n/a
n/a

Mycoses : traiter avec des huiles essentielles

Ces infections, dues à différents champignons microscopiques, sont localisées dans des endroits variés. Les mycoses peuvent être bénignes ou graves, aigues ou chroniques… Les huiles essentielles sont particulièrement indiquées dans leur traitement.

Viesaineetzen.com - Mycoses : traiter avec des huiles essentielles

On rencontre de plus en plus fréquemment ces infections causées par un champignon microscopique (voir encadré).
Les mycoses sont favorisées par la prise de certains médicaments (antibiotiques, chimiothérapie, traitements corticoïdes ou immunosuppresseurs). Elles touchent souvent les personnes souffrant d’un déficit immunitaire, en particulier les prématurés, les femmes enceintes, les personnes âgées, les malades du sida… Certains facteurs peuvent également jouer un rôle important dans son apparition : une alimentation mal équilibrée, le stress…

En savoir plus

En cause : des petits champignons

Les responsables des mycoses sont de minuscules champignons.
"Ceux que l'on rencontre le plus souvent sont des Candida. Ils provoquent des candidoses qui font partie des mycoses", explique Christophe Moyon. "Il y a d'autres agents en cause, comme les dermatophytes ou les trichophytons… Les Candida vivent notamment dans notre microbiote intestinal, sous forme de levure, en symbiose avec notre organisme. C'est comme un écosystème : à l'équilibre tout va bien et lorsqu'il y a déséquilibre, ils peuvent devenir pathogènes. Dans ce cas-là, le Candida change de forme. De levure, il se transforme en mycélium, des filaments qui présentent la particularité de pouvoir pénétrer à travers la barrière intestinale… L'immunité va alors se trouver complètement perturbée."

"Le Candida a une capacité de dissémination extrêmement importante", ajoute Alina Moyon. "Il perturbe la muqueuse intestinale qui devient plus perméable à d'autres molécules toxiques, d'où des intolérances, des allergies, des carences…"




Ayurveda, les trois profils : Vata, Pitta, Kapha

En ayurveda, le dosage des trois doshas ou humeurs, Vata, Pitta, Kapha, permet d'identifier la constitution qui est propre à chacun. L'objectif est de rétablir l'équilibre de ces doshas grâce à une hygiène de vie et des pratiques adaptées…

Viesaineetzen.com - Ayurveda, les trois profils : Vata, Pitta, Kapha

La médecine ayurvédique prend en compte l'être humain dans sa globalité, à la recherche d'un équilibre entre sa dimension corporelle, mentale et spirituelle (voir : L'Ayurveda, la médecine indienne traditionnelle).
Plusieurs techniques sont à la disposition du pratiquant : postures de yoga (asanas), respiration (pranayamas), méditation (dhyanas), rituels quotidiens (dincharyas), massages, alimentation (voir : Bien-être et âyurveda), plantes médicinales… Mais le programme indiqué est différent pour chacun et dépend de la constitution de la personne.

En savoir plus

Les profils Vata, Pitta, Kapha

Vata : morphologie mince, nature anxieuse
"Les Vata sont habités par le vent, l’énergie. Cela se traduit par un métabolisme rapide, avec une respiration et un rythme cardiaque soutenus ou encore un transit qui ne permet pas l’assimilation, d’où la maigreur du corps. Ils sont hyperactifs, nerveux et anxieux, voir insomniaques. Ils dorment peu, aiment travailler la nuit. Ils ont des problèmes de sécheresse cutanée, ou de façon interne comme de l’arthrite, sur le système nerveux ou encore les intestins. Ces grands anxieux sont abondamment générés par notre société moderne. Dans mes consultations, je vois beaucoup de prédominance Vata."

Pitta : morphologie entre-deux, nature passionnelle
"Les Pitta sont habités par le feu, d’où leur comportement défini en fonction de leurs émotions et sentiments. Ils ont un terrain inflammatoire assez fort d’où des problèmes d'infection au niveau de la peau et du sang, une facilité à attraper des maladies virales ou bactériennes, un métabolisme propice à la fermentation. Ce sont des passionnés et passionnels, pouvant passer d’un état en apparence calme à des excès de colère ou de rage. Ils peuvent être haineux, rancuniers, souvent dans l'excès d'un point de vue émotionnel."

Kapha : morphologie généreuse, nature placide
"Les Kapha sont habités par un mucus important, mélange de l’eau et de la terre. Ce mucus ralentit l’évacuation des fluides, mais aussi la digestion d’où une assimilation plus forte et le fait qu’ils grossissent très facilement. Cette masse qui se prend dans les tissus des os, muscle et gras apporte une lourdeur de corps, qui s’accompagne d’une lourdeur d’esprit. Ils aiment le calme, la tranquillité, faire des balades en forêt, rester chez soi, méditer, dormir longtemps, ne pas bouger. Ils peuvent développer des défauts comme le fait d’être envieux et possessifs."

