L'eutonie : bien doser son tonus

Méthode de relaxation et de prise de conscience du corps, l'eutonie est encore peu connue. Musiciens, danseurs, sportifs, jardiniers ou bricoleurs du dimanche, personnes plus ou moins handicapées… Nombreux sont les gens qui voient leur vie transformée grâce à cette pratique inventée par l'allemande Gerda Alexander au siècle dernier.

Viesaineetzen.com - L'eutonie : bien doser son tonus

Ça se passe au 23e étage d'une tour du 13e arrondissement de Paris. Nicole Barrot, professeur d'Eutonie Gerda Alexander, me reçoit dans un grand séjour d'appartement démeublé. Quatre couvertures sont disposées sur le sol. Pour ce cours de découverte, je suis accompagné par trois autres élèves aguerris. Nahuel et Catherine ont sept années de pratique, Louise vingt !

En savoir plus

Trouver un cours d'eutonie

Il y a en France une cinquantaine de professeurs en activité.
Pour trouver un cours d'eutonie, il suffit d'aller sur le site :
- soit de l'AFEGA (Association Française d’Eutonie Gerda Alexander)
- soit de l'Institut d'Eutonie.

"En France la formation se fait sur Paris, elle est étalée sur 4 ans", explique Dominque Duliège. "En culture générale il y a de l'anatomie, de la physiologie, de la psychologie, de la pédagogie. L'essentiel est la pratique de l'eutonie. À l'arrivée on obtient un diplôme de professeur d'Eutonie Gerda Alexander." (Ce diplôme n'est pas reconnu par l'État.)

Prise de conscience du corps
Pas de tenue particulière, il suffit de quitter ses chaussures et le cas échéant sa ceinture ou sa cravate, un pantalon un peu souple suffit.
Le thème du cours est : l'espace. Nous commençons par rester debout et observer comment le corps se place : les genoux se plient-ils légèrement ou non, les épaules sont-elles relâchées ou non… ?




Le Qi Gong thérapeutique

L'idée qu'un travail corporel et énergétique comme le Qi Gong puisse avoir des effets bénéfiques sur la santé commence à faire son chemin en France. Il faut dire que de plus en plus d'études scientifiques prouvent son efficacité…

Viesaineetzen.com - Le Qi Gong thérapeutique

Dans la médecine traditionnelle chinoise, à côté de l'acupuncture, de la phytothérapie et des massages Tui Na, le Qi Gong thérapeutique est une branche à part entière qui commence seulement à émerger en France (voir : La médecine chinoise en France ; Le Tui Na, massage traditionnel chinois).

En savoir plus

Le Qi Gong c'est quoi ?

"Le Qi Gong recouvre de nombreuses techniques qui relèvent de la physiologie énergétique de la médecine traditionnelle chinoise, comme dans l'acupuncture", explique Dominique Casaÿs.

Trois niveaux de travail associés :
- le travail sur le corps, "qui permet de faire circuler l'énergie partout dans le corps, d'entretenir son fonctionnement, de travailler sur l'enracinement, l'axe du corps, la souplesse, de fluidifier tous les échanges…"
- le travail du souffle : "ce sont à la fois des exercices respiratoires et tout un travail associé à la respiration pour diriger l'énergie dans différentes parties du corps, par exemple sur le trajet d'un méridien d'énergie ou vers une partie du corps, faire descendre l'énergie, la faire monter, la faire rentrer, la faire sortir, travailler vis-à-vis d'un organe…"
- le travail de l'esprit, "la conscience, l'intention, le sens : on éveille toutes les perceptions du corps, on donne des intentions au mouvement, on peut aussi associer des couleurs, des images par exemple de la nature."

Le Qi Gong : une révolution ?
Yves Réquéna se souvient d'une soutenance de thèse sur les effets thérapeutiques du Qi Gong, dans le cadre d'une spécialisation d'acupuncture à Marseille en 1984. La jeune élève avait inclus dans sa thèse les premières publications scientifiques chinoises.
"Un des grands patrons de l'époque lui avait dit : "mademoiselle, si tout ce que vous dites est vrai, c'est une révolution !" Cette phrase est restée gravée dans ma mémoire parce qu'effectivement, le Qi Gong c'est une révolution. Il s'agit d'améliorer sa santé, faire de la prévention avec son corps, avec ses mouvements, avec sa respiration sans l'aide de personne ni d'aucun médicament."

Travail de l'énergie
"Le Qi Gong c'est l'éducation à reprendre conscience et contrôle de son corps et de son esprit", explique Yves Réquéna*, médecin, directeur et fondateur de l'Institut européen de Qi Gong.




