Écoles d’ingénieurs : le boom des cursus "verts"

Filières complètes, mastères spécialisés, options de 3e année… On ne compte plus les formations consacrées, tout ou parties, au développement durable et à l'environnement.
Ces thèmes sont au cœur des cursus de l’École nationale supérieure de l’énergie, l’eau et l’environnement de Grenoble (ENSE3), de l’École nationale du génie de l’eau et de l’environnement de Strasbourg (Engees) ou des écoles du BTP comme l'Esitc de Caen. L'Eigsi de La Rochelle a créé une "dominante" énergie et environnement, l’Esilv de Paris-La Défense une majeure "nouvelles énergies". Plusieurs dizaines de mastères spécialisés sur les questions environnementales ont vu le jour ces dernières années. L'université Pierre-et-Marie-Curie compte trois licences pro et un master en apprentissage, Paris-Sud quatre licences pro et une dizaine de masters. Un cursus d'ingénieur en génie de l'eau et deux masters sont proposés à l'université de Montpellier. De nouveaux cursus sur ces thématiques voient le jour chaque année.

Source : Le Monde, par Jean-Claude Lewandoski
 

La revue de presse

Ne rien acheter de neuf en 2018 dans les domaines de l'électroménager, des vê...

Ils seront interdits à la vente aux particuliers à partir de 2020, conformé...

L'exercice physique régulier peut améliorer la mémoire des personnes atteintes...

74 % moins de risque de glaucome avec au minimum une tasse de thé par jour… C'est le...

La prise prolongée de doses importantes d'ibuprofène, un antalgique anti-...

Il serait possible de détecter des personnes malades seulement deux heures après leur...