Trois doshas dosés différemment
Cette constitution peut être évaluée en fonction du dosage de trois doshas : Vata, Pitta, Kapha.




Le cumin : l'épice de la digestion

Il est utilisé comme épice dans toutes les cuisines du monde. Ses vertus sont reconnues notamment pour les ballonnements, les brûlures d'estomac, les spasmes intestinaux.

Viesaineetzen.com - Le cumin : l'épice de la digestion

Originaire du Turkestan, le cumin est présent depuis des millénaires dans le bassin méditerranéen (voir encadré). Il arrive en Europe à l'époque chrétienne et fait partie des plantes recommandées par Charlemagne dans les domaines royaux. La cuisine du Moyen-Âge en fait grand usage.

En savoir plus

Drogue et monnaie

Le mot vient du latin "cuminum", dérivé du grec "kuminon".

Le cumin est utilisé en Égypte il y a au moins 5 000 ans : les tombeaux pharaoniques sont parsemés de graines de cumin.
Dans l'Antiquité on l'utilise comme plante médicinale et il entre dans la composition de nombreuses drogues. Certains textes anciens attestent qu'il sert également de monnaie d'échange.
Au Moyen-Âge, il est censé éloigner les sorts et les mauvais esprits. 

Cousin du persil
C'est un cousin du cerfeuil, du persil, de la coriandre, de l'aneth mais aussi du fenouil, tous de la famille des Apiacées (ou Ombellifères).
On en consomme les fruits séchés, entiers ou moulus.

Il ne faut pas le confondre avec le cumin noir ou le carvi (appelé également cumin des prés) qui sont des plantes différentes.

762 μg

de bêta-caroténe
dans 100 g de graines de cumin****


366 mg

de magnésium
dans 100 g de graines de cumin****


499 mg

de phosphore
dans 100 g de graines de cumin****






Guérir avec le magnétisme

Magnétiseurs, guérisseurs… Ils travaillent au grand jour et sont même parfois sollicités par des professionnels de santé. Nombreux sont les témoignages quant à l'efficacité de leurs interventions.

Viesaineetzen.com - Guérir avec le magnétisme

L'utilisation du magnétisme sur le corps humain fait partie de traditions millénaires, partout sur la planète. C'est le cas notamment de la médecine traditionnelle chinoise (voir : La médecine chinoise en France), de l'âyurveda (voir : L'âyurveda, la médecine indienne traditionnelle), du chamanisme (voir : Le chamanisme en occident, un outil de développement personnel)…

"Les pratiques sont assez similaires mais chacun les habille en fonction de sa culture et de ses croyances", explique Nathalie Julien, scientifique de formation, praticienne de massage et toucher énergétique*.

En savoir plus

Expérimenter soi-même

Nous aurions tous un don de magnétiseur dont nous nous serions coupé. Alors pourquoi pas expérimenter des choses très simples ?

"Verser sa nourriture dans un bol, mettre ses mains autour et la charger pour soi… On retrouve ce simple geste dans toutes les traditions."
Selon Nathalie julien, à chaque fois qu'on met les mains quelque part, on y met notre énergie. C'est le cas pour les plantes, par exemple : le fait d'avoir la "main verte".
"Quand on fait notre nourriture avec nos mains, on l'adapte à notre énergie. J'ai remarqué aussi que quand je lave mes vêtements à la main, notamment avec des matières naturelles comme le lin, j'accorde le vêtement à mon énergie. Quand je le porte, je sens la différence."

Pour expérimenter directement les sensations du magnétisme, Nathalie Julien conseille un exercice simple : se frotter les mains l'une contre l'autre, puis les tenir légèrement écartées paume l'une vers l'autre, jusqu'à sentir l'énergie entre les mains.
"Les gens ressentent soit de la chaleur, soit du picotement dans les doigts. En électronique, j'ai beaucoup travaillé sur les antennes. La paume de la main se comporte comme une boucle et émet un champ magnétique. Elle va avoir tendance à calmer. Les doigts, comme un fil, émettent un champ électrique. Ils vont plutôt stimuler. Il s'agit de reprendre contact avec nos mains. Une fois que l'énergie est là, ça donne envie de continuer, d'en faire quelque chose."  

Des "coupeurs de feu" dans les hôpitaux
Chez nous, ces pratiques ont toujours été présentes en milieu rural, plus discrètes dans les villes. Nathalie Julien cite l'exemple du général De Gaulle qui se faisait soigner par un magnétiseur. "Il en parle dans ses mémoires mais, de son temps, ça se faisait en cachette."




