Acides Gras Oméga-6

Les différents types de gras

Les acides gras sont une des composantes principales des lipides que nous consommons dans notre alimentation.
Il existe des types de lipides qui, consommés à l'excès, peuvent être dommageables pour la santé, notamment au niveau cardiovasculaire : gras saturés, gras trans et cholestérol alimentaire.
D'autres types de lipides sont bénéfiques : gras mono-insaturés et poly-insaturés.

Les acides gras oméga-6 : c'est quoi ?
Ils font partie des acides gras poly-insaturés, appelés ainsi parce que la chaîne d'atomes de carbone qui compose leur molécule comprend plusieurs liaisons doubles.

Parmi eux, on trouve principalement :
L'acide linoléique (AL)
C'est le seul acide gras oméga-6 à être qualifié d’essentiel, ce qui veut dire que l'organisme ne peut le synthétiser par lui-même.
L'acide gamma-linolénique (GLA)
Le corps humain peut le synthétiser à partir de l'AL, mais il peut en être empêché par différents paramètres : consommation excessive de cholestérol, de gras trans ou saturés, d'alcool, vieillissement, diabète…
L'acide dihomo-gamma-linolénique (DGLA)
C'est un dérivé du GLA. 
L'acide arachidonique (AA)
C'est un dérivé du DGLA.

Où en trouver ?
- L'AL est abondamment présent dans l'alimentation moderne : huiles de maïs, de tournesol, de soja, de carthame, de germe de blé, de pépins de raisin, d'arachide…
- Le GLA se trouve notamment dans l'huile de bourrache, d'onagre ou de cassis et dans la spiruline.
- Pour le DGLA, la seule source alimentaire connue est le lait maternel.
- L'AA se trouve dans le jaune d'oeuf et les animaux gras.

Quel rôle pour l'organisme ?
Les acides gras oméga-6 jouent un rôle important dans le bon fonctionnement des systèmes nerveux, cardiovasculaire, immunitaire, ainsi que dans les réactions allergiques et inflammatoires et la guérison des blessures.
Consommés en excès, ils peuvent être un obstacle aux effets bénéfiques des acides gras oméga-3, notamment sur le plan de la protection cardiovasculaire. Ils peuvent être à l'origine de certaines maladies : asthme, arthrite, eczéma, psoriasis et plusieurs maladies auto-immunes.

Les scientifiques ont découvert récemment que les acides gras oméga-6 doivent être consommés en proportion harmonieuse avec les acides gras oméga-3. L'Afssa recommande de manger cinq fois plus d'oméga-6 que d'oméga-3.
Or depuis quarante ans notre consommation d'oméga-6 s'est multipliée par 2,5. Résultat aujourd'hui, nous en mangeons quinze fois plus que d'oméga-3…
Il est donc urgent de rééquilibrer notre alimentation et de limiter notre consommation d'oméga-6 (voir notre article, Matières grasses : les bonnes et les mauvaises).

La revue de presse

Prime à la casse étendue, chèque énergie, crédit d’imp...

Les excès d'émissions d'oxyde d'azote (NOx) seraient responsables en Europe (Norv...

Céréales du petit déjeuner, lentilles, pois chiches… Parmi 30 produits...

Le cocktail de perturbateurs endocriniens serait explosif chez l'homme. C'est le verdict d'une...

Risque accru de sclérose en plaques associé aux faibles niveaux de vitamine D...

Une cure de 4 semaines suffirait pour améliorer de manière significative les troubles...