Cinq idées reçues sur la récupération des médicaments non utilisés

80 % des Français les rapportent à la pharmacie dont 60 % régulièrement, selon un sondage BVA de mars 2017 pour Cyclamed, l'organisme responsable de la collecte des médicaments non utilisés. C'est l'occasion de rappeler que :
- jeter des médicaments dans la nature ou dans les toilettes pollue dangereusement ;
- la récupération bénévole est une obligation professionnelle des pharmaciens ;
- seuls les laboratoires pharmaceutiques financent ce système à travers une cotisation de 0,19 centime € par boîte de médicaments ;
- depuis 2008, la redistribution humanitaire des médicaments est interdite, les médicaments sont détruits par incinération ;
- les emballages en carton et notices doivent aller dans la poubelle du tri sélectif du domicile.

Source : Le Figaro, par Aurélie Franc
 

La revue de presse

Le choix est sans appel : par 402 voix contre 232, le Parlement Européen s'est prononc...

15 % des Français sont tatoués (25 % chez les moins de 30 ans) mais, du fait des...

Certaines plantes sont utiles pour renforcer le terrain immunitaire et gagnent à être...

C'est d'une grande simplicité : deux ingrédients suffisent ! Et cela permet d'...

La dépression serait une déprime qui s'inscrit dans le temps, explique Olivier Doumy...

Plus introverti, moins ouvert à la découverte de la nouveauté, plus indulgent...