Soignants : leur santé mentale à rude épreuve

Manque de matériel, accumulation de victimes, débordement du système de santé, prise de conscience que les données venant de Chine étaient largement sous-estimées… Résultat, chez les soignants, les niveaux d'épuisement professionnel, de détresse psychologique, de stress post-traumatique sont anormalement élevés.

Source : Futura Sciences, par Julien Hernandez
 

Covid-19 : fin avril 2020, les tests diagnostiques biologiques sont nombreux, mais souvent peu performants

Tests PCR et tests sérologiques ont des performances encore peu évaluées, selon la revue indépendante Prescrire. Les premiers (PCR = Polymerase Chain Reaction) visent à détecter l'ARN (acide ribonucléique) du virus à partir d'un prélèvement de mucus au niveau des fosses nasales ou des voies respiratoires.

Source : Prescrire
 

StopCovid : qui est pour l’application de traçage, qui est contre et pourquoi

Des industriels (Capgemini, Dassault Systèmes, Lunabee Studio, Orange et Withings) ainsi que des organismes publics (Agence nationale de sécurité des systèmes d’information, Inserm et Santé publique France) se sont regroupés dans un consortium piloté par l'Inria (Institut national de recherche en informatique et en automatique).

Source : Le Monde, par David Larousserie et Martin Untersinger
 

Covid-19 et hydroxychloroquine (Plaquénil°) : de nouvelles données, sans signal d'une efficacité

Pas d'effet antiviral démontré et 30 % des patients du groupe hydroxychloroquine ont connu des effets indésirables (contre 9 % des patients du groupe témoin). C'est le résultat d'un essai clinique comparatif randomisé non aveugle analysé par la revue indépendante Prescrire.

Source : Prescrire
 

Coronavirus : le SARS-CoV-2 se réplique 10 fois plus vite que le SRAS de 2003

Il se réplique jusqu'à 100 fois en 48h contre 10 à 20 fois pour le virus du SRAS… C'est ce que viennent de découvrir des chercheurs de Hong Kong. Le SARS-CoV-2 se reproduit à une vitesse fulgurante et produit trois fois plus d'agents pathogènes que le SARS-CoV. La plupart des patients du Covid-19 sont donc bien plus contagieux et beaucoup plus tôt que ceux du SRAS en 2003.

Source : Futura Sciences, par Céline Deluzarche
 

Coronavirus : pourquoi tout le monde devrait porter un masque selon les sciences

Tout le monde devrait porter un masque, selon des chercheurs qui ont analysé les 84 études disponibles sur le sujet. Le taux de transmission (R0) du Covid-19 se situe, selon les estimations, dans une fourchette de 2,4 à 5,7. Un R0 de 1 signifie que chaque personne infectée, en moyenne, contamine 1 autre personne (une maladie dont le R0 est inférieur à 1 disparaît tout seule).

Source : La Nutrition
 

Les 10 leçons de l'Asie pour lutter contre le Covid-19

D'un côté 3 750 morts pour 1,6 milliard d'habitants (Chine, Hong Kong, Corée du sud, Japon, Singapour, Taiwan), de l'autre, 70 000 morts pour environ 450 millions d'habitants (Union européenne). Un rapport de l'Institut Montaigne, synthétise en dix points les leçons à tirer de l'expérience asiatique…
1) Il faut prendre au sérieux la pandémie le plus tôt possible.

Source : Le Point, par Jérémy André
 

L'alimentation, mesure barrière contre le Covid-19

Elle peut renforcer ou fragiliser la barrière intestinale et joue ainsi un rôle déterminant dans l'immunité. Soigner son alimentation est une mesure barrière à ne pas négliger !

Viesaineetzen.com - L'alimentation, mesure barrière contre le Covid-19

On entend peu d'experts, dans les médias, qui abordent la question pourtant fondamentale de la prévention du Covid-19 par la nutrition et le mode de vie. On comprend que, compte-tenu du peu de recul que nous avons, il n'existe pas encore d'études scientifiques concernant les effets de l'alimentation sur le SARS-CoV-2. Mais celui des micronutriments, notamment de la vitamine D, sur les autres coronavirus sont à ce jour bien documentés, selon Véronique Liesse*, diététicienne, nutritionniste et micronutritionniste.
"Dans notre assiette nous disposons d'outils qui vont nous permettre, peut-être pas d'échapper mais en tout cas de bien réagir par rapport à ce virus."

