2016, la pire année pour la production de miel en France

Avec 9 000 tonnes, la production de miel a reculé de 33,5 % en 2016 par rapport à 2015. L'UNAF (Union Nationale de l'Apiculture Française) vient de tirer la sonnette d'alarme à l'occasion des journées nationales "Apidays". Les miels d'acacia et de forêt sont les plus touchés. En cause : la météo et un taux de mortalité particulièrement élevé dans certaines zones. L'UNAF met en cause également l'usage de certains pesticides (néonicotinoïdes) et la méthode agricole qui consiste à exploiter une seule espèce végétale à la fois. De nouveaux prédateurs s'ajoutent à ces facteurs : le frelon asiatique et le varroa. Préservé des pesticides, le miel urbain se développe, témoin ces trois ruches qui viennent d'être installées sur le toit du CESE (Conseil Économique, Social et Environnemental).

Source : Le Monde, par Lola Bodin Adriaco
 

La revue de presse

Le Thyrofix fera son apparition dans les pharmacies la première semaine de décembre (...

Une plus grande accumulation de plaques amyloïdes dans le cerveau des personnes qui ont une...

Il est meilleur pour la santé physique et morale de dire ce que l'on a sur le cœur...

Deux salariés sur trois sont ou seront touchés par des douleurs lombaires, selon l'...

Crédit d'impôt prorogé jusqu'en 2020 et passant de 2 500 € à 3 500...

Peu d'avancées à l'issue de la COP23 qui s'est achevée le week-end dernier...