Thérapie alimentaire : repenser les kilos

Plutôt que s’engager dans un énième régime en sachant qu'on s'expose à l'inévitable effet yo-yo, pourquoi ne pas tenter une thérapie alimentaire ? Basée sur une prise en compte de la part de psychologie dans l’alimentation, cette méthode n’implique aucune frustration puisqu’elle n’interdit aucun aliment. Elle vise simplement à nous réconcilier avec nous-mêmes avant de perdre du poids.

Viesaineetzen.com - Thérapie alimentaire : repenser les kilos

Certains ont des problèmes d’obésité, d’autres se sous-alimentent, d’autres encore n’ont que quelques kilos superflus ; mais tous ont en commun de souffrir à cause de leur poids (Voir : Troubles alimentaires : pourquoi ?). Afin d’aider ces personnes à appliquer l’adage "un esprit sain dans un corps sain", la thérapie alimentaire ou psycho-nutrition associe une réflexion thérapeutique à des conseils nutritionnels.

En savoir plus

Trouver un professionnel en thérapie alimentaire

La spécialité de thérapeute alimentaire n’est pas encore reconnue en France. Néanmoins, les nutritionnistes, psychiatres et psychologues qui font de la psycho-nutrition ont suivi une formation spécifique.

Le site de l’association G.R.O.S., le Groupe de Réflexion sur l’Obésité et le Surpoids, oriente le public vers l’un de ces professionnels.

Le lien entre alimentation et émotion
En mangeant, certaines personnes traduisent leurs émotions.




Troubles alimentaires : pourquoi ?

Boulimie, anorexie, hyperphagie, surpoids, orthorexie… La liste des troubles alimentaires est longue. Gérard Apfeldorfer, médecin psychiatre et psychothérapeute, tente d'expliquer les raisons qui nous conduisent à ces troubles.

Viesaineetzen.com - Troubles alimentaires : pourquoi ?

Notre organisme est ainsi conçu que, si l'on est à l'écoute de ses sensations de faim et de satiété et qu'on se nourrit guidé par son plaisir et son intuition, on parvient sans effort à rester à son poids d'équilibre (voir : L'équilibre alimentaire : manger plaisir, manger intuitif). Mais il arrive souvent que la machine se dérègle.
"Cela est dû essentiellement à trois raisons", explique Gérard Apfeldorfer*, médecin psychiatre et psychothérapeute, spécialiste des troubles alimentaires, lors d'une conférence organisée début avril par la Fondation Nestlé.

En savoir plus

Une thérapie alimentaire

En France, Gérard Apfeldorfer et le groupe de thérapeutes qu'il anime ont mis au point un travail sur trois axes :
- des exercices alimentaires comportementaux destinés à restaurer le contact avec ses sensations alimentaires ;
- un travail émotionnel, avec notamment la pratique de la méditation de pleine conscience, dans l'objectif de mieux tolérer ses émotions pour pouvoir les vivre sans avoir recours à la nourriture ;
- un travail de réconciliation avec son corps.

On essaie de prendre le contrôle
La première raison du dérèglement de l'équilibre alimentaire vient quand on essaie de prendre le contrôle d'un processus qui est censé être automatique.




L'équilibre alimentaire : manger plaisir, manger intuitif

Nous ne savons pas toujours écouter les messages simples de notre corps : la faim, la satiété, les envies de tel ou tel aliment. Si nous voulons trouver notre poids d'équilibre, il faut arrêter d'être dans le contrôle, nous laisser guider par le plaisir et faire confiance à notre intuition.

Viesaineetzen.com - L'équilibre alimentaire : manger plaisir, manger intuitif

"Dans la morale de notre époque, la sexualité n'est plus un péché mais c'est le plaisir de manger qui est devenu obscène", observe Gérard Apfeldorfer*, médecin psychiatre et psychothérapeute, spécialiste des troubles alimentaires, à l'occasion d'une conférence organisée début avril par la Fondation Nestlé. "En réalité, le péché serait plutôt la gloutonnerie, et non le plaisir de manger qui est quelque chose de physiologique et nécessaire."

