Bio et bon même au boulot !

Pour beaucoup d'entre nous, le déjeuner de midi sur le lieu de travail est un problème diététique et économique. Or, avec un peu d'organisation, il n'y a rien de plus facile que d'emporter au boulot ses petits plats mitonnés.

Viesaineetzen.com - Bio et bon même au boulot !

C'est un fait culturel qui nous distingue des anglo-saxons : nous avons la chance en France de bénéficier la plupart du temps d'une vraie pause déjeuner. Les spécialistes en ressources humaines considèrent que cette pause est très importante pour s'aérer l'esprit et faciliter le retour à la concentration.

Publicité

En savoir plus

L'art du contenant

Il y a quelques réflexes à acquérir quant au choix du contenant qui va transporter son festin du jour.
On sait aujourd'hui qu'il faut éviter le plastique qui contient des substances toxiques susceptibles de migrer dans les aliments, surtout à la chaleur d'un micro-onde. Pour les raisons du même ordre on évitera l'aluminium, le téflon, le silicone et tout ce qui rouille.

On privilégiera le métal émaillé, le verre et l'inox, l'idéal étant la fameuse lunchbox dont certaines comportent différents compartiments qui peuvent séparer le plat de l'entrée ou du dessert.

Pour la boisson chaude qui accompagne tout au long de la journée (infusion, thé ou café) ou pour la soupe de midi, c'est la bouteille thermos en inox qui s'impose.

Cantines, resto ou fast food
Mais les cantines d'entreprise ne proposent pas toujours des menus sains et gourmands. Farines raffinées, céréales blanches, sauce bourrées d'additifs, poissons panés… Et lorsqu'il n'y a pas de cantine, le resto du coin pose rapidement un problème économique, souvent sans résoudre la question de la qualité. Quant à la solution boulangerie ou fast food, elle est désastreuse pour l'équilibre alimentaire.

Alors si l'on veut respecter sa santé et son porte-monnaie, rien de tel que de revenir à la tradition de la gamelle ou du panier repas que nos grands-parents ont bien connue ! Aujourd'hui on parle de lunchbox ou de bento. C'est tendance et c'est pratique.

Déjeuner au boulot
Rien de pire que de pique-niquer à son poste de travail entre l'ordinateur et le pot à crayons (pour l'efficacité de la pause et pour des raisons évidentes d'hygiène) ! C'est pourquoi la plupart des entreprises proposent à leurs salariés un espace cuisine cafétéria avec frigo et micro-ondes pour faire réchauffer ses plats. Ce peut être un bon moyen de partager un moment de convivialité avec ses collègues (à condition de parler d'autre chose que du travail !). Et si l'on préfère la solitude, on peut toujours sortir et trouver un parc ou un square hospitalier pour pique-niquer sur un banc.

Dans tous les cas, il faut se souvenir que manger vite et mal peut entraîner de gros problèmes de santé (Voir : Les causes des maladies chroniques). Il est donc fondamental de prendre son temps et de savourer tranquillement son repas.

Plats équilibrés
On peut préparer la veille ses plats préférés en veillant à leur équilibre en protides, glucides (de préférence à index glycémique bas) et fibres alimentaires. On pourra ainsi éviter la somnolence à l'heure de la sieste et tenir jusqu'au dîner sans avoir besoin de se jeter périodiquement sur une barre chocolatée ou d'autres sucreries poisons.

Et rien n'empêche de faire simple, de limiter le temps de préparation à un quart d'heure maximum, quitte à pratiquer l'art d'assaisonner les restes !

Le plaisir des ingrédients
Il ne reste plus qu'à concocter des recettes faciles et rapides en suivant son inspiration ou en profitant, par exemple, des conseils de Marie Chioca*, cuisinière et photographe culinaire :
- réaliser soi-même des bases saines avec des farines complètes de blé ou d'épeautre pour les sandwiches, tartes, wraps et pizzas ;
- privilégier dans les plats les céréales complètes ou semi-complètes dont certaines sont vite cuites : quinoa, couscous, kasha, riz, pâtes ;
- profiter des restes d'un gros plat cuisiné le week-end pour réaliser plusieurs recettes variées.

Exemple : Crumble aux courgettes
Voici une des recettes proposées par Marie Chioca (tirée du livre Je mange sain et bio même au boulot !, éditions Terre Vivante, photo : © Marie Chioca).
"Une recette super vite prête pour accommoder une poêlée de légumes verts déjà cuits. Vous pouvez, au choix, verser le crumble sur les courgettes sans tasser (la texture sera plus sablonneuse et croustillante) ou le tasser légèrement afin de former une croûte un peu plus solide. En cas de "chahut" lors du déplacement, cela assurera à votre crumble de rester présentable…"

Pour 1 personne
Préparation : 10'
Cuisson : 25'

Ingrédients
Environ 250 à 300 g de poêlée de courgettes ou d'un autre légume vert.
40 g de flocons d'avoine
50 g de parmesan (ou d'un autre fromage à pâte assez dure de type Cantal, tomme de chèvre ou de brebis, Emmental…)
50 g de farine type T110 de grand épeautre
½ c. à café d'origan séché
2 c. à soupe d'huile d'olive
2 c. à soupe de vin blanc
1 bonne pincée de sel

Préparation
- Préchauffer le four à 180°C.
- Étaler la poêlée de courgettes dans un plat individuel passant au four (idéalement, un plat un peu large : le crumble sera ainsi plus croustillant !).
- Mettre tous les autres ingrédients dans le bol d'un robot puis mixer par brèves impulsions jusqu'à obtention d'une texture sablée. Étaler sur les courgettes puis enfourner pour 25 minutes.
- Une fois le plat refroidi, l'emballer et l'emporter tel quel ou le mettre au frais jusqu'au lendemain.

Variantes
Dans cette recette végétarienne, c’est le fromage qui fait office de protéine. Mais vous pouvez émincer du jambon blanc ou émietter du thon dans la poêlée de courgettes, c’est très bon aussi !

 

*Auteure notamment de Je mange sain et bio même au boulot !, éditions Terre Vivante
Blog de Marie Chioca : Saines gourmandises


                

La revue de presse

L'annonce d'étendre l'obligation de 3 à 11 vaccins en janvier 2018 est...

Trop de sel, pas assez de fibres, toujours plus de produits transformés et de complé...

Ils durent plusieurs heures souvent par grandes chaleurs... Voici cinq conseils pour optimiser les...

Sous forme de fleurs d'eau, d'écume ou de pellicule huileuse, les algues toxiques sont vert...

44 % des enseignes ne respectent pas l'interdiction de la vente en libre-service des pesticides,...

Les espèces de vertébrés reculent massivement, à la fois en nombre d'...