Mycoses : traiter avec des huiles essentielles

Ces infections, dues à différents champignons microscopiques, sont localisées dans des endroits variés. Les mycoses peuvent être bénignes ou graves, aigues ou chroniques… Les huiles essentielles sont particulièrement indiquées dans leur traitement.

Viesaineetzen.com - Mycoses : traiter avec des huiles essentielles

On rencontre de plus en plus fréquemment ces infections causées par un champignon microscopique (voir encadré).
Les mycoses sont favorisées par la prise de certains médicaments (antibiotiques, chimiothérapie, traitements corticoïdes ou immunosuppresseurs). Elles touchent souvent les personnes souffrant d’un déficit immunitaire, en particulier les prématurés, les femmes enceintes, les personnes âgées, les malades du sida… Certains facteurs peuvent également jouer un rôle important dans son apparition : une alimentation mal équilibrée, le stress…

En savoir plus

En cause : des petits champignons

Les responsables des mycoses sont de minuscules champignons.
"Ceux que l'on rencontre le plus souvent sont des Candida. Ils provoquent des candidoses qui font partie des mycoses", explique Christophe Moyon. "Il y a d'autres agents en cause, comme les dermatophytes ou les trichophytons… Les Candida vivent notamment dans notre microbiote intestinal, sous forme de levure, en symbiose avec notre organisme. C'est comme un écosystème : à l'équilibre tout va bien et lorsqu'il y a déséquilibre, ils peuvent devenir pathogènes. Dans ce cas-là, le Candida change de forme. De levure, il se transforme en mycélium, des filaments qui présentent la particularité de pouvoir pénétrer à travers la barrière intestinale… L'immunité va alors se trouver complètement perturbée."

"Le Candida a une capacité de dissémination extrêmement importante", ajoute Alina Moyon. "Il perturbe la muqueuse intestinale qui devient plus perméable à d'autres molécules toxiques, d'où des intolérances, des allergies, des carences…"




Ayurveda, les trois profils : Vata, Pitta, Kapha

En ayurveda, le dosage des trois doshas ou humeurs, Vata, Pitta, Kapha, permet d'identifier la constitution qui est propre à chacun. L'objectif est de rétablir l'équilibre de ces doshas grâce à une hygiène de vie et des pratiques adaptées…

Viesaineetzen.com - Ayurveda, les trois profils : Vata, Pitta, Kapha

La médecine ayurvédique prend en compte l'être humain dans sa globalité, à la recherche d'un équilibre entre sa dimension corporelle, mentale et spirituelle (voir : L'Ayurveda, la médecine indienne traditionnelle).
Plusieurs techniques sont à la disposition du pratiquant : postures de yoga (asanas), respiration (pranayamas), méditation (dhyanas), rituels quotidiens (dincharyas), massages, alimentation (voir : Bien-être et âyurveda), plantes médicinales… Mais le programme indiqué est différent pour chacun et dépend de la constitution de la personne.

En savoir plus

Les profils Vata, Pitta, Kapha

Vata : morphologie mince, nature anxieuse
"Les Vata sont habités par le vent, l’énergie. Cela se traduit par un métabolisme rapide, avec une respiration et un rythme cardiaque soutenus ou encore un transit qui ne permet pas l’assimilation, d’où la maigreur du corps. Ils sont hyperactifs, nerveux et anxieux, voir insomniaques. Ils dorment peu, aiment travailler la nuit. Ils ont des problèmes de sécheresse cutanée, ou de façon interne comme de l’arthrite, sur le système nerveux ou encore les intestins. Ces grands anxieux sont abondamment générés par notre société moderne. Dans mes consultations, je vois beaucoup de prédominance Vata."