En savoir plus

Revoir l'éducation des enfants

Selon Gérard Apfeldorfer, on fait aujourd'hui avec les enfants exactement le contraire de ce qu'il faudrait faire.
"On est en train de les "diététiser", les embrigader dans une morale alimentaire."
Il faudrait plutôt, selon lui, les éduquer à écouter leurs sensations alimentaires.
"On pourrait faire une autre politique de la prévention de l'obésité. Cela amènerait les parents à des conduites opposées aux conduites actuelles. Ils diraient à leurs enfants : "si tu n'as plus faim tu t'arrêtes, ne finis surtout pas ton assiette" ou "si tu as très faim entre les repas tu prends un petit en-cas"".

Des mécanismes de régulation physiologique
On sait depuis longtemps que le siège de la faim et de la satiété dans le cerveau se situe dans l'hypothalamus. On a découvert récemment une finesse du mécanisme : un système hédonique, qui gère le plaisir de manger.




7 règles d'or pour mincir durablement

De plus en plus d'experts dénoncent cette croyance selon laquelle on pourrait perdre 5 à 10 kilos rapidement sans conséquences pour la santé.
Fini les régimes privatifs qui provoquent l'effet yo-yo ! On peut trouver le poids dans lequel on se sent bien grâce à un équilibre alimentaire sur la durée…

Viesaineetzen.com - 7 règles d'or pour mincir durablement

Pour Lylian Le Goff, médecin environnementaliste, expert en alimentation et Laurence Salomon, naturopathe, Chef du restaurant Nature & Saveurs à Annecy, il est tout à fait possible d'envisager un programme bon et naturel pour mincir durablement.

En savoir plus

Les risques des régimes hyperprotéinés

Lorsqu'on suit un régime hyperprotéiné on aurait :
- un risque de mortalité supérieur de 23 % au reste de la population,
- un risque de crise cardiaque supérieur de 14 %,
- un risque de décès par cancer supérieur de 28 %.

Ce sont les conclusions d'une étude américaine publiée en 2010 dans la revue Annals of Internal Medecine et réalisée auprès de 130 000 personnes suivies pendant 20 ans.

1. Réduire les produits carnés
"Manger trop de protéines carnées c'est s'exposer à consommer trop de graisses saturées avec des conséquences en termes de maladies cardiovasculaires et indirectement de certains cancers", précise Lylian Le Goff.
Il faut donc diversifier ses apports de protéines, réduire la viande au profit du poisson et des associations de céréales et de légumineuses.

70 %

de notre poids
est fait d'eau


35 grammes

quantité quotidienne maximum
conseillée pour les sucres raffinés


2/3

de la ration de protéines
doit venir des œufs, du lait, des végétaux






Et si les régimes faisaient grossir ?

Ils font régulièrement la une des magazines féminins, surtout à l'approche de l'été. C'est l'époque des régimes minceur de tous poils…
Problème : ils marchent au mieux à court terme. À moyen et long terme, ils font prendre du poids et peuvent même être nocifs. Peut-être faudrait-il retrouver simplement un équilibre alimentaire ?

Vie Saine et Zen, régimes faisaient grossir

"Les petits kilos en trop, j'en fais mon affaire : un petit régime et hop ! Partis." Quelle est la tendance de l'année qui va nous permettre d'atteindre notre objectif ? Formule hyperprotéinée, dissociée, détoxifiante… ?

Les régimes minceur privatifs
Ils reposent tous sur le même principe : bannir un certain type d'aliments pendant une période restrictive, puis le réintroduire progressivement dans une période de stabilisation.

5,6 kg

c'est le poids que les Françaises souhaitent perdre en moyenne


47 %

des Françaises ayant un poids médicalement normal souhaitent maigrir


90 %

des personnes reprennent leurs kilos perdus dans les 5 ans suivant leur régime




                
Syndiquer le contenu