Cinq idées reçues sur la récupération des médicaments non utilisés

80 % des Français les rapportent à la pharmacie dont 60 % régulièrement, selon un sondage BVA de mars 2017 pour Cyclamed, l'organisme responsable de la collecte des médicaments non utilisés. C'est l'occasion de rappeler que :
- jeter des médicaments dans la nature ou dans les toilettes pollue dangereusement ;
- la récupération bénévole est une obligation professionnelle des pharmaciens ;
- seuls les laboratoires pharmaceutiques financent ce système à travers une cotisation de 0,19 centime € par boîte de médicaments ;
- depuis 2008, la redistribution humanitaire des médicaments est interdite, les médicaments sont détruits par incinération ;
- les emballages en carton et notices doivent aller dans la poubelle du tri sélectif du domicile.

Source : Le Figaro, par Aurélie Franc
 

La revue de presse

L'annonce d'étendre l'obligation de 3 à 11 vaccins en janvier 2018 est...

Trop de sel, pas assez de fibres, toujours plus de produits transformés et de complé...

Ils durent plusieurs heures souvent par grandes chaleurs... Voici cinq conseils pour optimiser les...

Sous forme de fleurs d'eau, d'écume ou de pellicule huileuse, les algues toxiques sont vert...

44 % des enseignes ne respectent pas l'interdiction de la vente en libre-service des pesticides,...

Les espèces de vertébrés reculent massivement, à la fois en nombre d'...