Le radis, racine de santé

Il y en a de (presque) toutes les couleurs et on peut en manger toute l'année… Le radis est facile à déguster cru, en entrée, mais il peut faire aussi l'objet d'un plat plus élaboré. Il a des vertus dépuratives intéressantes et aurait un effet anticancer.

Viesaineetzen.com - Le radis, racine de santé

Originaire d'Asie ou du Proche Orient, il est cultivé en Chine et en Égypte depuis plus des millénaires. On lui prête de nombreuses propriétés médicinales. Apprécié des Grecs et des Romains, il n'arrive en France qu'au 16e siècle. Il faut attendre le 18e siècle pour voir l'apparition du petit radis rond et rouge qu'on connaît aujourd'hui.

En savoir plus

Cure de printemps

Aux changements de saison, notamment au printemps, ou en cas de sensation d’engorgement, une cure de 10 à 20 jours serait très efficace pour aider la fonction du foie**.

On peut utiliser des ampoules qu'on trouve dans le commerce ou préparer le jus soi-même : laver et éplucher un radis noir bio, le couper en rondelles, le passer dans une centrifugeuse ou un blender et verser le jus dans une bouteille à conserver ensuite au réfrigérateur.
Prendre 10 ml chaque matin à jeun pendant 20 jours. Si le goût est trop fort, ajouter de l’eau ou du jus de fruit.

Cousin du chou
C'est un cousin du raifort, du cresson, des choux, des navets, de la roquette, tous de la famille des brassicacées (anciennement crucifères).

114 mg

de vitamine C
pour 100 g de radis noir cru***


105 mg

de calcium
pour 100 g de radis noir cru***


554 mg

de potassium
pour 100 g de radis noir cru***






Chicorées : frisée, scarole, pain-de-sucre… Des salades toute l'année !

Ses feuilles sont légères, fraîches et nous font de merveilleuses salades : frisée, scarole, pain-de-sucre, Trévise… Sa racine est à l'origine d'une boisson qui est l'amie du petit déjeuner. Riche en antioxydants, la chicorée est l'alliée de notre santé.

Viesaineetzen.com - Chicorées : frisée, scarole, pain-de-sucre…

Originaire de l’Europe, du centre de la Russie et de l’ouest de l’Asie, on trouve des restes de chicorée dans les feux des hommes préhistoriques. Elle fait partie dans l'Antiquité des plantes médicinales répertoriées par les Égyptiens. Elle est connue chez les Grecs et les Romains. Le mot vient du latin "cichoreum", dérivé du grec "kikhorion".
Plus tard, elle figure dans le "Capitulaire de Villis" de Charlemagne, parmi les plantes médicinales qui doivent être présentes dans les jardins des châteaux forts.

En savoir plus

Chicorée : la boisson

La variété à racine est utilisée dans l'Antiquité par les Grecs et les Romains qui la grillent et en font une boisson réputée pour ses propriétés apéritives et digestives. Ils s'en servent pour soigner les blessures, grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, et pour réguler les troubles digestifs.

Au début du 19e siècle, pendant le blocus continental qui empêche l’importation de sucre et de café, Napoléon favorise le développement de la chicorée afin de remplacer le café.

Des études récentes montrent qu'une consommation de 30 cl de chicorée par jour pourrait prévenir les thromboses et l'inflammation. Cette propriété serait due à la présence dans la racine de la plante de composés phénoliques et d'inuline, un glucide de la famille des fructanes*.

Cousine du tournesol
Les chicorées sont cousines des laitues, de l'artichaut, du chardon, du tournesol, du salsifis et du topinambour, tous de la famille des Astéracées.

36 mg

de vitamine C
pour 100 g de salade sans assaisonnement**


16 mg

de calcium
pour 100 g de salade sans assaisonnement**


33 mg

de vitamine B9
pour 100 g de salade sans assaisonnement**






Laitue, batavia, romaine, feuille de chêne… Des salades fraîcheur !

