Mourir de chaud, un risque pour 30 % de la population mondiale

À la fin du siècle, trois personnes sur quatre dans le monde seraient exposées à des vagues de chaleur potentiellement mortelles, selon les travaux de chercheurs états-uniens et britanniques qui viennent d'être publiés. En l'an 2000 le danger a touché 13 % de la planète abritant 30 % de la population mondiale.

Source : Le Monde, par Pierre Le Hir
 

Le bisphénol A reconnu perturbateur endocrinien par une agence européenne

L'agence européenne des produits chimiques (ECHA) vient de reconnaître que le bisphénol A (BPA) est un perturbateur endocrinien. Le BPA était déjà sur la liste des "substances extrêmement préoccupantes" et l'Union européenne l'avait proscrit des biberons et des tickets de caisse.

Source : 20 Minutes
 

Vaccination obligatoire : Cinq questions pour comprendre le débat

La nouvelle ministre de la santé dit réfléchir à "rendre obligatoire, pour une durée limitée, les 11 vaccins destinée aux enfants".

Source : 20 Minutes, par Océane Marache
 

Chélation : faut-il croire à ses propriétés “détox” ?

Efficacité prouvée pour des empoisonnements au plomb, au mercure et autres métaux lourds… Cette technique d’élimination des substances toxiques consiste à mettre en présence un agent chélateur et des minéraux ou des métaux ionisés (fer, calcium, plomb cuivre...).

Source : Le Figaro, par Christophe Doré
 

Des perturbateurs endocriniens interdits retrouvés dans les cosmétiques

23 substances interdites, dont certaines prohibés depuis 2 ans, ont été retrouvées par l'UFC Que Choisir dans des fonds de teint et des produits capillaires… En cause notamment : le soin pour les yeux L'Oréal Men, le "gel coiffant fixation blindée "de Vivelle Dop, le fond de teint en poudre minérale de Maria Galland.

Source : Novethic, par Marina Fabre et Béatrice Héraud
 

Pollution de l'air : l'État est mis en cause devant la justice

Pour la première fois une victime de la pollution de l'air, Clotilde Nonnez, professeure de yoga parisienne, porte plainte contre l'État devant la juridiction administrative.

Source : Actu-Environnement, par Mathilde Bouchardon
 

Les repas trop tardifs le soir altèrent dangereusement le métabolisme

Manger trop tard le soir peut provoquer une prise de poids et faire grimper le taux d'insuline et de cholestérol. Des chercheurs états-uniens ont analysé le métabolisme d'une dizaine d'adultes en bonne santé qui ont mangé trois repas par jour et deux collations d'abord pendant huit semaines entre 8h et 19h, puis pendant huit semaines de 12h à 23h.

Source : Santé Magazine, par Alexandra Breton
 

Le pain complet n'est pas toujours plus sain que le pain blanc !

La réponse glycémique aux différents types de pain dépend de la nature du microbiote intestinal… Des chercheurs israéliens ont analysé la glycémie, le poids, la tension artérielle et différents paramètres sanguins de 20 personnes pendant que la moitié, durant une semaine, consommait du pain blanc industriel et l'autre moitié du pain complet artisanal.

Source : Le Point, par Anne Jeanblanc
 

Éliminer les métaux lourds

Par notre alimentation et l'air que nous respirons, nous absorbons de faibles quantités de métaux toxiques qui peuvent avoir des effets délétères sur notre santé. Heureusement, il existe des moyens naturels des les éliminer !

Viesaineetzen.com - Éliminer les métaux lourds

On devrait plutôt les appeler "élément-trace métallique" (ETM)… Ce sont tous les métaux toxiques qui existent dans la nature ou qui y ont été apportés par l'activité humaine : plomb, mercure, arsenic, cadmium, nickel, zinc, manganèse, brome…
"Aujourd'hui, le squelette d'un Européen contient 500 fois plus de métaux lourds que celui d'une personne ayant vécu au Moyen-Âge", affirme dans son dernier livre Jean-Pierre Willem*, médecin et chirurgien.

Publicité

En savoir plus

L'exemple de l'aluminium

Sources
L'aluminium se trouve dans l'eau du robinet, dans les produits alimentaires transformés, les saucisses, les abats, les coquillages, de nombreux additifs alimentaires (E173, E520, E521, E522, E523, E541, E554, E555, E556, E559), les ustensiles de cuisine, les emballages, le papier d'aluminium (100 g de tomates conservées dans du papier-alu pendant une nuit peuvent contenir jusqu'à 6,5 mg d'aluminium, selon Jean-Pierre Willem*).
À cette liste il faut rajouter des cosmétiques (certains dentifrices et déodorants), la plupart des vaccins et certains médicaments comme le Maalox*.

Effets sur la santé
L’aluminium est toxique pour le cerveau (pertes de mémoire, Alzheimer, Parkinson).
Au quotidien, un excès d'aluminium peut provoquer nausées, vomissements, manque d'appétit, gastrite, ulcère à l'estomac.
L'hydroxyde d'aluminium, adjuvant des vaccins, serait la cause d'une pathologie musculaire inflammatoire (myofasciite à macrophages) dont les symptômes sont des douleurs musculaires et de la fatigue avec un peu de fièvre*.

Sources omniprésentes
Pour quelles raisons sommes-nous imprégnés à ce point ? Parce que nous respirons un air qui contient les pollutions industrielles et les gaz d'échappement des automobiles, parce que nous buvons de l'eau et mangeons des aliments contaminés par les substances chimiques de l'agriculture conventionnelle… Et aussi parce qu'on nous fait des vaccins dont les adjuvants contiennent du mercure et/ou de l'aluminium et qu'on obture nos caries avec des amalgames au mercure.




Comment les perturbateurs endocriniens risquent de nous rendre crétins

L'exposition aux perturbateurs endocriniens peut nuire au cerveau des fœtus humains.

Source : Le Point, par Barbara Demeneix
 
Syndiquer le contenu