Coronavirus : pourquoi tout le monde devrait porter un masque selon les sciences

Tout le monde devrait porter un masque, selon des chercheurs qui ont analysé les 84 études disponibles sur le sujet. Le taux de transmission (R0) du Covid-19 se situe, selon les estimations, dans une fourchette de 2,4 à 5,7. Un R0 de 1 signifie que chaque personne infectée, en moyenne, contamine 1 autre personne (une maladie dont le R0 est inférieur à 1 disparaît tout seule).

Source : La Nutrition
 

Les 10 leçons de l'Asie pour lutter contre le Covid-19

D'un côté 3 750 morts pour 1,6 milliard d'habitants (Chine, Hong Kong, Corée du sud, Japon, Singapour, Taiwan), de l'autre, 70 000 morts pour environ 450 millions d'habitants (Union européenne). Un rapport de l'Institut Montaigne, synthétise en dix points les leçons à tirer de l'expérience asiatique…
1) Il faut prendre au sérieux la pandémie le plus tôt possible.

Source : Le Point, par Jérémy André
 

L'alimentation, mesure barrière contre le Covid-19

Elle peut renforcer ou fragiliser la barrière intestinale et joue ainsi un rôle déterminant dans l'immunité. Soigner son alimentation est une mesure barrière à ne pas négliger !

Viesaineetzen.com - L'alimentation, mesure barrière contre le Covid-19

On entend peu d'experts, dans les médias, qui abordent la question pourtant fondamentale de la prévention du Covid-19 par la nutrition et le mode de vie. On comprend que, compte-tenu du peu de recul que nous avons, il n'existe pas encore d'études scientifiques concernant les effets de l'alimentation sur le SARS-CoV-2. Mais celui des micronutriments, notamment de la vitamine D, sur les autres coronavirus sont à ce jour bien documentés, selon Véronique Liesse*, diététicienne, nutritionniste et micronutritionniste.
"Dans notre assiette nous disposons d'outils qui vont nous permettre, peut-être pas d'échapper mais en tout cas de bien réagir par rapport à ce virus."

En savoir plus

Une assiette "quintuple A"

Anti-inflammatoire
(Voir : Tout est dans la cuisson)
Privilégier : cuisson à basse température, oméga-3, huiles de colza, noix et lin, curcuma et épices, thé vert, shiitaké, oignon et ail, fruits et légumes.
Éviter : excès de viande, de graisses saturées et d'oméga-6, graisses trans, édulcorants, sucreries, sodas.

Antioxydante
(Voir : L'alimentation antioxydante)
Privilégier les aliments :
- riches en vitamine C, de préférence sous forme crue (goyave, poivron, cassis, citron, brocoli, choux, fraises, kiwi, agrumes, cerfeuil, ananas, mûres, persil…) ;
- riches en vitamine E (huile extra vierge de germe de blé ou de colza, amande, noisette, poisson, olive, jaune d'oeufs…) ;
- riches en polyphénols (fruits rouges, grenade, thé et thé vert, cacao, légumes, curcuma et épices, légumineuses, huiles extra vierges notamment d'olive, oignons rouges, infusions rooibos et hibiscus…) ;
- riches en sélénium (noix du Brésil, poisson, abats, quinoa, fèves, légumineuses, fromage…).
Éviter :
aliments transformés et à faible densité nutritionnelle.

Anti-toxiques
(Voir : Éviter l'alimentation industrielle et Se protéger des perturbateurs endocriniens)
Privilégier :
cuissons douces, aliments bruts, bio et de qualité, eau en bouteille de verre, rinçage du riz.
Éviter :
aliments transformés, boissons light, conserves, additifs et colorants, barbecue et aliments très cuits (pain grillé, gratins, fritures, graisses cuites…).

