1 décès sur 5 dans le monde lié à la malbouffe

Une alimentation déséquilibrée serait à l'origine de près d'un décès sur cinq dans le monde. C'est le verdict de la nouvelle étude "Global Burden of Disease" financée par la Fondation Bil & Melinda Gates, qui vient d'être publiée dans la revue médicale The Lancet. Y sont compilées les données de chaque pays du monde sur la mortalité, les principales maladies, les facteurs de risque, avec une mise en perspective de 1990 à nos jours.
Résultats :
- l'espérance de vie s'est allongée de 14 ans de 1970 à 2016, en France elle est de 81,8 ans (78,4 pour les hommes, 85,2 pour les femmes) ;
- la mortalité diminue chez les jeunes enfants ;
- 72 % des décès sont dus à des maladies non-transmissibles, comme les maladies cardiovasculaires ou le diabète, souvent liées au mode de vie : alimentation, activité physique, tabac, alcool…
- 18,8 % des décès (11 millions) sont dus à une mauvaise alimentation : trop salée, riche en boissons sucrées, pauvre en fibres, légumineuses, céréales complètes, fruits et légumes, noix, oméga-3 marins et acides gras polyinsaturés.

Source : La Nutrition, par Marie-Céline Ray
 

La revue de presse

Batteries au lithium, durée de vie et recyclage, les trottinettes électriques en...

Un plan pour tendre vers le "zéro chlordécone dans l’alimentation",...

Un accord de réduction des déchets plastique en milieu marin a été...

Des tomates sans aucun goût, conçue pour durer plus longtemps, des semences agricoles...

Diminuer la disponibilité des boissons sucrées, augmenter leur prix, faire des...

L'ADN vieillit six fois plus vite que la normale pendant une année de travail intensif...