Peut-on bronzer zen ?

Il n'est pas sûr que "toast attitude" rime avec "zen attitude" ! Alors faut-il rester enfermé tout l'été ou ne sortir qu'enduit d'écran total des pieds à la tête ? Sûrement pas. Nous avons besoin du soleil et de ses nombreux bienfaits, notamment son impact sur la synthèse de la vitamine D.

Vie saine et zen, Peut-on bronzer zen ?

"Tout beau et tout bronzé", c'était la norme dans la seconde moitié du 20e siècle. Autour des années 2000 un vent de panique a soufflé quand on a découvert les risques du soleil notamment quant aux cancers de la peau. Depuis quelques années, les professionnels de santé pondèrent leur approche.

Publicité

En savoir plus

Bien manger pour mieux bronzer

Du fait de leur pouvoir anti-oxydant, certains aliments peuvent avoir une action photoprotectrice si l'on en consomme régulièrement.

C'est le cas des aliments riches en flavonoïdes (catéchines et épicathéchines) : cacao, thé vert, raisin, vin rouge, framboises, cassis, haricots rouges...

C'est aussi le cas des aliments riches en caroténoïdes (bêta-carotène, lycopène, lutéine et zéanxanthine), qui donnent aux fruits et légumes une couleur jaune, orange ou rouge : carotte, pêche, melon, tomate, pamplemousse, mangue, goyave, patate douce, citrouille, maïs, jaune d'oeuf mais aussi petits pois, chou vert, brocoli et épinards (leurs pigments jaunes ou rouges sont cachés par la chlorophylle).

La vitamine E peut agir avec l’aide d’autres antioxydants. On en trouve notamment dans : l'huile de germe de blé, de carthame, de tournesol, les amandes, les noisettes, les noix de pin, les graines de tournesol…

Les acides gras oméga-3 jouent un rôle indispensable pour nourrir la peau et maintenir son élasticité. On en trouve dans : les poissons gras (sardines, anchois, maquereaux, saumon…) et les huiles de colza, de camelin, de noix…

Coups de soleil, vieillissement, allergies, cancers
Les rayonnements ultraviolets (UVA et UVB) sont les principaux facteurs de risques du soleil. Les UVB s'arrêtent dans la couche superficielle de l'épiderme et sont responsables des coups de soleil. Les UVA pénètrent en profondeur jusqu'au derme, ils sont à l'origine des allergies, de l'apparition des rides et du vieillissement prématuré de la peau.




SOS Coups de soleil !

Compte tenu des risques pour la peau, il faudrait absolument éviter d'attraper des coups de soleil. Mais si, malgré les précautions d'usage, on se retrouve couleur écrevisse, il existe heureusement des remèdes naturels efficaces…

Viesaineetzen.com - SOS Coups de soleil !

Tout le monde est concerné par les coups de soleil... Même les personnes à la peau mate ou noire qui mettent, certes, plus de temps à en attraper, mais qui ne doivent pas moins prendre des précautions en cas d'exposition prolongée !

Publicité

En savoir plus

Choisir sa crème solaire

L’indice de protection (IP) ou le facteur de protection solaire (FPS) permet de calculer la durée additionnelle de temps où l'on peut résister au soleil avant que la peau ne commence à brûler. Par exemple, si l'on brûle au bout de 20 minutes sans crème solaire, un indice 15 procure une protection maximale de 15 fois 20 minutes, c'est-à-dire 5 heures.

Les allégations portées sur les étiquettes des crèmes solaires ont beaucoup évolué. Finies les mentions "Écran total" et "Protection totale" qui induisaient en erreur les consommateurs : aucun produit solaire n'offre une protection totale contre les rayonnements UV.

Aujourd'hui, la plupart des produits existant sur le marché protègent bien contre les UVA et les UVB. Dans son dernier test sur les crèmes solaires, la revue de consommateurs Que Choisir a mis en tête, sur le critère dominant de la protection contre les UVA et UVB, mais aussi sur celui de la présence d'allergènes et de perturbateurs endocriniens :
- La Roche Posay (Anthelios spray application facile 30),
- Vichy (Capital soleil spray 30),
- Mixa (Lait solaire tolérance optimale 30).
(Source : Que Choisir n°516)

Prudence ! L'utilisation d'une crème à fort indice de protection peut induire des comportements à risque car l'utilisateur se sent facilement dispensé de renouveler l'application.




Des produits naturels pour notre peau

Pour prendre soin de nous, nous sommes de plus en plus nombreux à refuser de nous appliquer sur le visage et sur le corps des composés chimiques à l'innocuité douteuse. On préférera des produits naturels, certifiés bio. Et pourquoi pas les faire soi-même à la maison ?

Viesaineetzen.com - Des produits naturels pour notre peau

 Il y a la crainte des effets néfastes des adjuvants, des colorants et des tensioactifs. Il y a aussi le refus d'un marketing particulièrement présent dans la cosmétique et qui fait singulièrement grimper la facture…

Publicité

En savoir plus

À faire soi-même

Voici quelques recettes simples à faire à la maison.

