Édito de Franck Arguillère

Franck ArguillèreFaites le test autour de vous ! La période des fêtes de fin d'année et notamment tout ce qui se joue autour de Noël représente pour beaucoup d'entre nous un mix de bonheur et de souffrance dans lequel le premier n'est pas toujours majoritaire. Avec les familles recomposées la résolution de l'équation atteint un tel degré de complexité que nombreux sont ceux qui redoutent l'échéance.

Il y a les lumières chatoyantes dans les rues, sur les sapins et dans les vitrines des magasins. Il y a l'imagerie merveilleuse et symbolique autour de la nativité et de la renaissance de la saison. Il y a le thème de l'examen de conscience et de la récompense. Il y a la convivialité et l'expression du lien avec les proches. Il y a aussi les étoiles dans les yeux des enfants émerveillés par la cascade de cadeaux d'un vieux ramoneur barbu.

D'où vient alors la souffrance ?
Peut-être du fait que le réel ne correspond pas à nos rêves d'enfants. Déception.

Mais surtout l'évènement nous met en face de notre positionnement social et familial. Questionnement identitaire.
Si l'on est seul nous voilà confrontés à notre isolement. Sinon les tensions ou les incompréhensions masquées pendant le reste de l'année vont trouver le moyen de ressortir à Noël. S'il le faut d'une manière détournée. Derrière des discussions apparemment anodines sur la manière avec laquelle vont s'opérer les regroupements, sur le choix des menus, sur la sélection des cadeaux, se profile une question cruciale : "quelle place ai-je dans cette famille ?".
Les cadeaux sont à cet égard des marqueurs impitoyables de la plus ou moins grande proximité entre les membres d'une même famille : l'objet offert qui ne correspond pas témoigne impitoyablement du manque d'écoute et de connaissance d'autrui qui existe souvent entre proches.

L'autre difficulté est qu'en apparence l'harmonie doit régner. Hypocrisie.
Quoiqu'il arrive il faudra faire bonne figure et faire semblant que la fête est réussie. Ne sommes-nous pas en période de trêve ?

Heureusement nous pouvons résister au mouvement général, tenter d'être vrai, refuser la marchandisation à outrance, être attentif aux envies de notre entourage et lucides sur nos attentes…
Heureusement il y a toujours les étoiles dans les yeux des enfants que nous sommes restés.

La revue de presse

Probablement l'organisation qui sauve le plus de vies humaines sur Terre, le Programme alimentaire...

"Countdown" (Compte à rebours) est un évènement organisé par...

Ils émettent chaque année 700 mégatonnes de CO2, soit autant que le Royaume-...

Ne pas confondre la date limite de consommation (DLC) et la durée de durabilité...

Le training olfactif serait le meilleur des traitements pour remédier à l'anosmie (...

La lumière régule la sécrétion de la mélatonine par l'interm...