Cinq idées reçues sur les troubles bipolaires

Plusieurs centaines de milliers de personnes en France sont concernées par les troubles bipolaires.
- "Une personne qui change d’humeur souvent et sans raison est bipolaire." Faux.
Les troubles bipolaires se caractérisent par l'alternance d'épisodes "maniaques" (excitation intense) d'au moins 7 jours et de périodes dépressives d'au moins 12 jours. Entre les deux, il y a des moments de répit où l'humeur est stable.
- "Les troubles bipolaires sont le mal du siècle." Faux.
On trouve des descriptions du symptôme dès le 1er siècle après JC. Le diagnostic progresse mais il n'est pas certain que le nombre de cas soit en augmentation. Pas de guérison dans cette maladie : on sait traiter les symptômes, pas la cause.
- "Les personnes bipolaires ne peuvent pas mener une vie normale." Faux.
Les patients sous traitement, suivis régulièrement, ont une famille, un travail, une vie sociale. Dans la plupart des cas il s'agit d'un traitement à vie.
- "Les troubles bipolaires sont héréditaires." Vrai et faux.
Il existe une héritabilité de 60 à 70 %. Il y aurait une prédisposition liée aux gènes, auxquels s'ajoutent des facteurs environnementaux.
- "Les femmes bipolaires ne peuvent pas avoir d’enfant." Faux.
Les enfants ont un risque supplémentaire de développer la maladie plus tard mais la décision appartient au couple. La grossesse doit être surveillée, notamment en cas de traitement au lithium, qui entraîne pour le bébé un risque supplémentaire de malformation cardiaque.

Source : Le Figaro, par Sarah Terrien
 

La revue de presse

Il y a plusieurs choses à faire pour éviter les inconvénients de la "cin...

Newfeel Walking 500 de Decathlon (15 €) sont les lunettes de soleil "haute protection...

Le déménagement est l'occasion de trier, jeter, donner, vendre et il existe aujourd'...

Pas d'anomalies dans la composition du nouveau Levothyrox, assure l'ANSM (Agence du mé...

Depuis le 2 juillet, les boutiques doivent éteindre panneaux publicitaires et é...

Les 33 recommandations du rapport de la commission d'enquête sur la sûreté et la...