- Crème hydratante pour Elle et Lui : verser dans une coupelle un peu d'huile végétale (argan, jojoba, germe de blé, onagre…) et l'équivalent d'une noisette de gel d'aloe vera (on en trouve en tube en pharmacie ou dans les magasins bio, voir L’aloès, la reine des plantes) ; mélanger avec le doigt ; appliquer sur la peau, cette crème sera absorbée instantanément grâce à l'aloe vera.

- Pour Lui, lotion après-rasage pour les peaux sensibles : 25 ml de gel d'aloe vera, 20 ml d'eau florale d'achillée, de camomille ou d'hamamélis, 5 ml de glycérine (en pharmacie), 20 gouttes d'huile essentielle de lavande ou lavandin. Verser l'eau florale dans un flacon, ajouter le gel, agiter, ajouter la glycérine, l'huile essentielle, secouer énergiquement.

Pour celles ou ceux qui veulent transformer leur cuisine en laboratoire d'alchimiste, de nombreux livres donnent des recettes de produits de beauté à faire soi-même, mais aussi des sites web :
- Faire ses cosmétiques bio
- Créer vos produits naturels
- Tout faire soi-même
- My Cosmetik

Slow cosmétique
Julien Kaibeck*, aromathérapeute, parle en la matière de "Slow cosmétique".




Un beau jardin économe en eau

L'eau devient une denrée rare. Nous commençons à nous rendre compte que la protéger sera un des grands défis du 21e siècle. Il faut donc éviter de la gaspiller, ce qui n'empêche pas d'avoir un jardin magnifique grâce à quelques trucs simples et de bon sens…

Viesaineetzen.com - Un beau jardin économe en eau

C'est une certitude, nous allons passer de l'ère de l'eau abondante à l'ère de l'eau rare. D'où l'importance de réduire sa consommation jusque dans nos jardins.

Publicité

En savoir plus

Des plantes peu gourmandes en eau

Fleurs et arbustes : lilas, pivoines, pavots, roses, euphorbes, iris, sédums, céraistes, lavatères, érigérons, hélicrysums, hémérocalles, asters d'automne, stachys, centaurées, molènes…
On peut choisir également les espèces méditerranéennes (ciste, lavande, sauge, origan, romarin, chèvrefeuille…) mais elles n'aiment pas l'humidité en hiver : il faut bien drainer le sol, voire ajouter du sable et du gravier dans le trou de plantation.

Légumes : pomme de terre, radis, navet, betterave, carotte, asperge, topinambour, ail, oignon, échalote, pourpier, batavia…
Les légumes des pays chauds sont aussi adaptés : tomate, courgette, aubergine, poivron, haricot…

Bien connaître son jardin
Il faut d'abord repérer de quelle genre de terre on dispose. Pour cela il suffit de creuser un trou de 50 cm de profondeur et d'en observer les parois : humide ou sèche, grasse ou friable… ?

L'exposition du jardin est également fondamentale, notamment pour localiser ses plantations en les protégeant du soleil et des vents dominants.




Le soleil nous fait de l'effet

Quand les beaux jours arrivent, nous ressentons tous un besoin physique de soleil. Mais les médecins nous alertent : les expositions abusives peuvent conduire à de sérieux désagréments, voire un cancer de la peau… Et pour les lampes solaires ? Pas mieux.

Vie saine et zen, Le soleil nous fait de l'effet

Le soleil imprime le rythme de nos cycles biologiques. Il joue un rôle important dans notre équilibre psychique, influe sur notre humeur et notre sommeil.

Publicité

En savoir plus

UVA, UVB et tumeurs malignes

Rayons UVB : causent le rougissement de la peau, rendent la couche cutanée superficielle plus fragile.
Rayons UVA : occasionnent des dommages en profondeur dans le derme, là où se trouvent le collagène et l'élastine.

Résultat :
- des marques apparentes, plus particulièrement au visage et aux mains. C'est ce qu'on appelle le photovieillissement, qui peut marquer le visage et la peau et donner un âge apparent plus important plus que l'âge réel.

- et parfois des tumeurs malignes.
Carcinomes, rarement mortels, surtout causés par des expositions fréquentes et continues au soleil.
Mélanomes, plutôt provoqués par des expositions intenses et de courte durée, surtout celles qui sont à l'origine des coups de soleil ; 75% des décès causés par le cancer de la peau. Diagnostiqués suffisamment tôt, ils peuvent être traités avec succès.

Soleil : source de vitamine D, utile pour l'organisme
Sous l'effet des rayons ultraviolets, l'organisme synthétise directement la vitamine D par l'intermédiaire de la peau. C'est une vitamine essentielle pour la santé des os et des dents car elle régularise le taux de calcium dans l'organisme.

La capacité à absorber ou à synthétiser la vitamine D diminue avec l’âge. On estime qu’un adulte sur sept souffrirait de carence.

3

fois plus de mélanomes aujourd'hui qu'il y a vingt ans


50 à 70 %

des cancers de la peau sont directement liés à une surexposition aux rayons UVA et UVB


80 %

des dommages sur la peau provoqués par le soleil se produisent avant l'âge de 18 ans




                
Syndiquer le contenu