Anti-glycémiante
(Voir : Vaincre le diabète de type 2 ?).
Privilégier :
aliments à faible index glycémique, riches en vitamine D, oméga-3 et zinc, cannelle, thé vert en fin de repas, citron, vinaigre, pain au levain, cuissons al dente, amidon résistant.
Éviter :
sucreries, sodas, confitures et jus, excès de sel et de glucides, aliments industriels et raffinés, céréales du petit déjeuner, galettes de riz, lait de riz, farine de riz et de maïs…

Anti-dysbiose
(Voir : Bien nourrir son microbiote intestinal avec les prébiotiques et Aliments fermentés, du vivant dans l'assiette)
Privilégier :
- probiotiques (yaourt, fromage au lait cru, kombucha, kéfir, choucroute crue, miso…),
- prébiotiques ou candidats prébiotiques comme les aliments riches en fibres solubles (fruits et légumes, céréales complètes, oléagineux…), en amidons résistants (légumineuses, banane, châtaignes…), en fructane (topinambours, blé, oignons et ail, seigle, salsifis…), en bêta-glucanes (avoine, orge, seigle, sorgho…), en polyphénols (thé vert, curcuma, fruits rouges, cacao…), en oméga-3.
Éviter :
alcool, excès de médicaments (antibiotiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens, IPP…), émulsifiants, édulcorants et additifs.




Coronavirus : trois médecins généralistes pensent avoir trouvé un possible remède

Azithromycine, Effizinc et Singulair, c'est le protocole contre le Covid-19 testé de manière empirique par deux médecins du Grand Est et une du Nord avec, disent-ils, des résultats sur plusieurs centaines de patients. L'azithromycine est un antibiotique, avec une action sur les virus et une activité anti-inflammatoire sur le tissu fonctionnel pulmonaire. Son effet est augmenté par le zinc.

Source : Le Parisien, par Yves Leroy
 

Covid-19 - "Avec les plantes oui, mais pas n’importe comment, ni avec n’importe quoi"

Attention à "la consommation massive et irréfléchie de compléments alimentaires, d'huiles essentielles, de "boosteurs" d'immunité et autant de cocktails dont les effets sont hypothétiques et la synergie douteuse", met en garde Thierry Thévenin, porte-parole du syndicat SIMPLES (regroupant une centaine de producteurs-cueilleurs de plantes médicinales).

Source : Alternative Santé, par Thierry Thévenin
 

Comment bien dormir pendant le confinement

74 % des adultes auraient des problèmes de sommeil, la moitié estimant qu'ils sont apparus avec le confinement, selon un sondage Ifop mené sur 1 004 personnes. Réveils fréquents, cauchemars terrifiants, endormissement difficile... Sylvie Royant-Parola, médecin du sommeil et présidente du réseau Morphée, conseille de :

Source : Le Point, par Johanna Amselem
 

Coronavirus : comment porter un masque correctement ?

On se dirige vers une généralisation du port du masque "grand public" en France. Mais encore faut-il savoir l'utiliser comme il faut !
1) Avant utilisation
- Se laver les mains avec du savon ou du gel hydroalcoolique.
- Mettre le masque de manière à ce qu’il couvre la bouche et le nez en limitant le vide au niveau du nez et du menton.
2) Pendant utilisation

Source : La Nutrition
 

L'être humain est responsable de l'émergence de nouveaux virus

Les interactions de l'homme avec la nature peuvent menacer la santé de l'humanité, selon une étude étatsunienne qui vient d'être publiée. Les scientifiques ont croisé les données de 142 virus zoonotiques, celles des mammifères hôtes potentiels et des espèces en voie d'extinction.

Source : Futura Sciences, par Julie Kern
 

Coronavirus : 5 façons de se rendre utile pendant le confinement

Préparer un repas pour les soignants, écrire une lettre à une personne âgée, faire un don à la recherche contre le Covid-19 ou autre, en tout 5 façons de se rendre utile…

Source : We Demain, par Sofio Colla
 

Les masques, même faits maison, protègent-ils du coronavirus ? Le débat démêlé en 8 points

Début avril, le gouvernement a opéré un virage à 180° en recommandant l'usage généralisé des masques, après avoir nié leur utilité pour le grand public.

Source : Le Monde, par William Audureau et Adrien Sénécat
 
Syndiquer le contenu