SOS Eczéma !

Ça gratte, ça gratte ! 1 enfant sur 4 et 1 adulte sur 10 sont concernés. L'eczéma fait partie des maladies de la peau les plus fréquentes. Ses symptômes pourraient être améliorés par des soins à base de produits naturels et de bonnes habitudes de vie. Les conseils d'un aromathérapeute et d'une naturopathe…

Viesaineetzen.com - SOS Eczéma !

La peau devient sèche et rugueuse avec des lésions rouges, parfois des squames, des vésicules ou des croûtes, le tout accompagné d'une forte démangeaison. L'eczéma (ou dermatite) dit "atopique" correspond à une prédisposition génétique à faire des allergies en lien avec un système immunitaire très réactif.

En savoir plus

Bain à l'avoine

Les flocons d'avoine auraient des propriétés anti-inflammatoires et atténueraient les démangeaisons. L'eau d'avoine serait donc très efficace pour les peaux irritées en général et les cas d'eczéma en particulier*.

Il suffit de faire bouillir 1 litre d'eau puis d'y plonger une chaussette ou un petit sac en coton rempli de 150 g de flocons d'avoine et de laisser mijoter à petits bouillons pendant 10 minutes. On verse ensuite l'eau d'avoine infusée dans le bain ainsi que le sachet qui peut servir à frotter doucement la peau.

La pollution ou l'excès d'hygiène
Dans 90 % des cas, selon Julien Kaibeck, aromathérapeute, et Annie Casamayou, naturopathe, il apparaît avant l'âge de 5 ans et le plus souvent avant 18 mois*.




Troubles alimentaires : pourquoi ?

Boulimie, anorexie, hyperphagie, surpoids, orthorexie… La liste des troubles alimentaires est longue. Gérard Apfeldorfer, médecin psychiatre et psychothérapeute, tente d'expliquer les raisons qui nous conduisent à ces troubles.

Viesaineetzen.com - Troubles alimentaires : pourquoi ?

Notre organisme est ainsi conçu que, si l'on est à l'écoute de ses sensations de faim et de satiété et qu'on se nourrit guidé par son plaisir et son intuition, on parvient sans effort à rester à son poids d'équilibre (voir : L'équilibre alimentaire : manger plaisir, manger intuitif). Mais il arrive souvent que la machine se dérègle.
"Cela est dû essentiellement à trois raisons", explique Gérard Apfeldorfer*, médecin psychiatre et psychothérapeute, spécialiste des troubles alimentaires, lors d'une conférence organisée début avril par la Fondation Nestlé.

En savoir plus

Une thérapie alimentaire

En France, Gérard Apfeldorfer et le groupe de thérapeutes qu'il anime ont mis au point un travail sur trois axes :
- des exercices alimentaires comportementaux destinés à restaurer le contact avec ses sensations alimentaires ;
- un travail émotionnel, avec notamment la pratique de la méditation de pleine conscience, dans l'objectif de mieux tolérer ses émotions pour pouvoir les vivre sans avoir recours à la nourriture ;
- un travail de réconciliation avec son corps.

On essaie de prendre le contrôle
La première raison du dérèglement de l'équilibre alimentaire vient quand on essaie de prendre le contrôle d'un processus qui est censé être automatique.




Prévenir et soigner le mal de dos

Lumbago, sciatique, torticolis et autres dorsalgies, le mal de dos est de plus en plus répandu et, aujourd'hui, le plus souvent lié au stress. On dit que c'est le mal du siècle. Heureusement, de nombreuses pratiques thérapeutiques peuvent nous aider à le prévenir et à le soigner.

Viesaineetzen.com - Prévenir et soigner le mal de dos

Il s'agit d'un enjeu majeur en terme de santé publique. Les troubles musculo-squelettiques (TMS) représentaient en 2009 plus de 80 % des maladies professionnelles indemnisées. Parmi les TMS, lombalgies et cervicalgies sont les affections les plus fréquentes : 34 % des travailleurs déclarent souffrir de problèmes de dos*.
"J'ai de plus en plus de patients qui viennent me voir pour des problèmes de mal de dos", constate Vincent Arin Stocchetti**, ostéopathe et kinésithérapeute.

