Édito de Franck Arguillère

La pollution de l'air tue. 48 000 morts par an, rien qu'en France. Cette fois-ci, les chiffres ont fait la une des grands médias (voir : En France, la pollution de l'air provoque presque autant de décès que l'alcool). Pourtant le phénomène n'est pas nouveau. En 2012, l'OMS avait fait une estimation à hauteur de 42 000 décès par an dans notre pays. Mais ce genre d'information s'aventure rarement au-delà des rubriques "Environnement" de la presse nationale.

La pollution de l'air tue. Voilà des années que les faits sont avérés, que des experts et des ONG s'époumonent auprès des autorités publiques pour qu'elles prennent de véritables mesures afin d'encourager les véhicules propres, réduire le trafic automobile, interdire le diesel…
Mais le gouvernement et les collectivités locales se renvoient la patate chaude et brillent par leur inaction. En 2014, après maints atermoiements, la circulation alternée a été instituée pendant une petite journée. Les citoyens se sont montrés compréhensifs mais la mesure n'a pas eu de suite. Aujourd'hui, sur les cinq ou six lignes de bus RATP qui passent dans mon quartier, il y en a une qui vient de passer en hybride. Quel événement ! Nous avons dix ans de retard.
Du côté des constructeurs automobiles, même impéritie ! Au lieu d'anticiper et de faire porter l'effort en recherche et développement pour créer la bagnole de demain, les génies de l'industrie ont préféré investir… dans la fraude !

La pollution de l'air tue. Elle est la cause incontestée de maladies cardiaques et pulmonaires. Il s'agit du troisième facteur de risque derrière le tabac et l'alcool. La différence est qu'on a le choix d'arrêter de fumer, qu'on peut décider de boire avec modération… Mais on ne peut pas arrêter de respirer !

La revue de presse

Prime à la casse étendue, chèque énergie, crédit d’imp...

Les excès d'émissions d'oxyde d'azote (NOx) seraient responsables en Europe (Norv...

Céréales du petit déjeuner, lentilles, pois chiches… Parmi 30 produits...

Le cocktail de perturbateurs endocriniens serait explosif chez l'homme. C'est le verdict d'une...

Risque accru de sclérose en plaques associé aux faibles niveaux de vitamine D...

Une cure de 4 semaines suffirait pour améliorer de manière significative les troubles...