Elle peut accompagner tous les plats, être en décor ou en garniture et c'est toujours une pause fraîcheur dans un repas. La laitue, avec ses nombreuses variétés (batavia, romaine, feuille de chêne, sucrine…), est riche en antioxydants et fait partie des aliments santé à consommer sans modération.

Viesaineetzen.com - Laitue, batavia, romaine, feuille de chêne…

Originaire de l'est de la Méditerranée et de l'Asie occidentale, la laitue commence à être cultivée il y a 6 500 ans en Perse, puis en Egypte. Elle est alors utilisée pour ses vertus médicinales et l'huile comestible qu'on tire de ses graines.
Elle est très appréciée des Grecs et des Romains qui la consomme déjà crue avec de la vinaigrette, coutume que nous n'adopterons chez nous qu'au XVIe siècle.

En savoir plus

Symbole de fécondité

Du latin "lactuca" dérivé de "lac", lait, le mot fait référence à la consistance laiteuse de sa sève.

C'est cette consistance, ressemblant à la semence humaine, qui a amené les Égyptiens à considérer la laitue comme aphrodisiaque et à l'associer à Min, dieu de la fertilité et de la reproduction.

Les différentes variétés
De la famille des astéracées, c'est une cousine de la chicorée, du pissenlit, du chardon, de la marguerite…

13

kcal pour 100 g


37 mg

de calcium pour 100 g


1,5 %

de fibres






La bette, légume de mars

Tonique et rafraîchissante, la bette fait partie des légumes oubliés qu'on redécouvre aujourd'hui tant son goût est délicat. Deux légumes en un avec ses feuilles et ses côtes, elle est riche en antioxydants et regorge d'éléments nutritifs…

Vie saine et zen - La bette, légume de mars

Bette ou blette, également nommée poirée ou jotte, elle est originaire du bassin méditerranéen et connue depuis la préhistoire.
Pendant l'antiquité, les grecs et les romains en sont friands.
Au Moyen-âge elle est l'ingrédient principal d'une soupe populaire, la porée.
Son nom apparaît dans la langue française au XIIIe siècle, venu du latin "beta".

Les différentes variétés
Elle a un ancêtre commun avec la betterave dont elle est très proche. De la famille des chénopodiacées, c'est aussi une cousine de l'épinard, du quinoa et de la salicorne.
On consomme la feuille de la plante, composée d'une partie verte et de la tige appelée côte ou carde qui, selon les variétés, peut être de couleurs différentes : blanche, rouge ou jaune.

21

kcal pour 100 g


81 mg

de magnésium pour 100 g


1 %

de fibres






L'oignon : légume, aromate et condiment

Il donne de la saveur à une grande diversité de sauces et de plats. Sa soupe est un classique des dîners tardifs. C'est un des légumes les plus consommés au monde et ses composés lui confèrent des propriétés bénéfiques pour la santé…

Vie saine et zen - L'oignon : légume, aromate et condiment

Originaire d'Asie centrale, c'est sans doute un des légumes les plus anciennement cultivés. Il est connu pour ses vertus thérapeutiques depuis plus de 5 000 ans en Egypte, puis en Grèce et à Rome.
C'est au Moyen-âge qu'il devient populaire dans nos régions. Dans les pays d'Europe du nord et de l'est, c'est même un pilier de l'alimentation.

Son nom apparaît au XIIIe siècle dans la langue française. Le mot "ognon" qui deviendra "oignon", vient du latin "unio", uni, car contrairement à la plupart des autres plantes cousines son bulbe ne se divise pas.

En savoir plus

Le baron d'Oignon

À la cour des Valois, le maître de cérémonie était le baron d'Oignon. Il organisait le protocole et s'adressait aux seigneurs : "Messieurs, serrez vos rangs !". Ceux-ci se moquaient bien des rangs d'Oignon
L'expression est restée. "Se mettre en rangs d'oignons" n'a pas grand-chose à voir avec l'alignement des potagers.

Différentes variétés
Il fait partie de la famille des alliacées comme l'ail, l'échalote, la ciboulette, le poireau…
On consomme la racine de la plante qui se présente sous forme de bulbe composé de feuilles s'enveloppant les unes dans les autres.

