Agroalimentaire : les surcoûts inattendus de la crise sanitaire

22 % en moyenne, c'est le surcoût dû aux mesures d'hygiène liées à la crise du Covid-19, estimé par l'industrie agroalimentaire. Le secteur est pourtant habitué à ce type de mesures qu'il pratique au quotidien au niveau de la production. Mais après réquisition des masques par l'État, il a fallu se fournir sur le marché à des prix qui ont explosé, comme ceux du gel hydro-alcoolique et des gants jetables. À cela, il a fallu ajouter des visières, des parois de Plexiglass… Ces équipements ont été étendus à tout le personnel, y compris celui qui travaille dans les bureaux, les chauffeurs, les commerciaux… Et ils nécessitent un temps de formation. De plus, les entreprises doivent embaucher et former des intérimaires pour remplacer des employés en chômage partiel pour cause de garde d'enfants. Le tout avec un chiffre d'affaires sensiblement réduit…

Source : Les Échos, par Marie-Josée Cougard
 

La revue de presse

Incertitudes et inquiétudes sanitaires, écologiques et sécuritaires…...

Le rayonnement des téléphones portables pourrait accentuer la diminution du nombre d'...

15 % des émissions de carbone cumulées entre 1990 et 2015 proviennent des 1 % les...

Un régime méditerranéen pauvre en glucides pourrait améliorer la...

Une moindre probabilité d'infection chez les porteurs de lunettes ou de visières...

Un protocole pour des essais cliniques de phase 3 de phytothérapie pour le Covid-19 vient d...