Les plantes qui renforcent notre immunité

Certaines plantes sont utiles pour renforcer le terrain immunitaire et gagnent à être associées aux probiotiques, aux produits de la ruche (dont la propolis) et/ou aux vitamines antioxydantes…
- L'échinacée : immunostimulante et anti-infectieuse.
- Le cyprès : antiviral puissant.
- Le sureau : antigrippal, anti-inflammatoire, expectorant.
- Le cassis : anti-inflammatoire, antioxydant.

Source : Santé Magazine
 

La cardamome : graines d'arôme

Elle donne une touche exotique aux plats qu'elle parfume dans lesquels elle se marie à merveille avec le curcuma et le gingembre. Digestive, antiseptique, analgésique, stimulante… Elle a des propriétés médicinales intéressantes.

Viesaineetzen.com - La cardamome : graines d'arôme

Originaire de la côte de Malabar, c'est l'une des épices les plus anciennes de l'Inde et du Sri Lanka. Elle voyage très tôt en Asie et au Moyen-Orient puis au Moyen-Âge vers l'Europe où elle entre notamment dans la recette du pain d'épices.

Publicité

En savoir plus

Conseillée par Hippocrate

En Inde, on s'en sert depuis toujours pour la cuisine et pour ses propriétés médicinales. C'est dans le sud du pays qu'on apprend à la domestiquer. En médecine ayurvédique, on l'utilise pour traiter les ulcères buccaux, les problèmes digestifs et la dépression.***

Pendant la période de l'Antiquité, elle est très appréciée des Égyptiens, des Grecs et des Romains. Mélangée à de la cire, on l'utilise comme dentifrice car elle a le pouvoir de rafraîchir l'haleine.
Hippocrate, le philosophe grec du 5e siècle avant J.C. considéré comme le père de la médecine occidentale, la conseille contre les difficultés respiratoires ou pour les accouchements.

Cousine du gingembre
C'est une cousine du gingembre, du curcuma et du galanga, tous de la famille des Zingibéracées.
Il s'agit d'une plante à rhizome (tige souterraine) dont on consomme les fruits : des gousses vertes qui deviennent couleur paille en séchant et qui contiennent des graines noires au fort pouvoir aromatique.

0,18 mg

de vitamine B2
dans 100 g de cardamome*


229 mg

de magnésium
dans 100 g de cardamome*


7,47 mg

de zinc
dans 100 g de cardamome*






L'hypnose à l'hôpital

Pose de péridurale, ablation de la thyroïde ou chirurgie du cerveau… On assiste depuis quelques années à un boom de l'hypnose dans les hôpitaux français et il est devenu rare qu'un centre antidouleur ne l'inclue pas dans son offre de soin !

Viesaineetzen.com - L'hypnose à l'hôpital

"On sait aujourd'hui qu'on ne soigne pas que le corps mais aussi l'esprit", explique Betty Mamane, journaliste scientifique*. "On envisage la médecine de manière beaucoup plus holistique. L'avantage de l'hypnose c'est que c'est assez rapide d'y plonger. Si l'on est volontaire, on peut le faire facilement."
Parfaitement admise par la médecine conventionnelle en tant que thérapie complémentaire, l'hypnose suscite de plus en plus de vocations chez les médecins généralistes mais aussi chez les soignants et les praticiens hospitaliers.

Publicité

En savoir plus

Hypnothérapeute : les bonnes formations

Betty Mamane insiste sur l'importance pour le patient de vérifier la formation de l'hypnothérapeute qu'il va consulter.
Elle conseille au soignant de se former auprès des organismes de référence, à la fois pour le sérieux des cursus et pour être ensuite reconnu par ses pairs.

Dans sa liste, elle cite :
- la Confédération Francophone d'Hypnose et des Thérapies Brèves,
- l'Institut Français d'Hypnose,
- la Société Française d'Hypnose,
- l'association Hypnocrate,
- le Syndicat National des Hypnothérapeutes.

Depuis une vingtaine d'années
Après les premiers pas d'Anton Mesmer, il y a deux siècles et demi, elle avait connu une vogue puis avait été reléguée dans l'occultisme ou le monde du spectacle. Depuis les années 1990, elle fait un retour en force.




Les cotons-tiges en plastique vont bientôt être interdits à la vente

Ils seront interdits à la vente aux particuliers à partir de 2020, conformément à la loi de 2016 sur la biodiversité. Seuls les biodégradables seront autorisés. En revanche ils pourront toujours être utilisés dans un cadre médical. Souvent jetés dans la cuvette des toilettes, les cotons-tiges en plastique font partie des déchets les plus présents dans les fleuves et dans les mers.

Source : 20 Minutes
 

Bouger pour ralentir le déclin cognitif

L'exercice physique régulier peut améliorer la mémoire des personnes atteintes de troubles cognitifs légers, selon le directeur du centre de recherche sur la maladie d’Alzheimer de la Mayo Clinic (États-Unis). Marche, course à pied, vélo… Les autorités internationales recommandent de pratiquer au minimum 150 minutes par semaine une activité modérée permettant de tenir une conversation.

Source : Le Figaro, par Anne-Laure Lebrun
 

Boire du thé tous les jours réduirait le risque de glaucome

74 % moins de risque de glaucome avec au minimum une tasse de thé par jour… C'est le résultat d'une étude états-unienne réalisée durant 12 mois auprès de 1 700 personnes âgées en moyenne de 55 ans. Le thé glacé et le thé déthéiné n'ont pas le même effet. Le café et le tabac sont déconseillés car ils augmentent la pression intraoculaire.

Source : Le Figaro
 

La prise soutenue d’ibuprofène impacte la santé des hommes

La prise prolongée de doses importantes d'ibuprofène, un antalgique anti-inflammatoire, aurait des effets négatifs sur la production de testostérone et de deux autres hormones testiculaires. Une étude franco-danoise vient d'observer ce phénomène auprès de 31 sportifs âgés de 18 à 35 ans dont la moitié avait pris de l’ibuprofène.

Source : Santé Magazine, par Elena Bizzotto
 

Êtes-vous capable de repérer une personne malade ?

Il serait possible de détecter des personnes malades seulement deux heures après leur infection, en regardant simplement leur visage. Des chercheurs suédois ont injecté à un groupe de volontaires de 16 personnes une dose de produit placebo et une dose de lipopolysaccharides (LPS) entraînant une forte réaction immunitaire et des symptômes pseudo-grippaux durant quelques heures.

Source : Futura Sciences
 

Nouveau Levothyrox : l'avis du spécialiste

Le nouveau Levothyrox ne comprend pas seulement du mannitol et de l'acide citrique, censés faciliter l'absorption du principe actif (lévothyroxine), mais aussi 5 autres excipients : farine de maïs, sel de sodium, hydroxybutylène toluée (BHT), gélatine et stéarate de magnésium. Chacune de ces substances peut poser problème à certaines personnes.

Source : La Nutrition, par Benoît Claeys
 

Contagion, vaccin, traitement… La grippe en 12 questions

Est-elle si contagieuse, le vaccin est-il efficace, faut-il la traiter avec des antibiotiques ? Le point en 12 questions : "Vrai" ou "Faux"…
- Les virus sont toujours les mêmes : faux. Il en existe plusieurs types et sous-types qui changent chaque année et qui, en plus, ont la capacité de muter facilement.

Source : Santé Magazine, par Sylvie Dellus
 
Syndiquer le contenu