Zn TV

Bande annonce : Comment nourrir l'avenir




Publicité




Le défi positif... Une autre manière de parler du bonheur et de la bonne santé

Viesaineetzen.com - Couv-Le défi positif
Thierry Janssen, Les liens qui libèrent

Pourrait-on arrêter de se focaliser sur ce qui va mal et nous intéresser à ce qui va bien ? En France nous souffrons de ce problème avec une acuité particulière. Nous devrions donc tous lire ce livre qui fait un point sur les récentes découvertes de la psychologie positive, passe en revue les différentes définitions du bonheur vu d'orient ou d'occident et nous donne des méthodes pour prendre conscience de notre potentiel positif et nous réaliser plus pleinement.
L'approche est scientifique et s'appuie sur les récents travaux de la biologie ou des neurosciences. L'auteur est un ancien chirurgien devenu psychothérapeute, il écrit dans une langue simple, accessible à tous. Que du bonheur.

Jin Shin Jyutsu, l'art de revitaliser et d'harmoniser le corps, les émotions et le mental par le toucher

Viesaineetzen.com - Couv-Jin-Shin-Jyutsu
Alice Burmeister, Tom Monte, Jouvence

Pour celles et ceux qui veulent approfondir l'art du Jin Shin Jyutsu, les auteurs expliquent de manière très simple les circuits de l'énergie dans le corps, les 26 verrous où elle se concentre, les 5 déséquilibres ou attitudes qui la freine et comment faire pour la débloquer aussi bien chez soi que chez les autres.
L'une des auteurs, Alice, est la belle-fille de Mary Burmeister, elle-même élève du fondateur, Jirô Murai, et qui a structuré la discipline au niveau mondial.
Un livre sur l'art du toucher, à mettre en toutes les mains.

Gaz de schiste : les députés adoptent l'interdiction de la fracturation hydraulique

Le texte interdisant la technique de fracturation hydraulique pour l'exploration et l'exploitation des gaz et huiles de schiste a été adopté hier à l'Assemblée Nationale par 287 voix contre 186. L'opposition a voté contre, considérant qu'il n'empêche pas l'exploitation et l'exploration de ces hydrocarbures par d'autres techniques.

Source : Actu-Environnement, par Sophie Fabrégat
 

Les assureurs s'adaptent aux besoins de l'économie "bas carbone"

Les assureurs ont compris qu'ils ont intérêt à encourager les comportements vertueux des entreprises en matière environnementale. D'abord parce que ces comportements réduisent les risques de procès et de pénalités et d'une manière générale parce qu'une économie verte pourrait réduire les risques liés au changement climatique, notamment les catastrophes naturelles qui leur coûtent très cher.

Source : La Tribune, par Dominique Pialot
 

Le véhicule hybride devrait représenter 40% du parc automobile en 2050

Entre le tout électrique et le tout thermique, l'hybride serait le meilleur compromis. C'est la conclusion des scientifiques, des élus et des professionnels du Programme national de recherche et d’innovation dans les transports terrestres (PREDIT) réunis actuellement à Bordeaux.
Le constat de l'Agence internationale de l'énergie est clair : si l’on ne change pas nos sources d’énergie, les émissions de CO2 vont doubler d’ici à 2050.

Source : 20 Minutes, par Mickaël Bosredon
 

En France, sécheresse à l’horizon

Le mois d'avril dernier a été le deuxième mois le plus chaud depuis 1900. La situation est critique pour les sols superficiels et les réservoirs des nappes phréatiques affichent un niveau inférieur à la normale. L'impact de cette sècheresse menace tous les secteurs de l'agriculture et le risque est réel pour le fonctionnement des centrales nucléaires.

Source : Libération , par Coralie Schaub
 

Journée mondiale des maladies environnementales : la fatigue chronique, vous connaissez ?

Ce sont des maladies encore peu reconnues mais qui peuvent être invalidantes : syndrome de fatigue chronique (SFC), d'hypersensibilité chimique multiple (MCS), électrosensibilité, fibromyalgie…
Le 12 mai est une Journée consacrée aux maladies environnementales afin de mieux les faire connaître au public, attirer l'attention des professionnels de santé et des politiques.

Source : Santé Log
 

Hommes et femmes vivent en décalage horaire

L'horloge biologique des femmes avancerait plus vite que celle des hommes. C'est le résultat d'une expérience que viennent de mener des chercheurs américains en collaboration avec l'Inserm.
Ils ont mesuré auprès de 52 femmes et 105 hommes, entre 18 et 74 ans, la longueur du cycle de l'horloge circadienne, cette horloge interne qui permet à toutes nos grandes fonctions biologiques de rester synchronisées avec la journée de 24h.

Source : Le Point
 
n/a
Syndiquer le contenu