Cinq idées reçues sur la récupération des médicaments non utilisés

80 % des Français les rapportent à la pharmacie dont 60 % régulièrement, selon un sondage BVA de mars 2017 pour Cyclamed, l'organisme responsable de la collecte des médicaments non utilisés. C'est l'occasion de rappeler que :
- jeter des médicaments dans la nature ou dans les toilettes pollue dangereusement ;
- la récupération bénévole est une obligation professionnelle des pharmaciens ;
- seuls les laboratoires pharmaceutiques financent ce système à travers une cotisation de 0,19 centime € par boîte de médicaments ;
- depuis 2008, la redistribution humanitaire des médicaments est interdite, les médicaments sont détruits par incinération ;
- les emballages en carton et notices doivent aller dans la poubelle du tri sélectif du domicile.

Source : Le Figaro, par Aurélie Franc
 

La revue de presse

En tête : Copenhague, Amsterdam et Oslo. Greenpeace vient de réaliser avec l'Institut...

Plus de 95 % des gaz utilisés pour les anesthésies sont aspirés et é...

15 millions de personnes seraient touchées en France par l'hypertension artérielle (...

Difficile de diagnostiquer la maladie de Lyme car sa responsable, la bactérie Borrelia, ma...

Deux repas de poisson ou de crustacés non frits par semaine sont recommandés par la...

L'apéro est important pour le lien social mais le passage par les amuse-gueules industriels...