34 kcal

pour 100 g


2,1 %

de fibres


7 mg

de vitamine C pour 100 g






Le cresson, légume de mai

Il a du piquant en salade, il rehausse un potage de printemps et en plus il fait partie des aliments qui réduirait les risques de cancer. Décidément, le cresson a tout pour plaire...

Vie saine et zen - Le cresson, légume de mai

Originaire du Moyen-Orient, on le consomme depuis des siècles, notamment pour ses vertus médicinales. Hippocrate, le père de la médecine, aurait choisi en 400 av. JC d'implanter son premier hôpital non loin d'un ruisseau pour pouvoir y récolter le cresson le plus frais possible pour soigner ses malades.

À l'origine de nombreuses légendes
Pour certains, le mot viendrait du franc "kresso", rampant ; pour d'autres, du bas latin "crissonus" de "crescere", croître, en référence à la rapidité avec laquelle il pousse.

En savoir plus

Mariage heureux

En Grande-Bretagne, la croyance populaire, d'après Scott Cunningham, dit que, pour connaître le caractère de son futur mari, une jeune fille peut semer le 24 mars une ligne de cresson et une ligne de laitue.
Si la laitue pousse en premier, il sera de caractère doux et conciliant, mais si c'est le cresson, il sera exigeant et parfois violent.

Dès le Moyen-Âge, il est utilisé couramment dans la cuisine. En France, il faut attendre le XVIIe siècle pour qu'on commence à le cultiver. Vers le début du XIXe siècle l'apparition de la culture en cressonnière permet de développer largement sa consommation.

17

kcal pour 100g


160

mg de calcium pour 100g


2 %

de fibres






L'oseille, légume d'avril

Pour accompagner le poisson, elle n'a pas son pareil. Riche en antioxydants, vitamines et oligo-éléments, elle a de multiples vertus pour notre santé…

Vie saine et zen - L'oseille : légume d'avril

Originaire d'Asie septentrionale et d'Europe, on la consomme depuis l'Antiquité, notamment comme plante médicinale pour ses propriétés digestives. Elle est par exemple très appréciée en Égypte où les médecins l'utilisent pour soigner les problèmes gastriques du Pharaon.

Dès le Moyen Âge, on repère ses vertus susceptibles d'empêcher le scorbut et c'est à cette époque qu'on commence à l'introduire dans la cuisine.

En savoir plus

Du grec "oxalis"

Du grec "oxalis", le vieux français la nomme "osille", mais on l'appelle aussi "surelle" ou "surette" (en anglais "sorrel").

Différentes variétés
De la famille des polygonacées (genre Rumex), elle est cousine de la rhubarbe ou du sarrasin, mais elle ressemble à l'épinard, avec l'acidité en plus.

24 kcal

pour 100 g


3 %

de fibres


125 mg

de vitamine C pour 100 g






La courgette, légume de mai

Facile d'usage, la courgette se prête à de multiples préparations gourmandes. Pleine de vitamines et de minéraux, elle est intéressante pour ses antioxydants.

Vie saine et zen, La courgette, légume de mai

Elle est domestiquée depuis 9 000 ou 10 000 ans dans le nord du Mexique, puis se développe rapidement dans toute l'Amérique du Nord.
Comme les autres cucurbitacées, elle voyage à partir du XVIe siècle grâce aux Portugais qui l'implantent en Afrique et en Asie. Elle arrive en Europe par l'Empire Ottoman et les Balkans.

En savoir plus

Petite courge

Le mot "courgette" est un diminutif de "courge" venant du latin cucurbita qui donne aussi en français le mot "gourde".
"Courge" ou "gourde" c'est ainsi qu'on appelle indifféremment les calebasses en France jusqu'au XVIIIe siècle.
Ce n'est qu'au XIXe que le mot "courge" s'impose pour désigner les différentes variétés de courges actuelles.

Elle ne fait son apparition en France qu'au début du XXe siècle et devient l'emblème de la cuisine du Midi.

Différentes variétés
Elle fait partie de la famille des "Cucurbita pepo" qui comprend également la citrouille, le pâtisson, le patidou, la courge "spaghetti"...
Du point de vue botanique, c'est un fruit qui est récolté bien avant sa maturité.