En savoir plus

D'où vient le mal de dos ?

Il y a trois types de causes :
- traumatiques : accident de la route, traumatisme sportif, faux mouvement ou petits chocs apparemment sans gravité ;
- rhumatologiques : usure ou dysfonctionnement d'une articulation (arthrose, hernie discale, scoliose, spondylolisthésis, rhumatismes inflammatoires et spondylarthrite ankylosante) ;
- idiopathiques : causes qui ne sont pas officiellement identifiées.

Ce sont les dorsalgies idiopathiques, sans doute dues au stress, qui sont le plus fréquemment rencontrées en cabinet, selon l'expérience de Vincent Arin Stocchetti**.




Les maladies liées à l'environnement

En matière de pollution, malheureusement, en France, nous dépassons souvent les seuils d'alerte, que ce soit pour l'air, l'eau ou l'alimentation. Quels sont les risques pour notre santé ? Comment faire pour s'en prémunir ? Le diagnostic de Dominique Belpomme, cancérologue et président de l'ARTAC (Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse)…

Viesaineetzen.com - Les maladies liées à l'environnement

Insuffisances respiratoires, cancers, maladies cardiovasculaires, Alzheimer, troubles de la fertilité… Pour Dominique Belpomme*, nous avons à faire à des maladies de société qui sont, pour l'essentiel, causées par la dégradation de notre environnement. L'homme est direct, ne brosse pas dans le sens du poil et préconise des solutions radicales dans le cadre de l'Appel de Paris qu'il a lancé en 2004.

En savoir plus

Recommandations pour la femme enceinte

Selon Dominique Belpomme, la femme enceinte ne doit jamais prendre de médicaments, sauf cas exceptionnel, jamais faire de vaccination ni de radiographie.
Dans le cadre de la prévention environnementale il conseille de manger bio, "ce qui présente l'avantage d'avoir plus d'antioxydants, pas de pesticides ni d'additifs alimentaires". Il faut également éviter de s'exposer à des champs électromagnétiques "car le fœtus y est extrêmement vulnérable" : les femmes enceintes ne doivent donc pas utiliser de portable ou le moins possible, sauf en cas d'urgence, et, si elles utilisent un ordinateur, elles doivent se protéger de la wi-fi.




Troubles de l'humeur : les solutions des MAC

Le mal-être ou la déprime sont des troubles de l'humeur très invalidants. Neuro-nutrition, acupuncture, phytothérapie ou autre… Le traitement le plus efficace se trouve souvent du côté des médecines alternatives et complémentaires (MAC).

Viesaineetzen.com - Troubles de l'humeur : les solutions des MAC

En dehors de la dépression grave qu'il ne faut pas hésiter à traiter avec l'association des antidépresseurs et de la psychothérapie (voir : Dépression, déprime : les antidépresseurs, c'est pas automatique), il y a toute une série de troubles de l'humeur (mal-être, déprime…) qui seraient mieux pris en charge par les médecines alternatives et complémentaires (MAC). C'était l'objet des 31e Rencontres des MAC à l'Hôpital Tenon.

En savoir plus

Des plantes contre la déprime

Pour Danielle Roux, les plantes intéressantes  contre la déprime sont :
- le millepertuis : un équivalent des antidépresseurs ;
- le safran : très cher et très recherché, son huile essentielle (HE) a "une action dans le traitement de la dépression et des troubles sexuels liés à l'utilisation d'antidépresseurs" ;
- griffonia simplicifolia : contre la boulimie ;
- la gentiane jaune : contre l'anorexie.

Des plantes complémentaires :
- l'aubépine : a un effet bêtabloquant ;
- l'orpin rose : améliore les fonctions cognitives, la mémoire et la concentration.

