Édito de Franck Arguillère

"Et chacun est rentré chez son automobile", chantait Claude Nougaro dans sa chanson "Paris Mai", à l'automne 1968. En février 2015, après le 11 janvier, sommes-nous déjà rentrés chez notre écran tactile ?

Quelques mois après mai 68 ce sentiment était assez répandu : le printemps avait fait long feu, la révolution avait raté et tout reprenait comme avant. Pourtant, en réalité, l'esprit de Mai 68 a survécu avec, pour le meilleur, une prise de conscience générale de l'éthique collaborative, du féminisme et de l'écologie et pour le pire, l'engendrement de plusieurs générations d'enfants rois et la faillite de l'école.

Après des évènements importants, le retour à la routine peut donner l'impression que tout reprend comme s'il ne s'était rien passé. Ceux de janvier dernier n'échappent pas à la règle. Mais si l'on est attentif, on peut percevoir un léger changement dans l'air du temps. Un peu d'apaisement dans les débats, moins de postures, d'angélisme, d'hypocrisie, de cynisme ? Peut-être sommes-nous collectivement en train de mieux comprendre, derrière des mots qui avaient fini par sonner creux, les valeurs qui fondent notre société… Nous rendre compte que la liberté, l'égalité, la fraternité sont peu partagées dans le monde et que nous avons intérêt à faire bloc pour les défendre… Mesurer l'importance de la laïcité, qui n'est pas l'adversaire du sacré mais qui permet au contraire aux différents sacrés de coexister pacifiquement… Réaliser ce qui se passe quand cette laïcité subit des entorses à répétition comme ce fut le cas ces dernières années… Peut-être allons-nous mettre enfin les vrais mots sur nos maux.

Nous n'avons bien sûr pas assez de recul pour savoir ce qui subsistera de l'esprit de janvier 2015, quel sera le meilleur, quel sera le pire. Après le traumatisme du massacre en plein Paris d'innocents, parce qu'ils étaient journalistes, dessinateurs, policiers, juifs… Après la fraternité d'une marée humaine de plusieurs millions de personnes réunies dans le soutien à la liberté d'expression, dans l'indignation et la condamnation d'actes barbares… Je parierais volontiers que rien ne sera plus comme avant. 

La revue de presse

Anguille européenne, moineau domestique, tortue luth en Guyane et au Costa Rica, gorille des...

En circulant chez l'être humain, le SARS-CoV-2 évolue et la surveillance de ces...

En France, seulement 59 % de la population indiquent vouloir se vacciner contre le Covid-19, selon...

Il faut se frictionner les mains au moins 20 secondes, sans rincer, avec une solution contenant de...

75 % des Français ne font aucune restriction sur leur régime alimentaire ou se disent...

Pour que les gens se sentent à l'aise et bienvenus, qu'ils se sentent acceptés,...