Avec la moitié de l’humanité confinée, les vibrations de la Terre sont plus perceptibles

Une réduction de 38 % du "bruit sismique", ces vibrations provoquées par les activités humaines (transports ou industries) et celles dues à des causes naturelles (vent, vagues océaniques…) qui provoquent de légers mouvements de la croûte terrestre. C'est ce qu'a enregistré le sismomètre de l’IPGP (Institut de physique du globe de Paris) depuis le 17 mars dernier. Le phénomène est mondial. C'est, selon les sismologues, la conséquence de la réduction de l’activité humaine due aux mesures prises pour enrayer la propagation de la pandémie de Covid-19. Les scientifiques se réjouissent car ce bruit sismique est perçu comme une forme de pollution et sa baisse ouvre une fenêtre d’observation sur les petits séismes (magnitude inférieure à 1).

Source : Le Monde
 

La revue de presse

Les bars, cafés et restaurants des zones vertes sont enfin autorisés à rouvrir...

Plusieurs groupes se sont créés pour inventer le monde d'après la crise...

Le budget du plan vélo passera de 20 à 60 millions €, a annoncé la...

L'immunité induite lors d'un simple rhume pourrait avoir un effet protecteur contre le Covid...

Utilisée initialement dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, l'Anakinra a...

Un risque d'augmentation du nombre de suicides de 25 à 30 %, en moyenne, chez les jeunes d'...