En aromathérapie, "l'HE de camomille noble a un effet relaxant et peut diminuer les blocages liés au stress". Danielle Roux cite également l'HE d'ylang ylang et de néroli.
Elle utilise également Tilia Tomentosa comme anxiolytique pour le syndrome anxieux de l'enfant.

La première protection : dans notre assiette
Une fois de plus, c'est le fameux régime méditerranéen qui est la référence en la matière.




Dépression, déprime : les antidépresseurs, c'est pas automatique

La France est le pays où l'on consomme le plus d'antidépresseurs par habitant. Le problème, c'est que beaucoup de personnes en dépression majeure ne sont pas traitées et d'autres le sont alors qu'elles ne devraient pas…

Viesaineetzen.com - Les antidépresseurs, c'est pas automatique

"Au troisième rang des maladies invalidantes derrière le cancer et les maladies cardio-vasculaires, la dépression majeure, selon l'OMS, risque de passer au deuxième rang en 2020. C'est en France aujourd'hui la première cause du nombre de journées d'arrêts de travail." David Gourion, psychiatre, donne la dimension de l'enjeu à l'occasion des 31e Rencontres des Médecines Alternatives et Complémentaires à l'Hôpital Tenon.

En savoir plus

Les symptômes de la dépression sévère

Pour Michel Lejoyeux, "il n'y a pas de petite ou de grande dépression. Il y a dépression ou pas."

Les quatre symptômes qui font la différence sont :
- le désintérêt, la perte de l'envie ;
- le ralentissement physique et psychique ;
- les troubles du sommeil et de l'appétit, la fatigue ;
- la perte de l'estime de soi, le sentiment de culpabilité.

Au médecin ensuite, sur les mêmes symptômes, de faire la différence avec une hypothyroïdie, un début de diabète ou de maladie d'Alzheimer, des troubles bipolaires, une surconsommation d'alcool, une tristesse chronique, ou une dépression post-partum (chez la mère après la naissance d'un enfant)…
"Il n'y a pas de détermination génétique sur la maladie dépressive."

Consommation d'antidépresseurs : le paradoxe
Et pourtant, "bien que nous soyons le pays qui consomme le plus d'antidépresseurs par habitant, nous sommes également le pays où les déprimés sont le moins traités. Du reste, on a des statistiques de suicides en augmentation, c'est aujourd'hui la principale cause de mortalité avant 40 ans", déplore Michel Lejoyeux, chef de service de psychiatrie et d'addictologie à Bichat-Beaujon.




Prévenir les troubles hivernaux avec l'homéopathie

Rhumes, bronchites, angines et le moral dans les chaussettes… Les petits désagréments de l'hiver, ça n'est pas une fatalité ! Il suffit d'y penser avant et de s'y préparer. Les conseils de médecins homéopathes…

Viesaineetzen.com - Prévenir les troubles hivernaux

En automne, hiver et début de printemps, froid et humidité sont propices aux affections virales (rhume, bronchite, angine etc.). Les troubles anxieux et les syndromes dépressifs sont également fréquents, selon Frédéric Voirin*, médecin généraliste homéopathe, "parce qu'on vit plus enfermés et que le manque de luminosité a un effet négatif sur notre métabolisme, du fait de son action sur notre production de mélatonine et sérotonine."

En savoir plus

Homéopathie, mode d'emploi

Comment prendre les granules ?
L'ancienne règle selon laquelle il faudrait être à jeun pour prendre de l'homéopathie n'est plus préconisée. Pour Frédéric Voirin : "il suffit d'avoir une bouche propre et neutre de goût".

L'homéopathie pour les bébés ?
Il n'y a pas de posologie à adapter selon l'âge de l'enfant : même les bébés peuvent prendre une dose, quitte a fractionner la prise.

Des effets négatifs si l'on prend plusieurs médicaments homéopathiques ?
Pas de problème, il n'y a pas d'interaction médicamenteuse en homéopathie.