15

kcal pour 100 g


1,5 %

de fibres alimentaires


95 %

d’eau






La fraise, fruit de mai

La fraise arrive en mai sur nos marchés encore bien dégarnis en fruits de production locale. Lorsqu'elle ne provient pas de productions industrielles, elle regorge de plein bonnes choses : vitamines, minéraux et antioxydants. À croquer nature ou cuisinée, la fraise est le fruit qui sent l'été !…

Vie saine et zen, La fraise, fruit de mai

Son nom vient du latin populaire "fraga" désignant le fruit uniquement connu à l'époque sous sa forme sauvage. "Fraga" vient de "fragare", sentir bon, embaumer, qui a donné également "fragrance" en français. Sous l'influence de "framboise", le mot prend sa terminaison "-se".

En savoir plus

Frézier ramène sa fraise

On trouve la fraise au Néolithique aussi bien en Europe, qu'en Asie ou en Amérique. Ses vertus thérapeutiques sont déjà connues des Romains, et au Moyen-Âge on la considère comme une sorte de panacée.

Au XVIe siècle arrivent en France de grosses fraises venues de Virginie, au nord-est des Etats-Unis. Puis au XVIIIe siècle, un homme au nom prédestiné, Amédée-François Frézier, rapporte du Chili une variété qu'il introduit au Jardin Royal (qui deviendra le Jardin des Plantes à la Révolution) ainsi que dans la région de Plougastel, en Bretagne.
Le croisement entre cette "blanche du Chili" et le fraisier de Virginie donne naissance à la plupart des variétés à gros fruits cultivées depuis.

La culture de la fraise se généralise au XIXe siècle et l'on dénombre aujourd'hui plus de 600 variétés.

Différentes variétés
La plante est un proche parent des rosiers, des pêchers ou des pommiers. La fraise que l'on mange n'est pas un fruit au sens botanique mais la fleur qui prend une consistance charnue. Ce sont les petits grains (akènes) sur sa surface qui constituent le fruit de la plante et qui produisent une hormone permettant à la chair de prendre du volume.

35 kcal

pour
100 g


3,8 kg

de fraises chaque seconde sont consommés en France


60 mg

de vitamine C
pour 100g






La rhubarbe, fruit d'avril

Considérée comme légume par les botanistes, la rhubarbe a été classée officiellement dans les fruits par les douanes de New-York car elle est utilisée principalement en dessert.
Délicieuse en compote ou en tarte, elle est très riche en fibres alimentaires, en vitamine K et en calcium…

Vie saine et zen, La rhubarbe, fruit d'avril

Originaire d'Asie où on l'utilise comme plante médicinale depuis près de 5000 ans, ses premières utilisations alimentaires datent du XVIIe siècle, notamment en Angleterre où on la surnomme "pieplant" car elle sert essentiellement à faire des tartes.

En savoir plus

En boisson

Elle est à la base de boissons rafraîchissantes : jus, nectar, limonade, bière à la rhubarbe… Elle aromatise aussi des thés et entre dans la composition de tisanes.

Le vin de rhubarbe se marie à merveille avec les poissons et les fruits de mer ainsi qu'avec les plats exotiques... Il existe du mousseux, des apéritifs, de l'alcool de rhubarbe. En Italie, le Zucca Rabarbaro, un apéritif très apprécié à base de rhubarbe était jadis réputé pour ses bienfaits sur le foie.

La rhubarbe est désignée en grec ancien par le mot "Rha". Les romains la nomment "rheum barbarum", plante barbare de la Volga, puis "rheubarbarum" qui devient en français "reubarbe" à partir du Moyen-âge, puis "rhubarbe" vers la fin du XVIe siècle.

Différentes variétés
Seule la tige de ce légume-fruit est comestible. Les feuilles contiennent une substance toxique, l'acide oxalique.

15 kcal

pour 100 g


74 %

de fibres alimentaires


12 mg

de Vitamine C pour 100 g




                
Syndiquer le contenu