En savoir plus

Une assiette "quintuple A"

Anti-inflammatoire
(Voir : Tout est dans la cuisson)
Privilégier : cuisson à basse température, oméga-3, huiles de colza, noix et lin, curcuma et épices, thé vert, shiitaké, oignon et ail, fruits et légumes.
Éviter : excès de viande, de graisses saturées et d'oméga-6, graisses trans, édulcorants, sucreries, sodas.

Antioxydante
(Voir : L'alimentation antioxydante)
Privilégier les aliments :
- riches en vitamine C, de préférence sous forme crue (goyave, poivron, cassis, citron, brocoli, choux, fraises, kiwi, agrumes, cerfeuil, ananas, mûres, persil…) ;
- riches en vitamine E (huile extra vierge de germe de blé ou de colza, amande, noisette, poisson, olive, jaune d'oeufs…) ;
- riches en polyphénols (fruits rouges, grenade, thé et thé vert, cacao, légumes, curcuma et épices, légumineuses, huiles extra vierges notamment d'olive, oignons rouges, infusions rooibos et hibiscus…) ;
- riches en sélénium (noix du Brésil, poisson, abats, quinoa, fèves, légumineuses, fromage…).
Éviter :
aliments transformés et à faible densité nutritionnelle.

Anti-toxiques
(Voir : Éviter l'alimentation industrielle et Se protéger des perturbateurs endocriniens)
Privilégier :
cuissons douces, aliments bruts, bio et de qualité, eau en bouteille de verre, rinçage du riz.
Éviter :
aliments transformés, boissons light, conserves, additifs et colorants, barbecue et aliments très cuits (pain grillé, gratins, fritures, graisses cuites…).

Anti-glycémiante
(Voir : Vaincre le diabète de type 2 ?).
Privilégier :
aliments à faible index glycémique, riches en vitamine D, oméga-3 et zinc, cannelle, thé vert en fin de repas, citron, vinaigre, pain au levain, cuissons al dente, amidon résistant.
Éviter :
sucreries, sodas, confitures et jus, excès de sel et de glucides, aliments industriels et raffinés, céréales du petit déjeuner, galettes de riz, lait de riz, farine de riz et de maïs…

Anti-dysbiose
(Voir : Bien nourrir son microbiote intestinal avec les prébiotiques et Aliments fermentés, du vivant dans l'assiette)
Privilégier :
- probiotiques (yaourt, fromage au lait cru, kombucha, kéfir, choucroute crue, miso…),
- prébiotiques ou candidats prébiotiques comme les aliments riches en fibres solubles (fruits et légumes, céréales complètes, oléagineux…), en amidons résistants (légumineuses, banane, châtaignes…), en fructane (topinambours, blé, oignons et ail, seigle, salsifis…), en bêta-glucanes (avoine, orge, seigle, sorgho…), en polyphénols (thé vert, curcuma, fruits rouges, cacao…), en oméga-3.
Éviter :
alcool, excès de médicaments (antibiotiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens, IPP…), émulsifiants, édulcorants et additifs.




Coronavirus : trois médecins généralistes pensent avoir trouvé un possible remède

Azithromycine, Effizinc et Singulair, c'est le protocole contre le Covid-19 testé de manière empirique par deux médecins du Grand Est et une du Nord avec, disent-ils, des résultats sur plusieurs centaines de patients. L'azithromycine est un antibiotique, avec une action sur les virus et une activité anti-inflammatoire sur le tissu fonctionnel pulmonaire. Son effet est augmenté par le zinc.

Source : Le Parisien, par Yves Leroy
 

Covid-19 - "Avec les plantes oui, mais pas n’importe comment, ni avec n’importe quoi"

Attention à "la consommation massive et irréfléchie de compléments alimentaires, d'huiles essentielles, de "boosteurs" d'immunité et autant de cocktails dont les effets sont hypothétiques et la synergie douteuse", met en garde Thierry Thévenin, porte-parole du syndicat SIMPLES (regroupant une centaine de producteurs-cueilleurs de plantes médicinales).

Source : Alternative Santé, par Thierry Thévenin
 
Syndiquer le contenu