Chiropraxie

L’ajustement vertébral.

La chiropratique ou chiropraxie est une médecine exclusivement manuelle qui vise la restauration et le maintien de la santé humaine en concentrant son intervention sur le système nerveux et musculo-squelettique et en attribuant un rôle central à la colonne vertébrale.

Du grec Kheir : main
Praktikos : mise en action.

Créée en 1895 aux Etats Unis par Daniel David Palmer, la chiropraxie est depuis 1990 partenaire de l'OMS et reconnue officiellement par le Comité International Olympique en 1992.

Le chiropraticien s'intéresse tout particulièrement à la colonne vertébrale et aux nombreuses perturbations fonctionnelles qui l'affectent auxquelles il donne le nom de "subluxations".

Le diagnostique consiste à identifier ces "subluxations" aussi bien grâce aux examens médicaux classiques (imagerie médicale, analyses) qu'à différentes palpations et testings qui permettent de déceler des infimes perturbations.

Le chiropraticien agit ensuite avec la main (sans chirurgie ni médicaments), en pratiquant des "ajustements" vertébraux, destinés à supprimer ces subluxations.
Les célèbres "craquements" provoqués par les chiropraticiens cèdent de plus en plus la place à des techniques douces.

L'efficacité de la méthode est reconnue sur les lombalgies aiguës et les sciatiques. Compte tenu de son effet sur le système nerveux, elle peut avoir également des effets bénéfiques sur les troubles liés à l’anxiété (insomnie, fatigue, déprime), les maux de tête, les vertiges, les allergies, les désordres digestifs et urinaires.

En France, la profession de chiropraticien nécessite après le bac six ans d'études comprenant une qualification en radiologie. Depuis 2002, il n'est plus obligatoire d'être médecin pour exercer.

La revue de presse

Prime à la casse étendue, chèque énergie, crédit d’imp...

Les excès d'émissions d'oxyde d'azote (NOx) seraient responsables en Europe (Norv...

Céréales du petit déjeuner, lentilles, pois chiches… Parmi 30 produits...

Le cocktail de perturbateurs endocriniens serait explosif chez l'homme. C'est le verdict d'une...

Risque accru de sclérose en plaques associé aux faibles niveaux de vitamine D...

Une cure de 4 semaines suffirait pour améliorer de manière significative les troubles...