Édito de Franck Arguillère

On y apprend que 75 % des Français auraient consulté au moins une fois un thérapeute non conventionnel. On y apprend les bienfaits de la méditation de pleine conscience. On y apprend que la médecine traditionnelle chinoise ou âyurvédique, l'homéopathie ou l'iridologie sont capables de soigner des affections graves, pas seulement en complémentation de la médecine allopathique. On y apprend que 4 milliards d'individus sur terre se passent très bien de cette dernière. On y apprend que notre approche occidentale a néanmoins une grande force : son diagnostic. Qu'elle commence à s'ouvrir et à admettre que, quand ses réponses ne marchent pas, il existe des médecines alternatives et complémentaires (MAC) qui fonctionnent. On y apprend que Descartes est un bon maître quand il nous incite à reconsidérer nos certitudes.

Mais vous, lectrices et lecteurs de Vie Saine et Zen, qui avez regardé l'émission de France 5, "Se soigner autrement" (à revoir ici en replay) n'avez rien appris de tout cela car vous le saviez déjà. Cependant, comme moi sans doute, vous avez pris plaisir à regarder le documentaire parce qu'il est bien fait, nourri de témoignages de patients et d'experts passionnants.

Comme moi, vous avez été par conséquent surpris d'entendre que votre comportement, quand vous menez à juste titre votre propre recherche sur votre état de santé, est taxé d'irresponsable par certains. Vous avez été surpris de voir qu'il existe en France un organisme de lutte contre les sectes dont le président, Serge Blisko, inclut dans les pratiques à mettre à l'index le yoga, le shiatsu ou le Tui Na ! Ce monsieur ne sait pas ce que veut dire le terme "médecine énergétique" et voit le danger omniprésent en France, dans toute pratique alternative. Médecin par ailleurs, il semble confondre la mission de la Miviludes et celle du Conseil de l'Ordre de sa profession. Il finit malgré tout par admettre qu'il n'existe dans notre pays que "quelques cas par an" de dérives sectaires liées à ces pratiques alternatives. À une époque où plusieurs centaines de jeunes sont victimes de sectes se réclamant de l'islam, n'y aurait-il pas d'autres priorités que de traquer les médecines douces ?

Concernant l'émission de plateau qui succédait à ce documentaire, vous avez dû, comme moi, être surpris et scandalisé de voir que, parmi les quatre personnes censées s'exprimer sur les MAC, deux d'entre elles étaient des médecins plus ou moins ouverts aux MAC et les deux autres n'étaient concernées que par la question des dérives sectaires. Pas un expert des médecines en question. Sans parler du titre de ce "débat", pour le moins équivoque : "Médecine complémentaires : faut-il se méfier ?"
Cet amalgame sous-jacent entre MAC et dérives sectaires est pour le moins étonnant et vire à l'obsessionnel. Chacun sait qu'en la matière la vigilance s'impose, surtout dans des périodes de la vie où l'on se trouve fragilisé. Tout le monde peut être victime d'un gourou et l'on trouve ceux-ci plus fréquemment chez les personnes en situation de pouvoir : professeurs, prêtres, thérapeutes et autres directeurs de conscience. Faut-il faire pour autant des émissions incitant à se méfier de l'école, des religions, de la psychanalyse, de la philosophie ou de la chirurgie esthétique ? Est-il pertinent de traiter des MAC sous cet angle quasiment exclusif ?

On le voit, beaucoup de peurs, d'ignorances et d'incompréhensions subsistent. La route est encore longue pour faire prévaloir la raison et le bon sens. 

La revue de presse

Anguille européenne, moineau domestique, tortue luth en Guyane et au Costa Rica, gorille des...

En circulant chez l'être humain, le SARS-CoV-2 évolue et la surveillance de ces...

En France, seulement 59 % de la population indiquent vouloir se vacciner contre le Covid-19, selon...

Il faut se frictionner les mains au moins 20 secondes, sans rincer, avec une solution contenant de...

75 % des Français ne font aucune restriction sur leur régime alimentaire ou se disent...

Pour que les gens se sentent à l'aise et bienvenus, qu'ils se sentent acceptés,...