Cinq idées reçues sur la récupération des médicaments non utilisés

80 % des Français les rapportent à la pharmacie dont 60 % régulièrement, selon un sondage BVA de mars 2017 pour Cyclamed, l'organisme responsable de la collecte des médicaments non utilisés. C'est l'occasion de rappeler que :
- jeter des médicaments dans la nature ou dans les toilettes pollue dangereusement ;
- la récupération bénévole est une obligation professionnelle des pharmaciens ;
- seuls les laboratoires pharmaceutiques financent ce système à travers une cotisation de 0,19 centime € par boîte de médicaments ;
- depuis 2008, la redistribution humanitaire des médicaments est interdite, les médicaments sont détruits par incinération ;
- les emballages en carton et notices doivent aller dans la poubelle du tri sélectif du domicile.

Source : Le Figaro, par Aurélie Franc
 

La revue de presse

Le classement se fait selon l'échelle de Safir-Simpson créée en 1971 par un...

En l'état, le traité "ne donne pas la priorité aux préoccupations...

9 000 signalements sur 3 millions de personnes traitées au Lévothyrox… C'est...

Une baisse d'environ 10 % de la consommation de viande en France depuis 25 ans, toutes viandes...

Elles sont si communes que presque tout le monde en développe au moins une à une p...

Il y aurait concordance entre les propos machistes sur la virilité et la survenue de pannes...