Énergie Renouvelable

Une énergie renouvelable est une source d'énergie se renouvelant assez rapidement pour être considérée comme inépuisable à une échelle humaine de temps.

Le pétrole, le charbon, le gaz naturel ne sont pas considérés comme des énergies renouvelables car il faudra des millions d'années pour que la nature reconstitue les stocks consommés au rythme actuel.
L'énergie nucléaire, issue de la fission des atomes d'uranium, ne l'est pas non plus car la réserve d'uranium sur Terre est limitée.

Dans l'optique de limiter l'émission dans l'atmosphère des gaz à effet de serre, et dans le souci de trouver une alternative aux énergies fossiles de plus en plus rares et chères, il est devenu urgent d'augmenter de manière significative la production d'énergies renouvelables et propres. Quelles sont les ressources possibles ?

1) La biomasse regroupe l'ensemble des matières organiques (comme le bois ou les agrocarburants) pouvant devenir des sources d'énergie (par exemple par combustion ou fermentation). Ce sont des ressources renouvelables à échelle humaine, dans le cadre d'une exploitation maîtrisée.

2) L'énergie solaire est produite par le rayonnement du soleil capté grâce à des techniques passives, thermiques ou photovoltaïques.

3) L'énergie hydraulique est mise en oeuvre par le déplacement ou l'accumulation d'eau douce (moulin, centrale hydroélectrique), d'eau de mer (centrales utilisant l'énergie des marées, des vagues ou des courants sous-marins) ou d'huile (machine hydraulique, turbine).

4) L'énergie éolienne est tirée de l'action du vent soit directe (moulin ou voile), soit indirecte par l'intermédiaire d'un générateur (éolienne).

5) L'énergie géothermique utilise la chaleur naturelle du sous-sol.

La France n'a consommé en 2006 que 6;4% de son énergie à partir de sources renouvelables (dont biomasse : 3,4%, hydraulique : 1,8%). On voit qu'un retard considérable a été pris notamment dans le solaire et l'éolien.

La volonté récente affichée par les pouvoirs publics et les politiques mises en oeuvre peuvent contribuer à combler ce retard et à développer la production d'énergies renouvelables.
Mais il faut être conscient que ces types d'énergie sont limités par leur rendement, leur stockage, la superficie ou les infrastructures nécessaires.
Les experts s'accordent à dire qu'elles ne suffiront pas à remplir nos besoins actuels.

Il faudra à terme envisager une diminution substantielle de nos consommations et donc accepter de modifier nos modes de vie.

La revue de presse

L'environnement a été le marqueur des campagnes de Hamon et Mélenchon. Mais il...

Une batterie qui peut être retirée et branchée chez soi… Les nouveaux...

Leur taux de mortalité est passé de 5 % en 1995 à 30 % en 2015 avec jusqu'...

De meilleures performances cognitives pour les gens qui mangent du chocolat au moins une fois par...

Déclenchements "abusifs", épisiotomies "imposées", propos...

Il s'agirait d'une attitude défensive inconsciente, à des fins d'autoprotection. Le d...