Cette année, je commence le Pilates

La "gym des stars en douceur", lit-on dans la presse féminine. Et si la méthode Pilates était le secret pour obtenir un corps de rêve, modelé et musclé comme les acteurs hollywoodiens ? Mmmh…

Vie Saine et Zen, Cette année, je commence le Pilates

Direction : la salle de Pilates la plus proche de chez moi ! J'y rencontre Christine Meyst, responsable d'Élément, centre fondé par Carol Polakoff, une des pionnières de la méthode Pilates à Paris.
Elle m'explique la philosophie générale de la méthode : réveiller et renforcer notre état physique en prenant conscience de l’existence des muscles profonds du corps qui protègent et renforcent les articulations. Fastoche ?

En savoir plus

Pourquoi "Pilates" ?

Joseph Pilates est né en Allemagne en 1880. C’est lorsqu’il travaillait dans un hôpital en Angleterre, durant la Première Guerre mondiale, qu’il a inventé un système d’exercices pour les patients immobilisés, en fixant des ressorts à des lits.
Les puristes prononcent "pilatesse".

Le pilates c'est bon pour tout le monde
A priori, oui ! L'âge des élèves va de 14 à 85 ans. Et les personnes atteintes de pathologies trouvent là une des méthodes les plus accessibles. Certaines sont même dirigées vers le centre par des kinés qui la recommande en relais d'un traitement de rééducation.
Plutôt qu'une gymnastique douce, le Pilates serait une "méthode douce".




Cette année, je commence le Yoga

Je ne suis pas souple, je n'arrive pas à me détendre, je fuis les mystiques et les sectes comme la peste. Pourtant parmi mes bonnes résolutions de cette rentrée, j'envisage de commencer le Yoga. Est-ce que je fais le bon choix ? J'ai posé la question à Cyrus, directeur technique national auprès de la Fédération Française de Hatha Yoga.

Vie saine et zen Cette année, je commence le Yoga

Cyrus est formel : si je recherche un bien-être physique, si je veux chasser la fatigue, le stress ou remédier à des soucis de santé, je ne me suis pas trompé de discipline. Le yoga induit un changement de rythme, ce qui engendre un flux énergétique plus calme, plus posé. Il apporte une meilleure connaissance de soi et il a un aspect rééquilibrant.

En savoir plus

Contre les troubles du sommeil

Certaines postures de Yoga ont une action souveraine contre les troubles du sommeil.
Mais il vaut mieux en faire l'apprentissage sous le contrôle d'un professeur avant de les essayer chez soi.

Se réintérioriser
Dans notre vie d'aujourd'hui, on est happé par la vie extérieure, on ignore complètement le monde intérieur.
Exemple : on est incapable de discerner à quoi correspond psychologiquement une tension musculaire qui apparaît quelque part. Très peu de gens savent observer cela. D'après Cyrus, le yoga permettrait de rééquilibrer notre relation avec ce monde inconnu qu'est nous-même.




Cette année, je reprends une activité physique !

Vous êtes comme moi ? Ça fait des années qu’invariablement, à chaque sortie de l’été, je me le promets, craché juré : je reprends le sport !
Mais comment faire ? Quel sport pratiquer ? Comment gérer ma forme actuelle aux antipodes de celle d’il y a vingt ans ? Pratiquer dans mon coin ou m’inscrire dans une structure ? Et la compétition ? Les horaires, les transports ?…
Les conseils de Bruno Le Natur, kinésithérapeute spécialiste du sport de haut niveau.

Vie saine et zen - Cette année, je reprends une activité physique !

Vous êtes comme moi ? Ça fait des années qu’invariablement, à chaque sortie de l’été, je me le promets, craché juré : je reprends le sport !
Mais comment faire ? Quel sport pratiquer ? Comment gérer ma forme actuelle aux antipodes de celle d’il y a vingt ans ? Pratiquer dans mon coin ou m’inscrire dans une structure ? Et la compétition ? Les horaires, les transports ?… Les conseils de Bruno Le Natur, kinésithérapeute spécialiste du sport de haut niveau.

Au moment de reprendre une activité physique, de nombreuses questions semblent rendre le passage à l'acte impraticable. Généralement nous remettons à l’année prochaine. Mais non cette fois-ci, c'est la bonne ! Alors voici quelques conseils pratiques.

71 %

de français pratiquent
au moins une activité sportive


18 millions

de français font du vélo,
(première discipline en France)


82 %

des arts martiaux se pratiquent
au moins une fois par semaine




                
Syndiquer le contenu