n/a
n/a

Yoga nidra : le yoga du sommeil

Méditation/relaxation guidée, c'est une forme de yoga qui permet de se libérer du stress et, au-delà, d'accéder à un autre niveau de conscience, de se rapprocher de sa vraie nature…

Viesaineetzen.com - Yoga nidra : le yoga du sommeil

Le yoga nidra pourrait être défini comme le "yoga du sommeil" (le mot yoga signifie "union" et le mot nidra signifie "sommeil").

Il s'agit d'une pratique à part entière, proche de la sophrologie, qui permettrait d'explorer nos profondeurs intérieures, d'accéder de manière consciente à l'inconscient. Elle a été popularisée en occident par Swami Satyananda (1923-2009), un maître de yoga indien.

Selon Mathieu, enseignant, fondateur de la Maison du yoga à Paris et directeur de la revue Infos Yoga, il s'agirait plus précisément de se libérer de l'ignorance et de cheminer vers sa vraie nature (turiya), vers un niveau de conscience "cosmique" (voir encadré). Ici le sommeil, paradoxalement, permettrait de s'éveiller…*

En savoir plus

Les cinq niveaux de conscience

La pensée indienne distingue cinq niveaux de conscience qui peuvent s'interpénétrer, explique Mathieu.*

- Niveau reptilien : assure les besoins de l'organisme et les fonctions de survie, exprime des automatismes, des émotions brutes, des pulsions liées à la nourriture, au sommeil, à la protection personnelle.

- Niveau mammalien : permet de produire des rêves, rêveries, créations mentales, fantasmes, idées, abstractions, images, phrases musicales, schéma corporel.

- Niveau humain : permet de construire les outils pour modifier le monde.

- Niveau collectif : permet de transcender l'individualité pour saisir l'appartenance à un groupe humain (l'esprit de corps qui peut générer des exclusions) ou à une espèce.

- Niveau cosmique : permet de se fondre avec sa vraie nature (turiya), avec l'univers. 

Méditation/relaxation guidée
Le yoga nidra se pratique le plus souvent en position allongée sur le sol dans la posture de grande détente (savasana). C'est une sorte de méditation/relaxation guidée où l'on est invité à se concentrer mentalement sur différentes parties du corps, sur la respiration, à faire des exercices de visualisation, à répéter intérieurement une phrase exprimant une forte résolution (samkalpa)…




Recréer la forêt, chez soi ou au travail

Créer des murs végétaux et installer de la lumière diurne dans sa maison ou au bureau… Ce n'est pas compliqué et cela permet de retrouver les bienfaits de la nature avec à la clé un véritable impact sur la santé et le bien-être…

Viesaineetzen.com - Recréer la forêt chez soi ou au travail

Depuis plusieurs années, le mur végétal est à la mode et permet d'améliorer le cadre de vie (voir : Quand les plantes font le mur). On peut bien-sûr acquérir un système tout fait mais il est moins coûteux et très facile de le fabriquer soi-même.

En savoir plus

La méthode "à l'ancienne"

On peut aussi installer un dispositif plus traditionnel, en faisant l'acquisition, en plus du matériel mentionné dans l'article, de billes d'argile (10 litres pour 20 pothos), de la toile de paillage pour couvrir le fond des jardinières par dessus les billes d'argile, de terreau biologique (40 litres), de 4 tuyaux d'arrosage d'environ 20 cm de long et une crépine qu'on disposera au bas de chaque tube pour empêcher les billes d'argile de remonter dans le conduit.

Dans ce cas, on dépotera les pothos et on les replantera dans les jardinières qu'on aura auparavant remplies de terreau.

Jørn Viumdal donne les même consignes pour l'installation des lumières et le rythme de l'arrosage.*




S'orienter dans la vie professionnelle

Comment trouver sa voie professionnelle ? Avancer dans la connaissance de soi pour identifier sa singularité puis passer de l'idée à la réalité… Deux étapes pour devenir acteur de son futur.

Viesaineetzen.com - S'orienter dans la vie professionnelle

Il y a celles et ceux qui trouvent très tôt leur voie professionnelle, qui savent depuis toujours qu'ils seront médecins, pilote d'avion ou avocat. Et il y a celles et ceux qui mettent du temps à trouver. Parfois beaucoup de temps. Ces derniers sont largement plus nombreux, selon Isabelle Servant, ancien professeur et auteure de plusieurs livres sur l'orientation. Ils représenteraient environ 95 % des cas*.

