Cette année, je commence le Yoga

Je ne suis pas souple, je n'arrive pas à me détendre, je fuis les mystiques et les sectes comme la peste. Pourtant parmi mes bonnes résolutions de cette rentrée, j'envisage de commencer le Yoga. Est-ce que je fais le bon choix ? J'ai posé la question à Cyrus, directeur technique national auprès de la Fédération Française de Hatha Yoga.

Vie saine et zen Cette année, je commence le Yoga

Cyrus est formel : si je recherche un bien-être physique, si je veux chasser la fatigue, le stress ou remédier à des soucis de santé, je ne me suis pas trompé de discipline. Le yoga induit un changement de rythme, ce qui engendre un flux énergétique plus calme, plus posé. Il apporte une meilleure connaissance de soi et il a un aspect rééquilibrant.

En savoir plus

Contre les troubles du sommeil

Certaines postures de Yoga ont une action souveraine contre les troubles du sommeil.
Mais il vaut mieux en faire l'apprentissage sous le contrôle d'un professeur avant de les essayer chez soi.

Se réintérioriser
Dans notre vie d'aujourd'hui, on est happé par la vie extérieure, on ignore complètement le monde intérieur.
Exemple : on est incapable de discerner à quoi correspond psychologiquement une tension musculaire qui apparaît quelque part. Très peu de gens savent observer cela. D'après Cyrus, le yoga permettrait de rééquilibrer notre relation avec ce monde inconnu qu'est nous-même.

En quoi consiste le travail du Yoga ?
Dans les postures de yoga, il faut essayer de trouver la force musculaire juste mais pas plus. La plupart d'entre nous ne savons pas relâcher les contraintes, les tensions, le stress du quotidien. Et nos muscles contractés font frein. Pour arriver à les relâcher, il faut d'abord prendre conscience de ces muscles, et ensuite essayer de les détendre.

Une image : pour tenir un stylo, comme pour tenir notre corps, nous avons besoin d'un minimum d'effort pour qu'il ne tombe pas. Mais en général, nous étreignons le stylo avec dix fois plus de force que nécessaire, sans nous en rendre compte.

On pourrait résumer en disant que le yoga c'est : se connaître et se transformer.

Bon, tout ça peut paraitre un peu mystique, mais j'ai bien envie de continuer…

Tenue et matériel
S'il s'agit de se transformer, mettons-nous alors en tenue de transformation ! Des vêtements souples pour être à l'aise dans les postures, dans des matières pas trop synthétiques… Le mieux, me dit Cyrus, c'est le coton.

Les centres mettent en général à disposition un tapis de sol mais il est préférable de le couvrir d'une natte, d'un paréo ou d'une serviette.

Réapprendre à respirer
Et nous voilà tous alignés sur nos tapis en train d'écouter les indications du professeur ! Dans ce cours, il est assez rare de regarder le prof et d'imiter ce qu'il fait. Il s'agit plutôt d'écouter et de trouver tout seul la posture sans se faire des nœuds. Pas toujours évident ! Mais l'idée c'est de travailler dans l'espace de nos possibilités. On n'est pas en train d'essayer d'imiter une posture idéale, chacun doit trouver sa posture, à son niveau. On est loin de l'esprit de compétition.

En fait, on enchaîne des postures mais le prof précise que le but c'est de travailler sur la respiration. Ici, on ne maintient pas les postures très longtemps, contrairement à d'autres styles de yoga. Juste le temps d'un arrêt respiratoire de dix/quinze secondes. Pas d'effort inconsidéré, il faut faire les choses d'une manière modérée.

Il y a des postures d'étirement ou d'échauffement debout, des postures assises, allongé sur le dos, allongé sur le ventre, et à la fin une méditation/relaxation allongé…

Cyrus me dit que chaque professeur organise un plan de séance en fonction des élèves qu'il a en face de lui, de leur niveau, de la période de l'année, de l'heure dans la journée…

Une pratique bonne pour tous
Pour lui, contrairement à d'autres pratiques, le yoga peut se commencer très jeune et se pratiquer jusqu'à 80 ans. Il n'y a pas de limite d'âge.
Si on sort de maladie ou d'opération, si l'on est souffrant, il vaut mieux éviter de faire du yoga. Il faut pratiquer dans un corps sain.

Conseil pour les débutants
Cyrus met bien l'accent sur le fait qu'il ne faut pas forcer, ne pas faire d'effort. Ça, c'est la règle de base.
Selon lui, il vaut mieux faire au moins deux séances par semaine. Un muscle qui est sollicité met une semaine à reprendre sa forme initiale. Avec une séance par semaine on n'a donc pas la sensation de progresser.

Où trouver des centres près de chez soi ?
Pour choisir un cours et avoir la certitude d'avoir un professeur qualifié, on peut décider de s'adresser à une fédération (il y en a plusieurs en France).
Ensuite le choix doit se faire selon sa propre sensibilité. Le feeling est important.

 

Trouver un cours de yoga : Fédération Française de Hatha Yoga ; École Française de Yoga ; Soleil d'Or


                

La revue de presse

"Sortir du champ de l’incantatoire" et traduire concrètement les discours...

Et de gauche et de droite… Déjà une centaine de personnalités (...

21% des Français disent ne pas pouvoir s'offrir une alimentation saine leur permettant de...

Alimentation plus saine et pratique régulière d'exercices physiques : première...

On y trouve des fibres qui modifient le microbiote intestinal, ce qui favorise la production d...

1 femme sur 3 et 1 homme sur 4 ne bougent pas assez, en France et dans le monde. Ce sont les...