Déterminer la hauteur de la dilution ?
Cela dépend des informations données par le patient au moment de l'interrogatoire ou récoltées par le médecin au moment de l'examen clinique. Plus on aura des informations qui montrent une sensibilité au médicament, plus on va monter la hauteur de la dilution.

Le contrôle technique de la rentrée
Pour cette raison, Frédéric Voirin conseille dès la rentrée de consulter son médecin pour faire un point de santé.
"Ce n'est pas une consultation qui est si fréquente et c'est dommage". Selon lui, sont concernés en priorité : les enfants, les actifs qui ne peuvent pas se permettre de manquer le travail et les séniors.




Comment trouver sa voix

Chanter, parler, crier… La voix est un outil de communication qui en dit sur nous bien plus qu’on le voudrait. Quelques exercices peuvent nous permettre de l'accorder au diapason de nos états intérieurs...

Viesaineetzen.com - Comment trouver sa voix

Tremblement, souffle coupé, aigus plus prononcés, les sons que nous prononçons et notre manière de le faire trahissent ce que nous ressentons (voir encadré).

En savoir plus

Comment ça marche

L’élément essentiel de la voix est le souffle : au moment de l’inspiration, le diaphragme, muscle situé sous la cage thoracique, se contracte et permet aux poumons de se remplir d’air. C’est ce souffle qui, lorsqu’il est expiré, fait vibrer les cordes vocales.

Logées dans le larynx, ces cordes vocales réagissent à la pression de l’air en s’ouvrant et en se fermant. Mais pour que notre voix prenne forme, il lui faut une caisse de résonance, rôle joué par les fosses nasales, la bouche et le pharynx. Cette caisse agit comme un amplificateur et nous permet de créer des sons identifiables en langage par des voyelles et des consonnes. Par la longueur des cordes vocales, la configuration de la glotte, du larynx, elle donne une couleur unique à notre voix, qu’on appelle aussi "timbre".

Sous le coup d’une émotion le cerveau va élaborer différents messages via les neurotransmetteurs qui, eux, agissent sur le larynx. Une perturbation au niveau du souffle en entraîne une autre au niveau des vibrations, ce qui va se répercuter au niveau de la caisse de résonance.

Sous le coup de la colère
Des chercheurs français se sont penchés sur le rôle de la qualité de la voix dans la simulation des émotions. "Nous avons demandé à trois acteurs de simuler la colère, la surprise, la joie et la tristesse", explique Cédric Gendrot, chercheur et auteur de cette étude. Résultats : la modification de la qualité de la voix est très significative pour la colère.

110 db

le niveau sonore
d'un cri
de bébé
(60 db = conversation humaine)****


125 Hz

la fréquence moyenne
des cordes vocales
pour un homme
(210 Hz pour une femme)*****


21 mm

longueur moyenne
d'une corde vocale
chez l’homme
(15 mm chez la femme)*****






Le cancer et les médecines complémentaires

En France, environ les deux tiers* des patients atteints de cancer choisissent de se faire accompagner par des médecines complémentaires : homéopathie, phytothérapie, acupuncture, ostéopathie… Les hôpitaux proposent de plus en plus souvent des protocoles incluant ces approches. Que peut-on en attendre ?

Viesaineetzen.com - Le cancer et les médecines complémentaires

Sur les 360 000 nouveaux cas de cancer diagnostiqués par an en France, plus de la moitié des patients vivent au-delà de l'année.
Parmi eux 52 % survivent au-delà de cinq ans. Selon le docteur Florian Scotté, praticien hospitalier au service d'oncologie médicale de l'Hôpital Européen Georges Pompidou, ces bons résultats seraient dus non seulement à l'amélioration des traitements anticancéreux (avec notamment les thérapies ciblées) mais aussi à l'amélioration de l'accompagnement du patient dans le cadre de ce qu'on appelle les soins oncologiques de support (voir encadré).