En savoir plus

Exemples de valeurs fondamentales

Altruisme, Ambition, Amitié, Amour,
Beauté, Bienveillance, Bonheur,
Confiance, Courage, Curiosité,
Défi, Détermination, Devoir, Discipline, Douceur,
Égalité, Enthousiasme, Espoir,
Famille, Fidélité, Foi, Fraternité,
Générosité, Gentillesse,
Harmonie, Héroïsme, Honnêteté,
Honneur, Hospitalité, Humanisme, Humour,
Indépendance,
Joie, Justice,
Liberté,
Optimisme, Originalité,
Partage, Passion, Paix, Plaisir, Pouvoir,
Respect,
Sagesse, Simplicité, Sincérité, Spiritualité,
Tolérance, Tradition, Travail.

Repérer ses zones de génie
Alors comment faire pour trouver enfin ce que l'on veut faire de sa vie ? La première étape du voyage consiste, selon elle, à identifier sa singularité. Il faut d'abord repérer ses zones d'incompétences, les plus vastes chez tout le monde. Puis les zones de compétences que l'on a en commun avec beaucoup d'autres mais aussi ses zones d'excellence voire de "génie", celles qui apportent une "plus-value" professionnelle rare.




L'ail des ours

Comme herbe aromatique, il parfume de nombreux plats et salades… L'ail des ours a aussi des effets bénéfiques pour la détoxification, pour les troubles digestifs ou l'hypertension.

Viesaineetzen.com - L'ail des ours

Originaire des forêts du nord de l'Europe et de l'Asie, l'ail des ours est une plante médicinale connue dès l'Antiquité par les Celtes et les Germains (voir encadré). Son nom vient de la légende selon laquelle les ours s'en serviraient pour se purger, après leur période d'hibernation.

En savoir plus

Des pouvoirs magiques ?

Autrefois, l'ail des ours était associé à la magie blanche. Porté dans les poches d'une femme enceinte, il était censé protéger l'enfant à naître. En Savoie, une coutume consistait à en jeter dans une rivière pour la purifier.

Cousin du poireau
C'est un cousin de l'ail, de l'oignon, de l'échalote, du poireau et de la ciboulette, tous de la famille des alliacées (ou liliacées ou amaryllidacées, selon les classifications).
On l'appelle aussi "ail sauvage", "ail des bois", "ail pétiolé" ou "ail à larges feuilles".




Apprendre à être déçu, apprendre à décevoir

Nous accordons beaucoup d'importance au regard que les autres portent sur nous. Pour parvenir à s'en détacher, il faut apprendre à décevoir. Cela peut nous mener à une vie plus authentique.

Viesaineetzen.com - Apprendre à être déçu, apprendre à décevoir

Combien de temps faut-il pour cesser de se déterminer par rapport aux attentes de ses parents, que ce soit en s'y conformant ou en se rebellant contre elles ? Pour rendre fiers nos parents, nous nous faisons souvent prisonniers de leurs attentes et nous pouvons parfois passer à côté de notre vie.
"Seul celui qui est en paix avec ses parents peut devenir un homme libre intérieurement", affirme Michael Bordt, professeur à l'école de philosophie de Munich*. Les décevoir serait donc, selon lui, la condition sine qua non pour trouver un chemin de vie mieux adapté à nos besoins. La même démarche peut être ensuite appliquée au sein d'un couple, avec nos amis et nos relations professionnelles.

En savoir plus

La vulnérabilité robuste

Michael Bordt souligne l'importance de percevoir nos sentiments négatifs ainsi que les changements qu'ils génèrent dans notre corps et de les mettre à distance. On acquiert ainsi une vulnérabilité qui fait gagner en force et en résilience.
"L'ouverture fondamentale à mon moi intérieur, ma vulnérabilité, me donne la force d'affronter les conflits de la vie extérieure."




Les profils homéopathiques

Pour trouver son remède de fond en homéopathie, il faut chercher le profil qui correspond le mieux à ses caractéristiques physique, psychique ainsi qu'aux symptômes qu'on rencontre couramment…

Viesaineetzen.com - Les profils homéopathiques

On se souvient des trois grands principes de l'homéopathie posés par Samuel Hahnemann au début du 19e siècle : le principe de similitude, la loi de l'individuation et le principe de la dilution infinitésimale (voir : Homéopathie, certains faits sont têtus). D'autres médecins, par la suite, ont poursuivi ses recherches et affiné la méthode.

En savoir plus

Le principe de la globalité

"Contrairement à l’allopathie qui se focalise sur les symptômes, l’homéopathie s’intéresse plus au malade dans sa globalité", explique Albert-Claude Quemoun*. Elle prend en compte la façon dont les symptômes s’expriment chez le patient, à un instant donné. "Elle ne soigne donc pas une maladie mais plutôt un malade."
Le physique, le comportement et les particularités psychologiques du patient sont pris en compte par l'homéopathe qui ne soignera donc pas des personnes présentant le même trouble en leur prescrivant le même médicament.