Le chamanisme en occident : un outil de développement personnel

Il existe ou a existé un peu partout dans le monde. Il est de retour en occident sous une forme plus moderne. Voie de développement personnel, le chamanisme nous apprend à rétablir le lien avec la nature et sa dimension énergétique.

Viesaineetzen.com - Chamanisme en occident : outil de développement personnel

Depuis quelques années, il est devenu très tendance de faire des stages d'initiation au chamanisme dans la campagne française ou même de s'embarquer pour la Mongolie ou le Pérou ! Au départ, la promesse est de renouer avec la nature et d'entrer en contact avec une technique de soins énergétiques.

En savoir plus

Trouver un bon chaman

"Comme pour trouver un bon thérapeute, un bon cours de yoga ou de méditation, le mieux c'est de marcher à l'intuition", conseille Arnaud Riou. "On peut discuter avec la personne en question pour savoir quel est son parcours, quels outils elle utilise. Le chamanisme se développe fortement depuis quelques années. Il y a beaucoup de gens qui ne sont pas officiellement chamans mais qui pourtant peuvent nous aider à développer des qualités chamaniques."

On ne s'autoproclame pas chaman. "Dans toutes les traditions, ce sont les anciens qui observent et disent que quelqu'un a le potentiel pour être chaman. À partir de là commence une éducation, un apprentissage qui dure des années."

Maintenir le lien avec le vivant
"Le chamanisme est l'art de maintenir le lien avec le vivant. Il y a une forte proximité avec l'écologie. L'attrait des occidentaux vers le chamanisme est proportionnel à la distance qu'on a créée avec la terre dans les dernières décennies", explique Arnaud Riou, auteur, coach et conférencier, spécialiste du chamanisme*.




Se passer du plastique

Pour rester en bonne santé, préserver l'environnement, produire moins de déchets et économiser les ressources, nous devons apprendre petit à petit à nous passer du plastique.

Viesaineetzen.com - Se passer du plastique

Il est partout ! Nous sommes cernés par le plastique, omniprésent dans notre vie : brosses à dent, interrupteurs, téléphones, jouets, vêtements, emballages… Certains cosmétiques, comme le gel douche, contiennent des perles de microplastique et sont conditionnés dans… du plastique.
Il faut reconnaître que c'est un matériau extrêmement pratique. Mais problème : on s'est aperçu à l'usage qu'il cause des dégâts sur notre santé et sur notre environnement. Et nous n'avons pas fini de mesurer l'étendue de ces dégâts.

En savoir plus

Qu'est-ce que le plastique ?

Le mot vient du grec "plassein", façonner, modeler.
Il s'agit d'une matière synthétique constituée de molécules à liaisons multiples (polymères) et réalisée à partir de matières premières non renouvelable (pétrole, gaz naturel et charbon) ou renouvelables (caoutchouc et cellulose).

Il existe trois groupes de plastique :
1) Les matières thermoplastiques
- Polyéthylènes (PE) : casiers à bouteilles, filmes alimentaires, sacs en plastique, seaux, tuyaux…
- Polyamides (PA) : nylon, perlon, cheville, montures de lunettes…
- Polypropylènes (PP) : emballages alimentaires, sacs en plastique…
- Polystyrènes (PS) : isolants thermiques, isolants de câbles électrique, pots de yaourt…
- Polyéthylènes téréphtalates (PET) : bouteilles alimentaires, fûts en polyester…
- Polycarbonates (PC) : plats à micro-ondes, vaisselle de camping, récipients pour conserver les aliments, CD, verres de lunettes…
- Chlorure de polyvinyle (PVC) : revêtements de sol, gaines de câble, disques vinyles, cuirs synthétiques, dessous des tapis, rideaux de douche…

2) Les résines thermodurcissables
- Phénoplastes : cuillères, plans de travail de cuisine, bakélite…
- Aminoplastes : prises de courant, isolants des composants électriques, coquetiers, plateaux, interrupteurs, gobelets rigides…

3) Les élastomères
- Caoutchouc naturel : pneus, matelas, tapis roulants, tuyaux…
- Caoutchouc à la silicone : moules de pâtisseries élastiques, garnitures de joints…
- Élastomères polyuréthane (PUR) : matelas, garnitures de joint, isolants thermiques, mousses…

Dangers pour la santé
Certains plastifiants, contenus notamment dans les PVC souples (voir encadré), libèrent sur la durée des phtalates qui migrent dans notre alimentation, nos médicaments, nos cosmétiques. Or les phtalates agissent comme des perturbateurs endocriniens (voir : Perturbateurs endocriniens, quels enjeux).




La technique Nadeau : trois mouvements et c'est tout !

Trois exercices répétés un grand nombre de fois pendant une vingtaine de minutes… La technique Nadeau est une technique holistique qui apporte de nombreux bienfaits.

