Bien choisir ses fleurs en consomm'acteur

Décoratives et apaisantes, les fleurs sont indispensables pour embellir nos intérieurs. Mais faut-il les prendre coupées ou en pot ? Lesquelles sont de saison ? Et où peut-on les trouver locales ou équitables ?

Viesaineetzen.com - Bien choisir ses fleurs en consomm'acteur

On est vigilant pour le choix de nos produits d'alimentation, d'équipement et d'entretien ménager voire d'habillement… Mais pour les fleurs, nos réflexes de consomm'acteurs sont souvent pris en défaut.

Publicité

En savoir plus

À chaque fleur, sa saison

Hiver : pensées, chrysanthèmes, cyclamens, perce-neige, certaines variétés d’iris.

Automne : tournesols, marguerites, verveines, dahlias, anémones, amaryllis.

Printemps : violettes, tulipes, primevères, jacinthes, roses, anémones, narcisses, muguet.

Été : roses, bleuets, glaïeuls, pivoines, gerberas, primevères, iris, lavande, lys.

Préférer les fleurs de saison
Avec les avancées de la science et la mondialisation du marché, de nombreuses espèces sont désormais disponibles toute l’année mais les répercussions écologiques ne sont pas négligeables. Pour obtenir une plante hors saison, il faut utiliser des serres chauffantes et éclairées en permanence. Une fleur cultivée en serre a un bilan CO2 deux fois plus important qu’une fleur importée*.

Alors autant respecter le cycle naturel des saisons ! (voir encadré).

En vase ou en pot ?
À nous de choisir selon nos besoins ! En 2010 les ventes de plantes en pots et de bulbes ont progressé alors que celles des fleurs coupées ont diminué**.

En vase pour une durée éphémère
Rien de tel qu'un bouquet de fleurs pour faire passer un message d'amour ou d'amitié… Mais attention, les fleurs coupées fanent vite !

Il faut les choisir fraîches en vérifiant la propreté de l’eau et en se renseignant sur leur jour de livraison. Les boutons doivent être colorés sinon ils risquent de ne pas s’ouvrir. Pour prolonger leur durée de vie, généralement d’une semaine, les tiges doivent être coupées en biseau et légèrement entaillées pour mieux absorber l’eau, le vase doit être propre, les feuilles retirées pour ne pas tremper dans l’eau.

*Truc* : pour faire vivre plus longtemps le bouquet, mettre dans l'eau de l'aspirine, du sel ou de l'eau de javel.

D’où viennent nos fleurs ?
"On s’accorde à dire que 70 % des fleurs proviennent des Pays-Bas", explique Maxime François, grossiste en fleurs coupées à Rungis.
La référence : le marché d’Aalsmeer. Les variétés proposées sur ce marché viennent des Pays-Bas mais aussi des quatre coins du monde (Kenya, Sénégal, Thaïlande, Costa-Rica, etc.). Elles sont vendues aux enchères… et parfois réexpédiées dans leur pays d’origine.

En France, le marché aux fleurs d’Hyères, quatrième sur le plan européen, est incontournable dans le bassin méditerranéen.

Des problèmes pour l'environnement
"L’essentiel de la production transite par camions. Certaines voyagent en avion du pays producteur aux Pays-Bas ou directement chez nous. Mais l’impact écologique n’est pas forcément plus négatif que celui des fleurs produites sous serres qui sont très énergivores", précise Maxime François.

Dans les pays du Sud, les fleurs jouissent d’ensoleillement et de chaleur suffisants. En revanche, la réglementation concernant l’utilisation de pesticides et d’engrais n’y est pas forcément aussi stricte qu’en Europe. Des produits toxiques peu contrôlés, utilisés pour doper la croissance des fleurs, peuvent entraîner des pollutions de l’eau et des sols et exposer les ouvriers par inhalation ou contact.

Faire le bon choix
Difficile de suivre la traçabilité des fleurs quand on achète un bouquet. Acheter local et de saison n'est donc pas toujours évident.
"En hiver, aucune des roses sur le marché n’est française puisque ce n’est pas la saison. Il vaut mieux orienter sont choix vers les mimosas, les anémones et les renoncules. Italiennes ou françaises."

En France, des jardins biologiques existent et certains horticulteurs ont une vraie démarche de développement durable. On peut faire confiance aux labels :
- Max Havelaar pour des roses certifiées commerce équitable,
- HPF qui atteste d’une production locale et écologique,
- Plante bleue qui assure le respect de critères de qualité environnementale et de responsabilité sociale,
- MPS qui engage les horticulteurs à sauvegarder les milieux,
- FLP garantissant le respect de critères sociaux et environnementaux
- Label Rouge pour les dahlias.

En pleine terre, à condition d’y mettre la main
Une solution plus durable consiste à prendre des fleurs en pot ou de planter des semences. L’avantage est de profiter plus longtemps de cette floraison et de créer une ambiance fleurie grâce à la richesse de variétés.

Jouer avec les floraisons pour mieux en profiter
La floraison peut être :
- annuelle : bégonias, capucines, dahlias, géraniums, etc. ; elles sont faciles à entretenir ;
- bisannuelle : myosotis, roses trémières, pâquerettes, pensées, etc. ; elles ne vont fleurir que l’année suivant leur plantation ;
- pluriannuelle : orchidées, muguet, pivoines, œillets, etc. ; leur floraison peut prendre plusieurs années mais elles se reproduiront chaque année.

En mariant floraisons, saisons et espèces, il est possible d’avoir des fleurs toute l’année.

Où trouver des fleurs locales et équitables
Voici quelques adresses ou boutiques en ligne qui garantissent une démarche durable :
- Botanic
- Ethiflora
- Marché aux fleurs d'Hyères
- Réseau Cocagne (actuellement en Avignon et prochainement en Ile-de-France)
- Association Semailles

 

Sources et liens utiles :
*Agence Locale de l'Énergie et du Climat de l'agglomération grenobloise : Info Energie
** France Agrimer : Etude de la filière horticole, octobre 2012
***Voix d'Afrique
Jardinage.net
Le blog de la Belle École
Annuaire des fleuristes
Écoconso : Les fleurs bio et équitables
Bioaddict.fr : Des fleurs bio et équitables pour la Saint-Valentin
Terrafemina : Dites-le avec des fleurs écologiques

5 050

le nombre d’horticulteurs
et pépiniéristes
recensés en France en 2010**


18 309 ha

sont consacrés
à la production
française**


20 millions

de fleurs
transitent chaque jour
au marché d’Aalsmeer***




                

La revue de presse

Le Thyrofix fera son apparition dans les pharmacies la première semaine de décembre (...

Une plus grande accumulation de plaques amyloïdes dans le cerveau des personnes qui ont une...

Il est meilleur pour la santé physique et morale de dire ce que l'on a sur le cœur...

Deux salariés sur trois sont ou seront touchés par des douleurs lombaires, selon l'...

Crédit d'impôt prorogé jusqu'en 2020 et passant de 2 500 € à 3 500...

Peu d'avancées à l'issue de la COP23 qui s'est achevée le week-end dernier...