L'intérêt des médecines alternatives et complémentaires (MAC) dans cet accompagnement était le sujet cette année des 30e Rencontres de l'Hôpital Tenon, organisées comme chaque année par Serge Rafal, médecin généraliste attaché à l'hôpital Tenon.

En savoir plus

SOS : Soins Oncologiques de Support

Selon l'AFSOS (voir ci-dessous), il s'agit de l’ensemble des soins et soutiens nécessaires aux personnes malades, parallèlement aux traitements spécifiques, lorsqu’il y en a, tout au long des maladies graves.

Cette approche globale de la personne malade suppose que l’ensemble des acteurs de soins impliqués en cancérologie prenne en compte la dimension des soins de support dans la prise en charge de leurs patients, y compris en terme de continuité des soins.

Le projet de soins vise donc à assurer la meilleure qualité de vie possible aux patients, sur les plans physique, psychologique et social, en prenant en compte la diversité de leurs besoins, ceux de leur entourage et ce quels que soient leurs lieux de soins.

Les soins de support ne sont pas une nouvelle spécialité mais se définissent comme une organisation coordonnée de différentes compétences impliquées conjointement aux soins spécifiques oncologiques dans la prise en charge des malades.

Il s'agit donc d'un accompagnement général qui comprend aussi bien les médecines complémentaires que le dispositif d'annonce au début de la maladie, la psycho-oncologie, la nutrition, l'activité physique…

Pour désigner les médecines complémentaires, les textes de loi parlent de PNCAVT (Pratiques Non Conventionnelles À Visée Thérapeutique).

Le phénomène n'est plus marginal
Le nombre de patients atteints de cancer ayant recours aux MAC est difficile à déterminer, notamment car de nombreuses personnes le font sans en parler à leur médecin référent, "ce qui peut poser des problèmes graves", précise Florian Scotté. Selon les sources, le chiffre varie entre un et deux tiers des patients en traitement. Dans les deux cas on constate qu'il ne s'agit pas d'un phénomène marginal.




La force des émotions

On sait maintenant de manière certaine qu'elles conditionnent notre état de santé. À travers le stress de notre quotidien ou les événements tragiques exceptionnels que nous sommes parfois amenés à vivre, nous avons tout intérêt à connaître et reconnaître nos émotions ainsi qu'à trouver le moyen de les gérer.

Viesaineetzen.com - La force des émotions

Ce n'est pas une découverte qui date d'hier, l'idée d'une unité du corps et de l'esprit se trouve dans la pensée d'Hippocrate, d'Aristote et de Platon.

En savoir plus

Traiter ses émotions par les MAC

Les médecines alternatives et complémentaires (MAC) ont des propositions pour aider à gérer ses émotions. En voici quelques exemples :

- en homéopathie, le Gelsemium est un des grands remèdes contre l'émotivité soudaine, le trac, l'angoisse avant un examen ou un entretien d'embauche*** ;

- certaines plantes peuvent apporter un soulagement : aubépine, houblon, basilic, mélisse, passiflore, tilleul, angélique ; des préparations à base de bourgeons ou de jeunes pousses de plantes (gemmothérapie) : figuier, romarin, séquoia*** ;

- en aromathérapie, les huiles essentielles de : mandarinier (Citrus reticulata), camomille noble (chamaemelum nobile) ou ylang ylang (cananga odorata)**** ;

- les 38 Fleurs du docteur Bach préparées par décoction ou macération solaire, diluées à dose infinitésimale comme en homéopathie, pourraient transformer nos émotions négatives en émotions positives et nous remettre en résonance avec notre être profond**.

La psychosomatisation
Le terme de psychosomatisation apparaît au début du 19e siècle et au 20e siècle la notion se répand chez de nombreux cliniciens. Dès les années 1930, pour Franz Alexander, médecin et psychanalyste américain d'origine hongroise, "théoriquement toute maladie est psychosomatique, puisque les facteurs émotionnels influencent tous les processus physiologiques par l’intermédiaire des voies nerveuses et humorales."


                
Syndiquer le contenu