Antigymnastique

L'antigymnastique permet de retrouver la mobilité et la vitalité des muscles que le stress de la vie a fait contracter, raccourcir, atrophier.
Le pratiquant adopte des postures inhabituelles, effectue de minuscules mouvements jamais tentés qui correspondent à la physiologie des muscles sans jamais forcer sur leur amplitude.

Cela lui permet de dénouer les masses musculaires, de prendre conscience de leurs tensions et de leurs origines émotionnelles.
Élève de Françoise Mézières, Thérèse Bertherat a inventé l'antigymnastique au milieu des années 70 à Paris.

Comme la méthode Mézières, il s'agit d'un travail sur les chaînes musculaires, mais là où la méthode Mézières travaille sur des pathologies lourdes en séances individuelles, l'antigymnastique fait un travail de prévention en séances de groupe et met l'accent sur l'histoire émotionnelle qui est à la base des noeuds musculaires.

"Se retrouver soi à travers son corps"

La revue de presse

8 lycéens sur 10 se disaient stressés en juin 2017, à l'approche du bac. Le...

Une durée de vie augmentée de 50 % chez des animaux en restriction calorique de 30...

16 % de la population est obèse aujourd'hui en France, et les aliments ultra-transform...

La tique n'est pas forcément infectée par des bactéries. Mais après une...

Toutes les mesures (sauf une) dépassent la valeur moyenne définie au niveau europ...

Jusqu'à 300 000 tonnes d'huile de palme brute pourront être traitées chaque ann...