Antigymnastique

L'antigymnastique permet de retrouver la mobilité et la vitalité des muscles que le stress de la vie a fait contracter, raccourcir, atrophier.
Le pratiquant adopte des postures inhabituelles, effectue de minuscules mouvements jamais tentés qui correspondent à la physiologie des muscles sans jamais forcer sur leur amplitude.

Cela lui permet de dénouer les masses musculaires, de prendre conscience de leurs tensions et de leurs origines émotionnelles.
Élève de Françoise Mézières, Thérèse Bertherat a inventé l'antigymnastique au milieu des années 70 à Paris.

Comme la méthode Mézières, il s'agit d'un travail sur les chaînes musculaires, mais là où la méthode Mézières travaille sur des pathologies lourdes en séances individuelles, l'antigymnastique fait un travail de prévention en séances de groupe et met l'accent sur l'histoire émotionnelle qui est à la base des noeuds musculaires.

"Se retrouver soi à travers son corps"

La revue de presse

Le Thyrofix fera son apparition dans les pharmacies la première semaine de décembre (...

Une plus grande accumulation de plaques amyloïdes dans le cerveau des personnes qui ont une...

Il est meilleur pour la santé physique et morale de dire ce que l'on a sur le cœur...

Deux salariés sur trois sont ou seront touchés par des douleurs lombaires, selon l'...

Crédit d'impôt prorogé jusqu'en 2020 et passant de 2 500 € à 3 500...

Peu d'avancées à l'issue de la COP23 qui s'est achevée le week-end dernier...