2016, la pire année pour la production de miel en France

Avec 9 000 tonnes, la production de miel a reculé de 33,5 % en 2016 par rapport à 2015. L'UNAF (Union Nationale de l'Apiculture Française) vient de tirer la sonnette d'alarme à l'occasion des journées nationales "Apidays". Les miels d'acacia et de forêt sont les plus touchés. En cause : la météo et un taux de mortalité particulièrement élevé dans certaines zones. L'UNAF met en cause également l'usage de certains pesticides (néonicotinoïdes) et la méthode agricole qui consiste à exploiter une seule espèce végétale à la fois. De nouveaux prédateurs s'ajoutent à ces facteurs : le frelon asiatique et le varroa. Préservé des pesticides, le miel urbain se développe, témoin ces trois ruches qui viennent d'être installées sur le toit du CESE (Conseil Économique, Social et Environnemental).

Source : Le Monde, par Lola Bodin Adriaco
 

La revue de presse

Prime à la casse étendue, chèque énergie, crédit d’imp...

Les excès d'émissions d'oxyde d'azote (NOx) seraient responsables en Europe (Norv...

Céréales du petit déjeuner, lentilles, pois chiches… Parmi 30 produits...

Le cocktail de perturbateurs endocriniens serait explosif chez l'homme. C'est le verdict d'une...

Risque accru de sclérose en plaques associé aux faibles niveaux de vitamine D...

Une cure de 4 semaines suffirait pour améliorer de manière significative les troubles...