Bien bouger pour grandir harmonieusement

Faire jouer son bébé de manière prolongée en position ventrale, le laisser ramper autant qu'il le souhaite sans tenter d'accélérer l'arrivée des premiers pas, privilégier tous les jeux et exercices qui permettent d'exercer l'équilibre… Des pistes d'idées pour favoriser le développement de l'enfant, de 0 à 6 ans…

Viesaineetzen.com - Bien bouger pour grandir harmonieusement

Courir, sauter, pédaler, bouger de manière spontanée et ludique… Jongler avec des balles, jouer au ballon, à la marelle, aux osselets, sauter à la corde… C'est ce que doivent faire les enfants pour connaître un développement harmonieux, selon Liesbeth Verhoeven, diplômée en éducation physique et en neurosciences, thérapeute par le mouvement*. Or il semblerait qu'aujourd'hui près d'un enfant sur trois présente un retard de développement moteur. En cause : les écrans (télévisions, tablettes et consoles) et l'environnement urbain insuffisamment sécurisé.

En savoir plus

Développer la motricité fine

Quelques idées d'exercices pour développer la motricité fine*…
- Faire tourner un stylo entre les doigts.
- Tapoter la table du bout des doigts.
- Tourner les pouces.
- Faire tourner les toupies.
- Jouer aux billes.
- Faire des petites boules de pâte à modeler.
- Serrer et desserrer des vis et des écrous.
- Pétrir de la pâte pour faire des biscuits.
- Faire et défaire des nœuds.
- Plier des petits bateaux.
- Faire des jeux d'ombre avec les mains.
- Tourner la clé dans la serrure.
- Dessiner sur un tableau, effacer et recommencer.
- Peler des mandarines.
- Pendre le linge avec des pinces à linge.
- Etc.

"Balancez-moi !"
Dès l'étape intra-utérine, les micromouvements de balancements aident à former le cerveau et stimulent les millions de connexions qui font le système nerveux. D'où l'intérêt pour la future maman de se bercer régulièrement dans une chaise à bascule et de continuer pendant sa grossesse à pratiquer un exercice physique adapté.

Jouer en position ventrale
Après la naissance, les réflexes dits "primitifs" sont les premiers à se développer (réflexe de plongée, de ramper, de préhension palmaire et plantaire, etc.). Ils vont donner place ensuite à des réflexes de transition qui amènent aux réflexes posturaux, environ 10 mois après la naissance (réflexe de maintien de la tête, d'équilibre, etc.).

Pendant cette période, les parents peuvent proposer une quantité d'objets à attraper et à lâcher de la main ainsi que des exercices pour l'équilibre comme pivoter, tourner, se balancer, étirer et fléchir le corps entier. Liesbeth Verhoeven insiste sur l'intérêt de prolonger les temps de jeu en position ventrale. Cette position entraîne de multiples bienfaits. Elle permet notamment de développer le tonus musculaire du cou, du haut du dos, des bras, des mains et des doigts.

L'importance du massage
On ne dira jamais assez les bienfaits des massages du bébé et de l'enfant, notamment en acupression. Ils permettent de le rendre confiant et conscient de son corps. Ils augmentent sa sensibilité et sa motricité (voir : Masser son bébé, nourrir l'amour).

Vers six mois : ramper
Ramper est une phase fondamentale car c'est un mouvement croisé qui permet d'établir les connexions entre les deux hémisphères cérébraux. Cela a un impact sur la liberté de mouvement, le croisement de la ligne médiane du corps, la coordination œil-main, l'alternance des mouvements des bras et des jambes, la perception de l'espace, l'équilibre, l'adresse, l'autonomie… Liesbeth Verhoeven insiste sur l'importance extrême de cette période. Un enfant doit, selon elle, ramper au minimum 800 heures ! Elle déconseille de le pousser à marcher trop rapidement et bannit les cadres ou les chariots à roulettes qui font galoper les bouts de chou sur la pointe des pieds, ce qui risque de raccourcir leurs tendons d'Achille.

Activer l'organe de l'équilibre
Dès que l'enfant commence à marcher, il ne faut pas hésiter à l'encourager à courir, sauter, grimper, escalader, se balancer, tourner en rond, rouler, tournoyer, jouer à la balle… Tous ces mouvements sont très importants notamment pour activer l'organe de l'équilibre.

À partir de trois ans, le processus de latéralisation est enclenché et la coordination va s'affiner progressivement. Vers quatre ans, l'enfant sera capable de croiser la ligne médiane de son corps. Tous les exercices de coordination et d'équilibre sont alors les bienvenus ainsi que ceux qui permettent de développer la conscience corporelle, la perception de l'espace, la motricité oculaire, la motricité fine (voir encadré), le rythme, la musique, le chant…

L'aide des professionnels
À chaque étape, il ne faut pas avoir peur de se faire aider par les professionnels de santé : médecin de famille, pédiatre, ostéopathe, kinésithérapeute, ophtalmologue, orthophoniste ou autre…

 

 *Bien bouger pour bien grandir, Liesbeth Verhoeven, éditions De Boeck Supérieur


                

La revue de presse

Il y a plusieurs choses à faire pour éviter les inconvénients de la "cin...

Newfeel Walking 500 de Decathlon (15 €) sont les lunettes de soleil "haute protection...

Le déménagement est l'occasion de trier, jeter, donner, vendre et il existe aujourd'...

Pas d'anomalies dans la composition du nouveau Levothyrox, assure l'ANSM (Agence du mé...

Depuis le 2 juillet, les boutiques doivent éteindre panneaux publicitaires et é...

Les 33 recommandations du rapport de la commission d'enquête sur la sûreté et la...