Cinq idées reçues sur la récupération des médicaments non utilisés

80 % des Français les rapportent à la pharmacie dont 60 % régulièrement, selon un sondage BVA de mars 2017 pour Cyclamed, l'organisme responsable de la collecte des médicaments non utilisés. C'est l'occasion de rappeler que :
- jeter des médicaments dans la nature ou dans les toilettes pollue dangereusement ;
- la récupération bénévole est une obligation professionnelle des pharmaciens ;
- seuls les laboratoires pharmaceutiques financent ce système à travers une cotisation de 0,19 centime € par boîte de médicaments ;
- depuis 2008, la redistribution humanitaire des médicaments est interdite, les médicaments sont détruits par incinération ;
- les emballages en carton et notices doivent aller dans la poubelle du tri sélectif du domicile.

Source : Le Figaro, par Aurélie Franc
 

La revue de presse

390 plages et 102 ports de plaisance se retrouvent ainsi labellisés Pavillon Bleu en 2017....

Agriculture biologique, permaculture, agriculture durable, il existe plusieurs stratégies...

Le bois, ce serait la nature, ce serait renouvelable, beau et propre… Les pratiques de...

En tête du classement : Andorre, l’Islande et la Suisse. L'Australie décroche la...

Jusqu'à 21 % d'obèses en France en 2030 et 47 % aux États-Unis si rien n'est...

Le syndrome d'épuisement professionnel ou burn-out fait aujourd'hui l'objet d'une fiche-m...