Albert-Claude Quemoun prend l’exemple d’une douleur due à un traumatisme musculaire ou à une contracture musculaire :
"Si la douleur est d’origine grippale ou sportive, que le patient souffre au moindre mouvement, présente des courbatures musculaires et ne supporte même plus son lit qu’il trouve trop dur, on prescrira Arnica Montana. 

Si la douleur est apaisée au repos ou lorsqu’on exerce une pression sur la zone endolorie ou si spontanément le malade se couche du côté douloureux, on choisira Bryonia Alba. 

Si, au contraire, la douleur est apaisée par le mouvement, on donnera Rhus Toxicodendron. 

Si le patient souffre en silence, qu’il s’enferme dans sa chambre et apparaît stoïque, on pourra conseiller Sepia. 

Si au contraire ses douleurs s’accompagnent de pleurs, que la personne recherche la consolation et que l’air frais lui fait du bien, on donnera Pulsatilla."
 

Des types constitutionnels
Aux États-Unis par exemple, James Tyles Kent (1849-1916) définit des types constitutionnels selon l’aspect physique des individus et les symptômes physiques et psychiques qu’ils présentent. "Chaque type constitutionnel peut être associé à un grand médicament homéopathique", explique Albert-Claude Quemoun, pharmacien et chercheur*.




L'intelligence des plantes

Ce sont des être vivants doués de sensibilité. Les plantes présentent des morphologies, des caractères et des aptitudes qui n'ont pas fini de nous surprendre…

Viesaineetzen.com - L'intelligence des plantes

Alors que nous nous préoccupons de plus en plus, et à juste titre, du bien-être animal, notre regard sur les plantes reste encore un peu condescendant. Il faudrait se souvenir pourtant qu'il s'agit d'êtres vivants.

En savoir plus

Les plantes : des outils fiables pour l'expérimentation scientifique

Elles pourraient remplacer avantageusement les animaux comme cobayes dans certaines expériences scientifiques, selon Claude Joseph.
Le raisonnement est simple : dans le monde animal ou chez les humains, il n'y a pas deux individus strictement identiques sur le plan génétique, alors que dans le monde végétal, les sujets obtenus par multiplication végétative sont des copies conformes.
"On peut appliquer des traitements et étudier leur incidence sur des individus génétiquement identiques. Contrairement aux animaux, avec les plantes on a de vrais témoins. Dans l'expérimentation scientifique et surtout médicale, on ne sait jamais si le résultat peut être attribué au traitement ou à la génétique de l'individu traité."

La méthode pourrait permettre d'étudier les effets d'un produit non pas sur la plante en tant que telle mais sur ses mécanismes moléculaires.
"Par exemple, l'interféron appliqué à des végétaux entraîne la production de protéines qui peuvent avoir un intérêt dans des traitements futurs contre les cancers ou le virus du SIDA."




Au plus proche de soi-même

Et si nous commencions un voyage pour tenter de nous rapprocher de notre vraie nature ? De nombreux outils de développement personnel peuvent nous y aider.

Viesaineetzen.com - Au plus proche de soi-même

Partir à la rencontre de soi, en choisir la version qu'on préfère et la vivre au quotidien : c'est un vaste programme de transformation qui peut nous permettre d'être un peu plus en harmonie avec nous-même et avec les autres.

En savoir plus

Une hauteur de vue

Un scientifique japonais, Masaru Emoto, a placé des portions de riz cuit dans deux récipients. Il a écrit "Merci" sur l'étiquette d'un des récipients et "Idiot" sur l'autre. Il a ensuite placé ces récipients dans une salle de cours et proposé à ses étudiants de lire chaque jour à voix haute le nom marqué sur chaque étiquette. Au bout d'un mois le contenu du premier récipient n'était pas dégradé alors que le second s'était décomposé rapidement.
Selon François Viot, co-auteur de Devenez la meilleure version de vous-même*, par ailleurs directeur de la rédaction de Télécâble Sat Hebdo et chroniqueur dans différents médias, nous sommes un peu comme ces bols de riz. La force que nous mettons à nous déprécier nous-même finit par avoir des effets dévastateurs alors que celle que nous pouvons manier dans un sens positif aura des effets largement bénéfiques.

"La méthode de Mélanie Guibert m'a apporté depuis le début une sorte de hauteur de vue, une capacité à appréhender les problèmes un peu différemment", explique le journaliste qui a suivi dans son entreprise le stage de Mélanie Guibert. "J'essaie de la pratiquer dans ma vie de tous les jours et cela porte ses fruits. Je ressens une sorte de paix qui est peu répandue dans le tourbillon médiatique. Je suis parvenu à avoir un regard extérieur sur le microcosme de la télé qui a tendance à se regarder le nombril."


                
Syndiquer le contenu