Viesaineetzen.com - La technique Nadeau : trois mouvements et c'est tout !

Il suffirait de deux temps, trois mouvements pour régénérer son corps et optimiser le fonctionnement de son organisme ! La méthode vient du Québec, inventée par Henri Nadeau qui a expérimenté sur lui-même (voir encadré) les bienfaits de trois exercices corporels.
"Nadeau est l'outil idéal pour la santé et le bonheur au quotidien", assure Jean-Michel Kensan Pierre, spécialiste de la technique*.

En savoir plus

La guérison d'Henri Nadeau

En 1972, à 59 ans, Henri Nadeau est victime d’un grave infarctus doublé d’une thrombose infectieuse. Ce Québécois d’origine beauceronne, propriétaire d’une usine de produits chimiques, se retrouve avec les artères bouchées à 95 %. Après douze jours de soins intensifs, il sort de l'hôpital à moitié paralysé du bras gauche, avec des trous de mémoire, une voix éteinte et une démarche hésitante.

Il refuse l’opération chirurgicale qu'on lui propose alors. Il se documente en biologie, étudie le corps humain, la cellule et son fonctionnement. Il en conclut que l’exercice et l’oxygénation sont la clé pour se maintenir jeune et en bonne santé.

Après avoir vu des danseuses orientales à la télévision, il commence à tester la danse du ventre. Puis il met au point une série d'exercices qu'il répète chaque jour durant neuf mois. À l'arrivée, il arrête ses traitements médicamenteux, recouvre l’usage de son bras gauche, mange normalement et fait de longues marches.

Dix ans plus tard, il rencontre Colette Maher qui anime des émissions de télévision sur le yoga et la gymnastique douce et dirige un centre au Québec. C'est elle qui structure la méthode, afin de la faire connaître à travers le monde. Elle met au point l’enseignement et la formation des professeurs, écrit un livre, crée plusieurs CD et un DVD. C'est elle, avec l'accord du créateur, qui possède la marque déposée de la Technique Nadeau.

Henri Nadeau meurt en 1995, à l'âge de 82 ans.

Trois mouvements simples
Les mouvements sont simples, à la portée de tous et ne requièrent aucun équipement. Ils nécessitent néanmoins une certaine coordination.

- La rotation du bassin : une rotation du bassin accompagnée d'un transfert du poids du corps d'une jambe sur l'autre ; tout le haut du corps pivote sur les hanches.




Défricheurs de l'avenir : Florence Servan-Schreiber

Florence Servan-Schreiber est une des voix de la psychologie positive en France. Elle en explique tous les ressorts de manière simple, vivante dans ses livres et sur des scènes de théâtre…

Viesaineetzen.com - Défricheurs de l'avenir : Florence Servan-Schreiber

Un soleil de fin d'été resplendit sur cette place du 9e arrondissement de Paris où trône une fontaine qui tente d'apporter un zeste de fraîcheur. La cour verdoyante d'un immeuble Haussmannien, un étage à monter et l'on nous ouvre la porte. Florence Servan-Schreiber, journaliste, auteure et conférencière spécialisée dans la psychologie positive, nous reçoit dans un bureau peuplé de jouets "collectors".

En savoir plus

Vos projets pour cette année ?

Florence Servan-Schreiber : Notre spectacle "La Fabrique à Kifs" démarre une troisième saison au Théâtre de l'œuvre et un peu partout en France.
Mon prochain projet est de mettre en place pour janvier 2019 un atelier d'écriture en ligne qui s'appelle "Écrire le meilleur de soi". L'écriture est un des facteurs qui permet de se connaître, de transmettre, de partager sa gourmandise, de se projeter. La question n'est pas d'écrire un roman, mais de se servir de l'écriture soit pour tenir un journal ou un blog, soit pour écrire à des gens. Écrire apporte beaucoup de clarté.
J’ai aussi publié un charmant journal à compléter : 3 ans de kifs, éditions Marabout.
Je continue également de tourner une conférence-expérience qui s'appelle "Surprendre son cerveau". Je serai bientôt à Lyon, à Tours, à Toulouse. C'est une approche de la psychologie positive extrêmement participative.
Ce qui me stimule c'est la pédagogie : réfléchir à des systèmes qui font que l’on prend du plaisir à apprendre et que l’on repart en ayant vécu quelque chose au même moment. 

Comment définiriez-vous votre métier ?
Florence Servan-Schreiber : Je l'ai défini avec beaucoup de liberté en disant que j'étais "professeure de bonheur". Cela consiste simplement à raconter des choses que j'ai pris le temps d'apprendre avant, que je digère à ma façon et que je restitue avec mon propre vocabulaire.


                
Syndiquer le contenu