Pitta : morphologie entre-deux, nature passionnelle
"Les Pitta sont habités par le feu, d’où leur comportement défini en fonction de leurs émotions et sentiments. Ils ont un terrain inflammatoire assez fort d’où des problèmes d'infection au niveau de la peau et du sang, une facilité à attraper des maladies virales ou bactériennes, un métabolisme propice à la fermentation. Ce sont des passionnés et passionnels, pouvant passer d’un état en apparence calme à des excès de colère ou de rage. Ils peuvent être haineux, rancuniers, souvent dans l'excès d'un point de vue émotionnel."

Kapha : morphologie généreuse, nature placide
"Les Kapha sont habités par un mucus important, mélange de l’eau et de la terre. Ce mucus ralentit l’évacuation des fluides, mais aussi la digestion d’où une assimilation plus forte et le fait qu’ils grossissent très facilement. Cette masse qui se prend dans les tissus des os, muscle et gras apporte une lourdeur de corps, qui s’accompagne d’une lourdeur d’esprit. Ils aiment le calme, la tranquillité, faire des balades en forêt, rester chez soi, méditer, dormir longtemps, ne pas bouger. Ils peuvent développer des défauts comme le fait d’être envieux et possessifs."

Trois doshas dosés différemment
Cette constitution peut être évaluée en fonction du dosage de trois doshas : Vata, Pitta, Kapha.




Flan de fleurs de brocoli et carottes râpées

Préparation : 60'
dont cuisson 30'
Entrée pour 6 personnes

Ingrédients :

700 g de brocolis
300 g de carottes
20 g d'amandes effilées
25 cl de lait de riz
4 œufs
2 c. à soupe de farine d'avoine
1 c. à café de noix de muscade râpée
1 c. à café de gingembre
½ c. à café de curcuma
1 c. à café de gros sel
Fleur de sel, poivre du moulin


Flan de fleurs de brocoli et carottes râpées

- Préchauffer le four à 160°C.

- Faire chauffer une grande casserole d'eau salée avec le gros sel.

- Couper les têtes des bouquets de brocoli, les faire tremper 3 minutes dans une bassine d'eau légèrement vinaigrée, les rincer puis les égoutter.

 

Le cumin : l'épice de la digestion

Il est utilisé comme épice dans toutes les cuisines du monde. Ses vertus sont reconnues notamment pour les ballonnements, les brûlures d'estomac, les spasmes intestinaux.

Viesaineetzen.com - Le cumin : l'épice de la digestion

Originaire du Turkestan, le cumin est présent depuis des millénaires dans le bassin méditerranéen (voir encadré). Il arrive en Europe à l'époque chrétienne et fait partie des plantes recommandées par Charlemagne dans les domaines royaux. La cuisine du Moyen-Âge en fait grand usage.

En savoir plus

Drogue et monnaie

Le mot vient du latin "cuminum", dérivé du grec "kuminon".

Le cumin est utilisé en Égypte il y a au moins 5 000 ans : les tombeaux pharaoniques sont parsemés de graines de cumin.
Dans l'Antiquité on l'utilise comme plante médicinale et il entre dans la composition de nombreuses drogues. Certains textes anciens attestent qu'il sert également de monnaie d'échange.
Au Moyen-Âge, il est censé éloigner les sorts et les mauvais esprits. 

Cousin du persil
C'est un cousin du cerfeuil, du persil, de la coriandre, de l'aneth mais aussi du fenouil, tous de la famille des Apiacées (ou Ombellifères).
On en consomme les fruits séchés, entiers ou moulus.

Il ne faut pas le confondre avec le cumin noir ou le carvi (appelé également cumin des prés) qui sont des plantes différentes.

762 μg

de bêta-caroténe
dans 100 g de graines de cumin****


366 mg

de magnésium
dans 100 g de graines de cumin****


499 mg

de phosphore
dans 100 g de graines de cumin****






Guérir avec le magnétisme

Magnétiseurs, guérisseurs… Ils travaillent au grand jour et sont même parfois sollicités par des professionnels de santé. Nombreux sont les témoignages quant à l'efficacité de leurs interventions.

