Lancement officiel du logo nutritionnel à 5 couleurs

Il est facultatif. Le logo Nutriscore vient d'être mis en place officiellement le 31 octobre dernier par un arrêté ministériel. Six marques ont déjà décidé de l'adopter : Auchan, Leclerc, Intermarché, Fleury Michon, Danone et Mc Cain.

Source : Le Figaro , par Cécile Thibert
 

Régime sans gluten : pourquoi est-il si populaire ?

Dans la foulée des "people", Novak Djokovic, Lady Gaga ou Oprah Winfrey, les témoignages des convertis au "sans gluten" affluent : ils ont supprimé les pâtes et le pain et fini les maux de ventre, ballonnements, diarrhées, migraines, douleurs articulaires ou problèmes de peau !

Source : Le Figaro, par Anne Prigent
 

De nouveaux pictogrammes pour les femmes enceintes vont apparaître sur les boîtes de médicaments

Depuis le 17 octobre dernier, les risques de certains médicaments en période de grossesse sont signalés par des pictogrammes représentant une femme enceinte.

Source : Huffington Post
 

Cancer : la moitié des nouveaux médicaments n'apporteraient aucun bénéfice

57 % des anticancéreux mis sur le marché entre 2009 et 2013 dans l'Union Européenne n'apporteraient aucun bénéfice par rapport aux anciens traitements. C'est le verdict que vient de rendre une étude britannique après avoir évalué les 68 nouveaux traitements mis en place pendant la période quant à l'amélioration de la durée de vie et la qualité de vie des patients.

Source : Futura Sciences, par Marie-Céline Jacquier
 

La génération "no pilule" revendique une contraception sans souffrance, non polluante et égalitaire

Effets secondaires pénibles, envie d'une meilleure santé, refus d'ingérer des hormones de synthèse... Ce sont les trois raisons évoquées pour l'arrêt de la pilule contraceptive dans l'enquête de Sabrina Debusquat réalisée auprès de 3 600 femmes.

Source : Huffington Post, par Sabrina Debusquat
 

Comment les clichés sur les hommes et les femmes nuisent gravement à votre santé

Infarctus et autisme sous-diagnostiqués chez les femmes, ostéoporose et dépression sous-diagnostiquées chez les hommes… Dans un livre qui vient d'être publié, Catherine Vidal, neurobiologiste, et Muriel Salle, historienne, rappellent que les stéréotypes de genre biaisent les diagnostics.

Source : 20 Minutes, par Oihana Gabriel
 

Perturbateurs endocriniens : des gestes simples pour limiter son exposition

Notamment pour protéger les enfants et les femmes enceintes, quelques mesures simples contre les perturbateurs endocriniens :
- manger bio et limiter la consommation des poissons les plus pollués par les métaux lourds ;
- préférer les produits frais stockés dans le carton ou le verre, ou les surgelés ;
- ne pas réchauffer les aliments dans des contenants en plastique ;

Source : Le Figaro, par Aude Rambaud
 

Prix Nobel de médecine 2017 : l'horloge biologique à l'honneur

Ils ont isolé sur une mouche en 1984 un gène codant une protéine qui s'accumule dans la cellule la nuit et se dégrade le jour. Le gène a été baptisé "period", la protéine "PER". Puis en 1994 a été découvert un deuxième gène, "timeless" codant une protéine, "TIM", nécessaire à un rythme circadien normal.

Source : Futura Sciences, par Marie-Céline Jacquier
 

Les phtalates interfèrent sur le comportement des petits garçons

L'exposition des femmes enceintes à certains perturbateurs endocriniens est associée à des troubles du comportement des garçons de 3 à 5 ans. C'est ce que vient d'établir une étude de l'Inserm qui vient d'être publiée. Les travaux ont porté sur plus de 500 petits garçons dont les mères ont été recrutées enceintes entre 2003 et 2006.

Source : Le Monde, par Pascale Santi
 

Pour baisser la glycémie : les glucides en fin de repas, et une promenade juste après

30 % moins de sucre dans le sang avec des glucides consommés à la fin du repas plutôt qu'au début… C'est le résultat d'une nouvelle étude réalisée auprès de 16 personnes atteintes de diabète de type 2 ayant consommé le même repas pendant 3 jours dans un ordre différent :

Source : La Nutrition, par Juliette Pouyat
 
Syndiquer le contenu