Alzheimer : modifier le microbiote avec l’alimentation pourrait aider à améliorer les symptômes

Un régime méditerranéen pauvre en glucides pourrait améliorer la signature microbienne intestinale particulière des patients atteints de déficience cognitive légère. C'est la conclusion d'un essai randomisé en double aveugle paru dans la revue The Lancet et réalisé auprès de 17 participants. 11 d’entre eux présentaient une déficience cognitive légère et 6 avaient un statut cognitif normal. Les chercheurs ont d’abord trouvé, chez les personnes du premier groupe, une composition du microbiote intestinal différente, associée à des taux élevés de marqueurs d’Alzheimer. Ils ont ensuite testé 2 types de régime pendant 6 semaines avec une pause entre les 2 expériences : un régime méditerranéen pauvre en glucides et un régime pauvre en graisse. Résultat : le premier régime a permis d’améliorer des marqueurs de la maladie d’Alzheimer en modifiant le microbiote intestinal. Conclusion : comme pour les maladies métaboliques, changer son hygiène de vie permettrait de renverser certains troubles neurologiques.

Source : La Nutrition, par Sarah Amiri
 

La revue de presse

Probablement l'organisation qui sauve le plus de vies humaines sur Terre, le Programme alimentaire...

"Countdown" (Compte à rebours) est un évènement organisé par...

Ils émettent chaque année 700 mégatonnes de CO2, soit autant que le Royaume-...

Ne pas confondre la date limite de consommation (DLC) et la durée de durabilité...

Le training olfactif serait le meilleur des traitements pour remédier à l'anosmie (...

La lumière régule la sécrétion de la mélatonine par l'interm...