Viesaineetzen.com - Guérir avec le magnétisme

L'utilisation du magnétisme sur le corps humain fait partie de traditions millénaires, partout sur la planète. C'est le cas notamment de la médecine traditionnelle chinoise (voir : La médecine chinoise en France), de l'âyurveda (voir : L'âyurveda, la médecine indienne traditionnelle), du chamanisme (voir : Le chamanisme en occident, un outil de développement personnel)…

"Les pratiques sont assez similaires mais chacun les habille en fonction de sa culture et de ses croyances", explique Nathalie Julien, scientifique de formation, praticienne de massage et toucher énergétique*.

En savoir plus

Expérimenter soi-même

Nous aurions tous un don de magnétiseur dont nous nous serions coupé. Alors pourquoi pas expérimenter des choses très simples ?

"Verser sa nourriture dans un bol, mettre ses mains autour et la charger pour soi… On retrouve ce simple geste dans toutes les traditions."
Selon Nathalie julien, à chaque fois qu'on met les mains quelque part, on y met notre énergie. C'est le cas pour les plantes, par exemple : le fait d'avoir la "main verte".
"Quand on fait notre nourriture avec nos mains, on l'adapte à notre énergie. J'ai remarqué aussi que quand je lave mes vêtements à la main, notamment avec des matières naturelles comme le lin, j'accorde le vêtement à mon énergie. Quand je le porte, je sens la différence."

Pour expérimenter directement les sensations du magnétisme, Nathalie Julien conseille un exercice simple : se frotter les mains l'une contre l'autre, puis les tenir légèrement écartées paume l'une vers l'autre, jusqu'à sentir l'énergie entre les mains.
"Les gens ressentent soit de la chaleur, soit du picotement dans les doigts. En électronique, j'ai beaucoup travaillé sur les antennes. La paume de la main se comporte comme une boucle et émet un champ magnétique. Elle va avoir tendance à calmer. Les doigts, comme un fil, émettent un champ électrique. Ils vont plutôt stimuler. Il s'agit de reprendre contact avec nos mains. Une fois que l'énergie est là, ça donne envie de continuer, d'en faire quelque chose."  

Des "coupeurs de feu" dans les hôpitaux
Chez nous, ces pratiques ont toujours été présentes en milieu rural, plus discrètes dans les villes. Nathalie Julien cite l'exemple du général De Gaulle qui se faisait soigner par un magnétiseur. "Il en parle dans ses mémoires mais, de son temps, ça se faisait en cachette."




Pariscience, 14e édition du Festival International du Film Scientifique

À Paris, Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) et Institut de physique du globe de Paris (IPGP), du 26 au 31 octobre 18

Thème : Science et pouvoir. Les rapports étroits et souvent tendus entre la science et le pouvoir, du début du XXème siècle à aujourd’hui, en passant par mai 68. 70 films et plus de 150 intervenants français et internationaux, issus du milieu de la recherche et du monde audiovisuel.

Salon Artemisia

À Marseille, Parc Chanot, du 19 au 21 octobre 18

Bio, Bien-être et Habitat sain. Environ 200 exposants.

Salon Zen & Bio

À Nantes, Parc de la Beaujoire, du 5 au 7 octobre 18

230 exposants pour prendre soin de soi, manger sainement, trouver l’équilibre, retrouver la forme, mieux se connaître, veiller sur soi, consommer bio, respecter l’environnement, privilégier les remèdes naturels...

NordicWalkin'Lyon

À Lyon, du 13 au 14 octobre 18

Le plus grand rassemblement urbain de Marche Nordique. Des parcours à la découverte des plus beaux sites de la Ville de Lyon. Environ 2 300 participants sont attendus.

Salon Zen

À Paris, Espace Champerret, du 27 septembre au 1er octobre 18

350 exposants, 16 conférences : bien-être, épanouissement personnel et tous les acteurs de la zen attitude.

Syndiquer le contenu