Chloroquine pour traiter le Covid-19 : des effets secondaires neuropsychiatriques, avertit l'ANSM

Des troubles neuropsychiatriques, notamment des symptômes aigus de psychose ont été relevés par l'agence espagnole du médicament chez des patients atteints de Covid-19 traités par hydroxychloroquine (Plaquenil). Ils sont apparus principalement "au cours des premiers jours de traitement, à des doses élevées, y compris chez des patients sans antécédents de troubles psychiatriques". Psychose, nervosité, insomnies, dépression… Ce risque lié à l'hydroxychloroquine et à la chloroquine a déjà été identifié. Il pourrait "être aggravé par le contexte lié à la pandémie et au confinement". L'ANSM (Agence française des médicaments) a demandé aux responsables d’essais cliniques utilisant ces molécules "de prendre en compte et de surveiller ce risque".
L'agence française signale également des atteintes hépatiques et rénales graves avec un autre traitement en cours d'essai, associant lopinavir et ritonavir.

Source : Psychomédia
 

La revue de presse

Incertitudes et inquiétudes sanitaires, écologiques et sécuritaires…...

Le rayonnement des téléphones portables pourrait accentuer la diminution du nombre d'...

15 % des émissions de carbone cumulées entre 1990 et 2015 proviennent des 1 % les...

Un régime méditerranéen pauvre en glucides pourrait améliorer la...

Une moindre probabilité d'infection chez les porteurs de lunettes ou de visières...

Un protocole pour des essais cliniques de phase 3 de phytothérapie pour le Covid-19 vient d...