trouve à Lyon, Nice, Grenoble."

En cas de déséquilibre, Michel Brack conseille d'agir sur les causes en traitant avec du bisglycinate de zinc (qui a la meilleure biodisponibilité), de la vitamine C à petite dose (qui permet une meilleure absorption du zinc) et de la quercétine.
"Aujourd'hui la prise systématique d'antioxydants de façon empirique, est à proscrire. On peut arriver au résultat inverse de ce qu'on cherche."
Donc prudence ! Pour s'informer sur cette question : le site Antioxydants et santé.

Réduire les portions
Si l'on veut s'attaquer à ces troubles, il convient tout d'abord de revenir à certains fondamentaux de l'alimentation. L'augmentation des portions dans notre assiette est l'une des premières choses à remettre en cause.




Surpoids et obésité : le rôle du microbiote intestinal

Ce serait le mal de l'époque… Surpoids et obésité sont étroitement associés à l'impact de nos modes de vie sur notre microbiote intestinal.

Viesaineetzen.com - Surpoids et obésité : le rôle du microbiote intestinal

Tous les pays du monde sont touchés par l'obésité, même les pays émergents.
"En France, aujourd'hui, 55 % des hommes sont en surcharge pondérale et 42 % des femmes. Quant à l'obésité, elle concerne près de 20 % des hommes et 18 % des femmes", explique Arnaud Cocaul, médecin nutritionniste, attaché à l'hôpital de la Pitié-Salpétrière*, à l'occasion des dernières Rencontres des Médecines Alternatives et Complémentaires à l'hôpital Tenon le 13 octobre dernier. "Nous sommes entrés dans l'ère des adiposités pathologiques."

En savoir plus

Tissu adipeux : blanc, brun, beige

- Le tissu adipeux blanc, situé surtout au niveau de l'abdomen, dans la région glutéo-fémorale (culotte de cheval), le péricarde, les gonades et dans les zones intramusculaires, est considéré comme de la graisse amorphe. "Il contient néanmoins quelques mitochondries, des unités productrices d'énergie qui peuvent être stimulées", explique Arnaud Cocaul.

- Le tissu adipeux brun, qui se trouve au niveau du cou et des épaules, est très présent chez les nourrissons. Il produit de l'énergie sous forme de chaleur et participe ainsi à la régulation thermique corporelle.

- Les adipocytes beiges sont des adipocytes blancs qui ont été transformés par l'augmentation du nombre de mitochondries.
Ce "brunissement", cette transformation de graisse blanche en graisse beige, pourrait faire partie des solutions possibles.
"Certains aliments, comme par exemple le brocoli, peuvent y contribuer. L'exercice modéré en extérieur par temps frais favorise aussi le phénomène." 

Des causes multiples
Il semblerait qu'il y ait eu pendant les 70 dernières années un coup d'accélérateur sur la prévalence de ces pathologies comme jamais dans l'histoire humaine.




Des microplastiques ont été retrouvés dans les excréments humains

Au moins la moitié de la population de la planète présenterait des traces de microparticules de plastique dans son système digestif, selon des chercheurs autrichiens.

Source : 20 Minutes
 

L’alimentation bio réduit significativement les risques de cancer

Un risque de cancer réduit de 25 % pour les plus gros consommateurs d’alimentation issue de l’agriculture biologique par rapport à ceux qui en consomment le moins...

Source : Le Monde, par Stéphane Foucart
 

L'alimentation anti-candidose

Six mesures pour éradiquer une infection de Candida albicans, cette levure normalement inoffensive au sein d'un microbiote intestinal équilibré, mais qui peut, en cas de déséquilibre, se multiplier et se balader dans le système digestif voire au-delà.
1) Supprimer les produits sucrés et les aliments industriels.

Source : La Nutrition, par Marie-Charlotte Rivet Bonjean
 
Syndiquer le contenu