Journée mondiale des maladies environnementales : la fatigue chronique, vous connaissez ?

Ce sont des maladies encore peu reconnues mais qui peuvent être invalidantes : syndrome de fatigue chronique (SFC), d'hypersensibilité chimique multiple (MCS), électrosensibilité, fibromyalgie…
Le 12 mai est une Journée consacrée aux maladies environnementales afin de mieux les faire connaître au public, attirer l'attention des professionnels de santé et des politiques.

Source : Santé Log
 

Hommes et femmes vivent en décalage horaire

L'horloge biologique des femmes avancerait plus vite que celle des hommes. C'est le résultat d'une expérience que viennent de mener des chercheurs américains en collaboration avec l'Inserm.
Ils ont mesuré auprès de 52 femmes et 105 hommes, entre 18 et 74 ans, la longueur du cycle de l'horloge circadienne, cette horloge interne qui permet à toutes nos grandes fonctions biologiques de rester synchronisées avec la journée de 24h.

Source : Le Point
 

Cannes déroule le tapis rouge recyclable

Réduction de la consommation d'énergie et recyclage de l'intégralité des déchets, le festival de Cannes s'inscrit cette année dans une démarche écoresponsable.

Source : Durable, par Christophe Baudouin
 

Gaz de schiste : une journée clé pour l'UMP

La proposition de loi UMP interdisant la méthode de fracturation hydraulique, débattue hier à l'Assemblée nationale, a entraîné de nombreuses réactions d'hostilité.
Cette technique, consistant à injecter d'énormes quantités d'eau et de produits chimiques sous terre pour briser la roche et extraire le gaz, est accusée par les écologistes de polluer les nappes phréatiques.

Source : Le Parisien
 

La nature, meilleur rempart contre les catastrophes

C'est notre meilleure protection contre les catastrophes naturelles, reconstituer les écosystèmes est plus sûr et moins onéreux que de construire des digues et des barrages, selon les chercheurs réunis actuellement à l'occasion de la Conférence internationale sur la réduction du risque de catastrophe organisée par les Nations Unies à Genève.

Source : Le Monde, par Grégoire Allix
 

20 % d'émissions de CO2 en moins après un cours d'éco-conduite

L'éco-conduite permet de diminuer sa consommation de carburant et ses émissions de CO2 de façon significative. Le journaliste de 20 Minutes en a fait l'expérience. Parmi les clés de ce mode de conduite écolo : monter vite en régime sans pousser les rapports (dès 30 km/h on peut enclencher la 3ème, dès 50 km/h la 5e) ; ne jamais rouler au point mort ; couper son moteur au feu rouge en laissant toujours le contact allumé.

Source : 20 Minutes, par Mi. B
 

Médicament : L’inquiétude des Français grandit

Les Français se méfient de plus en plus des médicaments, selon un sondage réalisé par TNS Sofres. 77 % d'entre eux estiment que le Médiator n'est pas un cas exceptionnel mais bien "une défaillance globale du système" qui remet en question la fiabilité des médicaments. 84 % d'entre eux s'estiment insuffisamment informés.

Source : Santé Log
 

Aliments santé : près de 2 Français sur 3 en consomment de temps en temps

63 % des Français déclarent consommer au moins de temps en temps des aliments comportant une allégation de santé comme "renforce les défenses naturelles".
Une récente étude sur les aliments santé montre que néanmoins, ¾ des personnes interrogées ne font pas la différence entre aliments "bons pour la santé", tels que les fruits et les légumes, et les aliments santé. 16 % confondent également produits bio avec aliments santé.

Source : Santé Médecine
 

Energies vertes, un scénario alternatif crédible mais coûteux

Les experts du climat réunis hier à Abu Dhabi plaident pour les énergies renouvelables.

Source : Les Echos
 

L’après-Fukushima des centrales françaises

L'Autorité de sûreté nucléaire vient de définir le calendrier de l'audit qui sera réalisé sur les installations nucléaires en France et dont un premier rapport devra être remis avant le 15 septembre.
EDF, CEA, Areva et les autres exploitants devront mener des études complémentaires de sûreté, et notamment analyser leurs dispositifs de gestion de crise.
Greenpeace regrette que les risques d'origine humaine tels que les attentats ne soient pas pris en compte dans l'audit.

Source : Libération
 
Syndiquer le contenu