Hypothyroïdie : 4 solutions naturelles pour réguler sa thyroïde

Le dérèglement de la thyroïde, fréquent chez la femme, peut entraîner fatigue, prise de poids, frilosité, chute de cheveux… Certains traitements naturels peuvent aider.

Source : Santé Magazine, par Laura Chatelain
 

Hyper-électrosensibilité : les solutions naturelles

Toujours controversée, l'hypersensibilité aux champs électromagnétiques commence à être reconnue par certains experts. Différents traitements, plus ou moins efficaces, sont aujourd'hui proposés…

Viesaineetzen.com - Hyper-électrosensibilité : les solutions naturelles

Nous vivons dans un brouillard électromagnétique permanent dont les sources sont à la fois les champs électriques naturels et les appareils créés par l'homme qui se sont multipliés depuis quelques décennies : lignes haute tension, antennes-relais, téléphones sans fil ou cellulaires, lumière artificielle, wi-fi, four à micro-ondes... Il est possible de réduire l'exposition à ces ondes mais quasiment impossible de la supprimer complètement (voir : Gérer les ondes chez soi).

Elle génère des troubles chez certaines personnes électrosensibles (voir : Les maladies des ondes, devenir électro-conscient). Il n'est pas toujours facile d'identifier ces troubles et encore moins de les traiter. D'autant que le phénomène est encore controversé et que peu de scientifiques se sont penchés sérieusement sur la question.

En savoir plus

Des cristaux de magnétite dans l'organisme

La présence de cristaux de magnétite (Fe304) dans l'organisme humain pourrait expliquer les troubles dont souffrent les électrosensibles. Ils sont situés dans le cerveau, au niveau des cervicales, sous les ongles des doigts et des orteils, dans le calcaneum (l'os du talon).

Selon Jean-Pierre Willem, ces cristaux auraient la faculté de se mettre en vibration sous l'influence des micro-ondes et pourraient engendrer des foyers irritatifs susceptibles à long terme de causer des troubles chez certaines personnes.




Un malade transmet la grippe même sans tousser

Il suffit qu'un malade respire et parle pour diffuser le virus autour de lui… Des chercheurs états-uniens ont demandé à environ 140 personnes atteintes de la grippe de respirer normalement pendant 30 minutes dans un dispositif collectant l'air environnant et de réciter trois fois l'alphabet à haute voix. Elles pouvaient si besoin tousser et éternuer.

Source : Le Figaro, par Damien Mascret
 

Temps pourri et luminothérapie : comment faire sa cure chez soi sans risque ?

Efficace pour trois patients sur quatre souffrant de dépression saisonnière, elle peut également avoir des effets sur les dépressions lourdes… La luminothérapie, qui consiste à s'exposer quotidiennement à une lumière artificielle blanche mimant celle du soleil, se développe de plus en plus. Les lampes sont devenues abordables : de 70 à 200 €.

Source : 20 Minutes, par Oihana Gabriel
 

Bikram yoga (hot yoga) : la chaleur apporte-t-elle des bénéfices supplémentaires ?

Aucun effet constaté sur le plan cardiovasculaire. C'est la conclusion d'une étude états-unienne réalisée auprès de 52 personnes de 40 à 60 ans, en bonne santé, réparties au hasard dans trois groupes. Le premier groupe pratiquait un cours de yoga Bikram de 90 minutes à 40,5°C, 3 fois par semaine pendant 12 semaines.

Source : Psychomédia
 

CRISPR-Cas9 : les ciseaux génétiques sont-ils dangereux ?

Des centaines de mutations inattendues ont été constatées chez des souris, à l'occasion d'une étude parue en 2017… Les états généraux de la bioéthique s'ouvrent en ce début 2018 et les ciseaux génétiques CRISPR-Cas9 vont être sur la sellette.

Source : Futura Sciences, par Marie-Céline Ray
 

À partir de quand faut-il considérer que l’on est addict au sexe ?

3 à 6 % de la population dont 80 % d'hommes auraient des comportements hypersexuels, selon Florence Thibaut, professeur en psychiatrie et chercheuse à l'Inserm. L'addiction au sexe ne relève pas d'une pratique sexuelle déviante (pédophilie, zoophilie ou agresseurs sexuels) mais d'une activité qui échappe au contrôle de la personne.

Source : Le Figaro, par Aline Richard
 

Tatouages: pourquoi ils peuvent être dangereux

15 % des Français sont tatoués (25 % chez les moins de 30 ans) mais, du fait des effets secondaires, les médecins sont de plus en plus sollicités pour des traitements au laser de dé-tatouage longs, douloureux, coûteux et parfois inefficaces. Le problème vient des pigments chimiques qui ont remplacé au fil du temps les pigments naturels qui vieillissaient mal.

Source : Le Figaro, par Claude Monneret
 

Les plantes qui renforcent notre immunité

Certaines plantes sont utiles pour renforcer le terrain immunitaire et gagnent à être associées aux probiotiques, aux produits de la ruche (dont la propolis) et/ou aux vitamines antioxydantes…
- L'échinacée : immunostimulante et anti-infectieuse.
- Le cyprès : antiviral puissant.
- Le sureau : antigrippal, anti-inflammatoire, expectorant.
- Le cassis : anti-inflammatoire, antioxydant.

Source : Santé Magazine
 

La cardamome : graines d'arôme

Elle donne une touche exotique aux plats qu'elle parfume dans lesquels elle se marie à merveille avec le curcuma et le gingembre. Digestive, antiseptique, analgésique, stimulante… Elle a des propriétés médicinales intéressantes.

Viesaineetzen.com - La cardamome : graines d'arôme

Originaire de la côte de Malabar, c'est l'une des épices les plus anciennes de l'Inde et du Sri Lanka. Elle voyage très tôt en Asie et au Moyen-Orient puis au Moyen-Âge vers l'Europe où elle entre notamment dans la recette du pain d'épices.

En savoir plus

Conseillée par Hippocrate

En Inde, on s'en sert depuis toujours pour la cuisine et pour ses propriétés médicinales. C'est dans le sud du pays qu'on apprend à la domestiquer. En médecine ayurvédique, on l'utilise pour traiter les ulcères buccaux, les problèmes digestifs et la dépression.***

Pendant la période de l'Antiquité, elle est très appréciée des Égyptiens, des Grecs et des Romains. Mélangée à de la cire, on l'utilise comme dentifrice car elle a le pouvoir de rafraîchir l'haleine.
Hippocrate, le philosophe grec du 5e siècle avant J.C. considéré comme le père de la médecine occidentale, la conseille contre les difficultés respiratoires ou pour les accouchements.

Cousine du gingembre
C'est une cousine du gingembre, du curcuma et du galanga, tous de la famille des Zingibéracées.
Il s'agit d'une plante à rhizome (tige souterraine) dont on consomme les fruits : des gousses vertes qui deviennent couleur paille en séchant et qui contiennent des graines noires au fort pouvoir aromatique.

0,18 mg

de vitamine B2
dans 100 g de cardamome*


229 mg

de magnésium
dans 100 g de cardamome*


7,47 mg

de zinc
dans 100 g de cardamome*




                
Syndiquer le contenu